fbpx
Mauvaise haleine chien

Mon chien a mauvaise haleine : les « astuces de grand-mère » fonctionnent-elles vraiment ?

“Mon chien a mauvaise haleine : au secours !”

Voilà une phrase que l’on entend souvent, de la bouche de propriétaires désemparés de ne pouvoir profiter pleinement des moments de complicité avec leurs compagnons.

Face à ce problème d’halitose (le terme scientifique pour désigner la mauvaise haleine du chien), on peut trouver de nombreux remèdes de grand-mère, qui paraissent en premier lieu intéressants, car naturels et peu coûteux.

Bicarbonate de soude, huiles essentielles, homéopathie… Que valent ces astuces de grand-mère contre la mauvaise haleine de votre compagnon ? Quels remèdes privilégier pour trouver une solution durable, adaptée à la physiologie de votre chien, à ce souci ?

Les astuces de grand-mère pour régler les soucis de mauvaise haleine

Pour soigner votre cher compagnon, pas de doute : vous avez souvent envie de vous diriger vers des solutions naturelles, non-intrusives et non-médicamenteuses… des recettes de grand-mère en somme !

Voyons ici ce que valent les 3 solutions majeures dont on parle souvent pour régler les soucis de mauvaise haleine d’un chien.

Le bicarbonate de soude peut-il vous faire arrêter de dire "mon chien a mauvaise haleine" ?

Le bicarbonate comme solution à la mauvaise haleine du chien ?

Si on écoute nos grand-mères, le bicarbonate de soude est très utile pour blanchir les dents ou pour enlever le tartre dans une salle de bain. Mais il n’est pas peu commun de retrouver ce produit listé dans les solutions à la mauvaise haleine du chien.

Comment fonctionne le bicarbonate dans cette situation ? Il soulage tout simplement l’estomac du chien, en tamponnant notamment les acides contenus dedans, qui sont souvent responsables de sa mauvaise haleine.

Cependant, du moment où l’on arrête de donner du bicarbonate de soude à l’animal, on retrouve très rapidement les mêmes soucis d’halitose. Voilà donc un remède de grand-mère très ponctuel, qui ne règle pas durablement ce problème.

Que valent les huiles essentielles dans le traitement de l'halitose du chien ?

Les huiles essentielles contre la mauvaise haleine : que valent-elles ?

Pour lutter contre la mauvaise haleine de votre compagnon, on vous recommandera peut-être également les huiles essentielles.

Qu’il s’agisse d’huiles essentielles de citron, d’eucalyptus, de sauge, de cannelle ou de menthe poivrée, leur action est la même :

  • Elles désinfectent profondément les crocs et les gencives du chien
  • Elles procurent une bonne haleine à l’animal

L’application de ces huiles peut être fastidieuse au quotidien, puisqu’il s’agit de brosser les dents de votre chien avec, régulièrement.

Et, là encore, si vous arrêtez de les lui brosser avec les huiles essentielles, la mauvaise haleine revient de nouveau. Ces produits ne font en fait que cacher le souci, tout comme une pastille de menthe cache chez un humain les effets d’une mauvaise hygiène bucco-dentaire ou les conséquences d’un problème d’estomac à l‘origine d’une mauvaise haleine.

L'homéopathie pour votre chien : une solution non durable à la mauvaise haleine de votre compagnon

L’homéopathie : un remède contre l’halitose du chien ?

L’homéopathie promet, sur le papier, d’être un remède de grand-mère intéressant contre la mauvaise haleine de votre cher animal.

Le principe ? Drainer, grâce à ces plantes, le foie ou d’autres organes émonctoires de votre chien, l’aidant ainsi à mieux éliminer les acides et les toxines qui y sont présents. On lui confère également des vertus vis-à-vis du tartre chez le chien, qui est bien souvent pointé du doigt comme responsable de son halitose.

Seulement, là encore, dès que la cure homéopathique cesse, la mauvaise haleine revient au galop.

Comme nous avons pu le voir, les remèdes de grand-mère contre la mauvaise haleine de votre compagnon demeurent ponctuels… et pour une raison certaine : ils ne s’attaquent pas à l’origine première du souci.

