Anti puce naturel pour chat : lequel est vraiment efficace ?

7 114 vues 0 commentaire
8 minutes de lecture
Comment choisir l'anti-puce naturel pour son chat Comment choisir l'anti-puce naturel pour son chat

Un anti-puce naturel, est-ce vraiment efficace ?

Suite à de nombreuses alertes de l’ANSES et de la FDA, de nombreux propriétaires de chat sont à la recherche d’alternatives plus naturelles pour lutter contre les puces.

Pourquoi choisir un anti puce naturel ? Lesquels fonctionnent vraiment ? Les anti puces naturels pour chat sont-ils toujours sans danger pour sa santé ?

Dans cet article, vous trouverez toutes les informations nécessaires sur les différents anti-puces pour chat proposés sur le marché, entre les anti puces naturels à base de lavande ou d’autres huiles essentielles, le vinaigre, et les autres remèdes de grand-mère tels que le bicarbonate, l’ail et la Terre de Diatomée.

Nous répondons ici aux questions que vous vous posez et vous proposons de découvrir à la fin de cet article l’anti puces 100 % naturel que nous utilisons personnellement depuis 2018 et en toute sécurité pour nos chats !

Pourquoi choisir un anti-puce naturel pour votre chat ?

Avec les alertes de plusieurs organismes, comme l’ANSES ou la FDA américaine, sur les effets indésirables parfois graves de certaines substances actives pour l’animal et l’homme, entraînant le retrait de produits du marché, les maîtres recherchent davantage des anti-puces naturels pour leurs chats ou leur chaton.

Et vous avez bien raison. Certains composants chimiques de produits anti-puces sont loin d’être anodins pour la santé de votre chat.

Par exemple, une étude récente concernant les antiparasitaires à base d’isoxazoline révèle que des effets secondaires ont été signalés dans 66,6 % des cas1.

Parmi ces effets indésirables, on retrouve : troubles digestifs (diarrhées, vomissements, inappétence et ptyalisme), démangeaisons234 mais aussi des allergies sur la peau du chat à l’endroit où le produit a été déposé (dans le cas de pipettes et de colliers). Ces effets secondaires peuvent même être plus graves, comme un état léthargique, des tremblements musculaires, une ataxie et des convulsions5… mais aussi des paralysies, des surdités, des insuffisances rénales et de cardiomyopathies pour les antiparasitaires externes67.

Toutefois, faites bien attention : ce n’est pas parce que vous choisissez un produit “naturel” qu’il est sans danger pour la santé de votre chat et qu’il ne présente aucun effet secondaire.

C’est pourquoi il est important de faire le point sur les anti-puces naturels, comme les produits naturels à base d’huiles essentielles, les remèdes de grand-mère pour vous aider à fabriquer votre anti-puces naturel fait maison avec du vinaigre ou du bicarbonate, ou encore les terres naturelles.

Les anti-puces naturels pour chat sont-ils vraiment sans danger pour sa santé ? Lesquels fonctionnent vraiment ?

Quels anti-puces naturels fonctionnent vraiment ?

Vous êtes sans doute tombé sur Internet sur quelques informations sur “les remèdes de grand-mère” qui pourraient vous aider à vous aider à traiter votre chat ou votre chaton.

Peut-on vraiment parler d’anti-puce ? Est-ce que ces solutions naturelles sont efficaces ? Examinons de près quelques-uns de ces anti-puces naturels.

Les huiles essentielles ou végétales

Concernant les huiles essentielles, sachez tout d’abord que leur rôle est avant tout répulsif. Les parasites comme les puces n’aiment pas l’odeur des huiles essentielles et sont repoussés donc par leur odeur si vous les diffusez sur le pelage de votre chat. Ainsi, on retrouve les huiles essentielles dans de nombreux anti-puces, comme les sprays, les shampoings, les pipettes ou les poudres anti-puces.

Si ces huiles ont bien un effet répulsif, sachez qu’aucune étude ne prouve leur efficacité pour tuer les parasites89.

De plus, certaines huiles essentielles peuvent être toxiques pour le chat lorsqu’elles sont utilisées en application sur la peau de l’animal1011. Soyez donc extrêmement vigilant quant à l’utilisation des huiles essentielles en tant qu’anti-puce.

Beaucoup de produits anti-puces à base d’huiles essentielles contiennent du géraniol, un biocide qui permet de tuer les parasites externes du chat. Cependant, aujourd’hui la science ne dispose aucun recul sur l’utilisation de ce biocide. D’ailleurs, les produits qui contiennent du géraniol bénéficient pour le moment, et ce jusqu’en 2023, que d’une autorisation “transitoire” délivrée par l’Union européenne121314. Cela veut dire donc que ces biocides sont toujours en période d’évaluation15.