“Mon chien a mauvaise haleine”… et si vous vous attaquiez à la racine du problème ?

Pour traiter durablement les problèmes d’halitose chez le chien, et retrouver vos moments de complicité avec lui, la solution ultime reste de trouver la cause première de ces mauvaises odeurs buccales.

Des fausses origines de la mauvaise haleine du chien…

D’où peuvent donc provenir ces odeurs de poisson, bien souvent fétides, qui émanent de la gueule de votre cher compagnon ?

Bien souvent, on va incriminer le tartre, cette plaque bactérienne qui se loge entre ses dents et sur sa gencive. Cependant, dans les faits, les mauvaises odeurs de l’haleine du chien sont rarement liées au tartre. Il se peut que le tartre, s’il est vraiment présent en très grande quantité, voire s’il est surinfecté par une infection bactérienne, provoque ces odeurs.

Mais la plupart du temps, ce n’est pas du tout le cas. En témoignent les nombreux détartrages et autres compléments alimentaires naturels très efficaces contre le tartre (type Plaque Destructor) qui n’ont pas d’effet significatif et durable sur l’haleine des animaux.

L'alimentation de votre chien va influer sur sa mauvaise haleine

Et si ça venait plutôt de son alimentation ?

Forts de près de 30 ans d’observation avec chiens dans notre élevage, nous avons pu constater que la cause majeure de la mauvaise haleine du chien venait presque systématiquement de son alimentation.

Deux éléments sont notamment responsables de cette halitose permanente :

  • Les protéines et graisses et huiles de mauvaise qualité
  • Les légumes et les fruits

Le point commun entre ces deux éléments est simple à comprendre : ils sont tous les deux inadaptés aux Besoins Biologiques et Naturels du chien.

En effet, les protéines et graisses animales de mauvaise qualité, ainsi que les fruits et légumes, provoquent des irritations au niveau du système digestif du chien, et notamment de l’estomac. Ce sont ces irritations, où stagnent de nombreuses toxines, acides et éléments indigestes, qui provoquent la mauvaise haleine dans la gueule du chien.

De plus, au-delà de l’inconfort provoqué par ces odeurs somme toutes peu agréables, ces aliments sont à l’origine de nombreux soucis de santé chez nos compagnons. Diarrhées, vomissements de bile, flatulences nauséabondes excessives, dermatites, troubles hépatiques, pancréatiques, insuffisances rénales… autant de signaux qui alertent les propriétaires soucieux de la santé de leurs chiens, et qui les aident ainsi à changer les régimes alimentaires de leurs compagnons.

La solution durable à la mauvaise haleine : une alimentation de qualité

Vous l’aurez compris : afin de régler les soucis de mauvaise haleine de votre cher animal, prenez soin à lui procurer une alimentation adaptée à ses Besoins Biologiques et Naturels.

Commencez par bannir les protéines et graisses animales de mauvaise qualité, comme les protéines végétales, ou les sous-produits animaux 12 et végétaux, qui mènent à ses problèmes d’halitose, et même à des soucis de santé bien plus complexes et graves.

Privilégiez plutôt des protéines et graisses animales issues de viandes de qualité, agréées à la consommation humaine, et de préférence issues de petites proies digestes comme le canard, les volailles, l’agneau… Rayez de votre liste de courses le boeuf et le porc, très mal digérés, et très acidifiants pour l’estomac de votre compagnon.

D’autre part, tirez un trait définitif sur tous les aliments contenant des fruits ou des légumes. En plus de provoquer la mauvaise haleine, ils sont source d’irritations chroniques de l’estomac ou de gastrites chroniques, de diarrhées et de flatulences excessives. Ils ont également été reconnus par la Food and Drug Administration (FDA)3 comme pouvant avoir des répercussions bien plus graves sur la santé de nos chiens (allant jusqu’à des pathologies cardiaques graves).

Rien qu’en appliquant ces deux principes de nutrition de base, vous vous assurez un retour à une haleine fraîche assez rapide. D’après notre expérience, il vous faudra compter 2 semaines maximum avant de pouvoir de nouveau faire des papouilles à votre chien sans le désagrément olfactif des derniers temps ! Fini les odeurs de poisson !

Quelle alimentation donner à son compagnon pour éviter sa mauvaise haleine, et préserver sa santé ?

Pour aller encore plus loin, et préserver sa santé…

Tant qu’à améliorer l’alimentation de votre chien, pourquoi ne pas aller jusqu’au bout, et lui fournir la nourriture que sa physiologie et sa nature lui réclament ?

Pensez donc également à choisir des aliments :

  • A faible teneur en céréales. Veillez à ce que ses croquettes contiennent juste ce qu’il faut pour créer une croquette sèche. Nous vous recommandons un taux de glucides inférieur à ⅓ de la composition globale de l’aliment. A notre élevage, nous donnons des aliments avec ⅕ seulement.
  • Cuits à basse température. Il est peu utile de donner des protéines animales de qualité à votre chien si vous les cuisez à trop haute température. Une telle cuisson vient en effet dégrader l’intégrité nutritionnelles des protéines et graisses contenues dedans.
  • Testés contre les métaux lourds et mycotoxines. De nombreuses études 45) pointent de plus en plus ces éléments indésirables comme faisant partie intégrante de la nourriture canine proposée sur le marché. Or, ils ne sont pas sans effet sur la santé de nos canidés, et doivent être traqués dans vos choix d’alimentation.

En somme, en termes d’alimentation pour votre chien, pensez qualité avant quantité : les effets s’en feront ressentir rapidement, autant sur sa mauvaise haleine qui va disparaître, que sur sa santé et son bien-être global, qui s’amélioreront.

Si vous avez besoin de plus de conseils, si vous avez des questions ou que vous vous sentez perdu dans le choix de son alimentation, n’hésitez pas à nous écrire dans les commentaires ci-dessous ou à nous contacter directement par mail. C’est toujours un véritable plaisir de pouvoir partager notre expérience avec les amoureux des chiens.

TÉMOIGNAGES de maîtres ayant suivi nos conseils pour la mauvaise haleine de leur chien (Avis vérifiés)