A noter : la plupart des produits anti-puces à base d’huiles essentielles sont contre-indiqués chez les chatons de moins de 2 mois.

Le bicarbonate de soude

Vous avez peut-être entendu parler de l’utilisation de bicarbonate de soude en tant qu’anti-puces pour chat. Il est souvent conseillé de le saupoudrer directement sur le pelage de l’animal, puis de le brosser. Autre possibilité : mélanger du bicarbonate à du shampoing.

Attention toutefois : le bicarbonate à utiliser est le bicarbonate de soude alimentaire, car celui utilisé pour le jardinage, le bricolage ou le ménage est toxique pour les animaux de compagnie !

Quoi qu’il en soit, sachez qu’aucune étude ne prouve l’efficacité du bicarbonate contre les puces. Aucune certitude donc que cela fonctionnerait correctement pour débarrasser votre compagnon de ses puces.

Le vinaigre blanc et le vinaigre de cidre

Dans les mêmes « remèdes de grand-mère”, vous avez peut-être trouvé des informations sur le vinaigre en tant qu’anti puce. Sachez tout d’abord que le vinaigre blanc ou le vinaigre de cidre agit comme un répulsif. En clair, il n’élimine pas les puces, mais les repousse par sa forte odeur.

Sachez également qu’à ce jour, aucune étude scientifique ne prouve l’efficacité du vinaigre en tant que produit anti-puces.

De plus, il faudrait renouveler le traitement plusieurs fois car, si le vinaigre agit comme répulsif contre les puces grâce à l’odeur qu’il dégage, il est aussi volatile et ne restera pas longtemps sur votre chat.

Si vous tenez tout de même à utiliser le vinaigre en tant que traitement anti-puce, vous pouvez le mélanger à du shampooing neutre, laver votre chat, puis bien le rincer. Mais appliquer un shampooing à un chat est toujours très compliqué et vous risquez de vous faire griffer, sans parler de l’odeur du chat « vinaigré »…

Bref : retenez que le vinaigre agit comme un répulsif, mais ne paraît pas être une solution agréable, ni pour le chat ni pour le maître.

Et les autres recettes de grand-mère que l’on trouve sur Internet…

Parmi d’autres recettes anti-puces “naturelles” que vous pouvez trouver sur des forums figurent :

  • Les sprays faits maison, comme les sprays à base d’agrumes tels que les zestes de citron ou d’orange… Ils agiraient comme répulsif, les puces n’aimant pas les odeurs d’agrumes. Cependant, méfiez-vous, car les agrumes peuvent avoir une réelle toxicité pour le chat ! Ils provoquent même des symptômes typiques d’une intoxication, comme des irritations de la peau, des vomissements, des diarrhées ou encore des troubles respiratoires.
  • La levure de bière, qui serait à incorporer à l’alimentation du chat. Toutefois, on ne connaît pas les dosages à appliquer, et il n’existe aucune preuve de son efficacité, notamment sur le fait que la levure de bière donne une odeur répulsive à la peau du chat.
  • L’ail, qui serait lui aussi à incorporer à l’alimentation du chat. Certains produits anti-puces sur le marché contiennent de l’ail. L’ail ingéré donnerait une forte odeur à la peau du chat (comme pour la levure de bière) qui agirait comme répulsif contre les puces. Toutefois, soyez extrêmement vigilant : en 2020, des scientifiques ont rappelé que, jusqu’à ce jour, aucune étude in vivo n’a été réalisée pour examiner l’efficacité de l’ail pour “prévenir, tuer ou repousser toute étape du cycle de vie des puces chez le chien”16. D’ailleurs les seules études scientifiques ont été réalisées sur des bovins ou dans des poulaillers et aucun effet significatif n’a été prouvé171819. Enfin, il faut rester extrêmement prudent, car l’ail est un aliment toxique pour le chat et répertorié comme tel par le Centre Antipoison de l’École Nationale Vétérinaire20.

Restez extrêmement vigilant quant aux informations et prétendus remèdes miracles que vous trouvez sur Internet. Veillez à toujours bien vérifier ces informations et les sources citées. Sachez que de nombreux blogs et forums ne s’appuient sur aucune étude scientifique pour appuyer l’efficacité de ces remèdes. Faites particulièrement attention, car la santé de votre chat en dépend !

Gardez à l’esprit également que ce n’est pas parce qu’un produit est “naturel” ou inoffensif pour les humains qu’il ne sera pas toxique pour votre chat !

Le meilleur des anti-puces naturels : la Terre de Diatomée

Le seul remède naturel contre les puces du chat ou du chaton, 100% naturel et qui a fait ses preuves, c’est la Terre de Diatomée.