il y a 3 semaines
N’hésitez pas
Ma chienne beauceron de 12 ans a de nouveau des selles, bien moulée humide normal quoi! sans glaire plus de gaz nauséabond, bonne digestions haleine non repoussante. Le prix est un peu élevé par rapport à d’autres mais ça compense, en allant moins chez le véto
Michèle P
il y a 4 semaines
Avant de prendre ces croquettes mon…
Avant de prendre ces croquettes mon chien avait mauvaise haleine et vomissait très souvent et depuis que nous prenons ces croquettes tout est rentré dans l’ordre. Dernièrement on a eu un petit souci avec notre chien dû à notre méconnaissance et un appel auprès de la société nous a donné le conseil qui a réglé le problème en deux jours. Le SAV en plus.
Bernard Guillouzo
il y a 4 semaines
Avis sur les croquettes.
C'est notre deuxième achat de croquettes et nous en sommes ravis. Notre chien à beaucoup moins mauvaise haleine et fait des selles plus petites et moins molles qu'avant. Il pèse 8kg et on ne lui donne que 80 à 90g par jour. Nous sommes pour l'instant très satisfaits.
Sébastien DECLERCQ
il y a 1 mois
très bon produit
très bon produit, notre chien les apprécies, il n'a plus le problème de bouche pateuse qu'il avait avant, son haleine s'est ammèlioré ce n'est pas parfait mais beaucoup mieux
denis sonthonnax
il y a 1 mois
Excellentes croquettes
Excellentes croquettes, depuis que notre bouvier les consomme, il n'a plus de diarrhée, de nausée et de selles molles. Il a un poil magnifique, une bonne haleine, et enfin des selles moulées que nous n'avions jamais avec les anciennes croquettes de l'élevage. Il est plein d'énergie, et en plus il croque les croquettes au lieu de les avaler goulument.
Thierry L.
il y a 2 mois
Avis croquettes
Bon produit mon chien aime beaucoup ! Son haleine est moins forte.
Francoise
il y a 3 mois
Super…mon Pilou le recommande…
Super...mon Pilou le recommande vivement ! Labrador 14 ans, ces croquettes ont amélioré son haleine...si si....oh combien ! Et sa mobilité..😊😊😊
Lolady
il y a 3 mois
Croquettes au top
Croquettes au top. Si vous avez des questions, n'hésitez pas à leur poser. Ils répondent vite et sont de très bons conseils. Mon chien avait des selles molles et avait une haleine qui sentait le poisson. Il avait tendance à beaucoup se gratter alors qu'il n'avait aucun problème de peau. J'ai vu tout de suite une amélioration sur ses selles. Il a fallut attendre 10 ou 15 jours pour son haleine, qui ne sent plus rien à ce jour. Par contre, il se gratte toujours mais beaucoup moins et il m'avait prévenu que cela pouvait mettre 6 à 8 semaines pour voir une amélioration et cela fait 4 semaines que nous les utilisons. En résumé, je suis très satisfaite, enfin jango en est très satisfait et je recommande fortement leur produit.
Alexandra
il y a 4 mois
Incroyable le changement en deux jours déjà !
Super ! Mes Cotons de Tuléar les adorent ! La transition des croquettes s’est fait directement et aucun souci. Déjà constaté des améliorations au bout de deux jours au niveau de l’haleine et des selles parfaites. Ils ne touchent plus à leur marque habituelle hyper connues qui ne contiennent que des sous-produits. Petit bémol toutefois au niveau des frais d’envoi, assez élevés
Helena Dora
il y a 4 mois
Gonario pour Lucky
Bonjour à tous Depuis que j’utilise ces croquettes mon petit Lucky un épagneul papillon nain va beaucoup mieux. Plus de selles molles, plus de mauvaise haleine et toujours un bon dynamisme. Pour ses 3kg200 je ne lui donne que 50gr par jour et il semble satisfait et bien portant. Par contre avec ma première commande j’ai pris Dental+ ( plaque destructor ) de Bubimex pour les plaques dentaires et il se trouve que quand je lui en mets sur ces croquettes il hésite à les manger et ses belles crottes deviennent parfois molles et de couleur verte. Pour le coup j’ai arrêté de lui en donner. À savoir que pour son poids je lui en donnais qu’une demi cuillère par jour. Qu’en pensez-vous ? Cordialement
Gonario Tolu


Références


  1. [] RÈGLEMENT (CE) No 1069/2009 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL – du 21 octobre 2009 – établissant des règles sanitaires applicables aux sous-produits animaux et produits dérivés non destinés à la consommation humaine et abrogeant le règlement (CE) no 1774/2002 (règlement relatif aux sous-produits animaux) : https://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2009:300:0001:0033:FR:PDF
  2. [] SIFCO (Syndicat des Industries Françaises des Coproduits Animaux) – Valorisation des sous-produits ou co-produits animaux : https://www.sifco.fr/valorisation#coproduits
  3. [] Food and Drug Administration (FDA) : https://www.fda.gov dans plusieurs communiqués publié depuis 2017
  4. [] M. Davies , R. Alborough , L. Jones , C. Davis , C. Williams , et DS Gardner, (2017) : Mineral analysis of complete dog and cat foods in the UK and compliance with European guidelines “Analyse minérale d’aliments complets pour chiens et chats au Royaume-Uni et conformité aux directives européennes.” : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5719410/#CR5
  5. [] Squadrone S , Brizio P , Simone G , Benedetto A , Monaco G , Abete MC – “Presence of arsenic in pet food : a real hazard ?” (Présence d’arsenic dans les aliments pour animaux de compagnie : un danger réel ?) – Vet Ital. 29 décembre 2017; 53 (4) : 303-307. doi : 10.12834 / VetIt.530.2538.2. : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29307124 (Version entière au format PDF : http://www.izs.it/vet_italiana/2017/53_4/VetIt_530_2538_2.pdf
Afficher plus
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page