Composée de dioxyde de silicium, la Terre de Diatomée est une poudre de couleur blanche, composée de 80 à 90 % de silice minérale, c’est-à-dire des dépôts de micro-organismes marins et de roche volcanique.

C’est un produit entièrement naturel et totalement sûr pour la santé de votre chat. Il permet de lutter efficacement contre les parasites comme les puces ou les acariens. La Terre de Diatomée a aussi des propriétés absorbantes et désodorisantes. Elle permet aussi de se débarrasser efficacement des larves des puces.

Comment utiliser la Terre de Diatomée comme anti-puce naturel ?

  • Saupoudrez la Terre de Diatomée sur le pelage de votre chat, sans que la poudre ne vole trop (elle peut irriter les voies respiratoires, les vôtres et celles de votre chat).
  • Caressez votre animal, pour bien faire pénétrer la poudre entre ses poils.
  • Laissez agir la Terre de Diatomée pendant 24 à 48h, avant de brosser votre chat.

Vous pouvez aussi saupoudrer le tapis de votre chat et laisser la poudre pendant 24 heures avant de passer l’aspirateur.

Une question sur les traitements anti-puces pour votre chat, son alimentation ou sa santé ? Notre équipe est toujours ravie de vous partager sa riche expérience issue de plusieurs années passées sur le terrain avec les animaux ! N’hésitez donc pas : contactez-nous via les commentaires ci-dessous, ou par email directement.

retrouver tous les commentaires de cet article

Références

  1. [] Valerie Palmieri,W. Jean Dodds, Judy Morgan, Elizabeth Carney, Herbert A. Fritsche, Jaclyn Jeffrey, Rowan Bullock, Jon P. Kimball, Survey of canine use and safety of isoxazoline parasiticides, 02 June 2020, https://doi.org/10.1002/vms3.285
  2. [] RCP (Résumé des Caractéristiques du Produit) du Fluralaner en tant qu’antiparasitaire pour chien et chat : https://www.ema.europa.eu/en/documents/product-information/bravecto-epar-product-information_fr.pdf
  3. [] RCP (Résumé des Caractéristiques du Produit) de l’afoxolaner en tant qu’antiparasitaire pour chien et chat : https://www.ema.europa.eu/en/documents/product-information/nexgard-epar-product-information_fr.pdf
  4. [] RCP (Résumé des Caractéristiques du Produit) de l’antiparasitaire comfortis pour chien et chat : https://ec.europa.eu/health/documents/community-register/2013/20130114125064/anx_125064_fr.pdf
  5. [] FDA (Food and Drug Administration) Fact Sheet for Pet Owners and Veterinarians about Potential Adverse Events Associated with Isoxazoline Flea and Tick Products, 13/08/2021 https://www.fda.gov/animal-veterinary/animal-health-literacy/fact-sheet-pet-owners-and-veterinarians-about-potential-adverse-events-associated-isoxazoline-flea
  6. [] Kim Schumacher. Etude rétrospective des déclarations d’effets indésirables graves lors d’utilisation d’antiparasitaires externes chez le chat et le chien. Médecine vétérinaire et santé animale. Université Paris-Est Créteil Val de Marne (UPEC); École nationale vétérinaire d’Alfort, 2016. Français. Fftel01874183
  7. [] Centre antipoison animal – Capae Ouest – https://www.centre-antipoison-animal.com/insecticides.html
  8. [] Collart, M.G. & Hink, W.F. (1986) Sublethal effects of D-limonene on the cat flea, Ctenocephalides felis. Entomologia Experimentalis et Applicata, 42, 225–229.https://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.1570-7458.1986.tb01026.x
  9. [] Hink, W.F. & Fee, B.J. (1986) Toxicity of D-limonene, the major component of citrus peel oil, to all life stages of the cat flea, Ctenocephalides felis (Siphonaptera, Pulicidae). Journal of Medical Entomology, 23, 400–404. https://academic.oup.com/jme/article-abstract/23/4/400/2220505
  10. [] Michael K. Rust, Recent Advancements in the Control of Cat Fleas, Department of Entomology, University of California, Riverside, CA 92521, USA, Insects 2020, 11(10), https://doi.org/10.3390/insects11100668
  11. [] Addie DD, Boucraut-Baralon C, Egberink H, Frymus T, Gruffydd-Jones T, Hartmann K, Horzinek MC, Hosie MJ, Lloret A, Lutz H, Marsilio F, Pennisi MG, Radford AD, Thiry E, Truyen U, Möstl K; European Advisory Board on Cat Diseases. Disinfectant choices in veterinary practices, shelters and households: ABCD guidelines on safe and effective disinfection for feline environments. J Feline Med Surg. 2015 Jul;17(7):594-605, DOI: 10.1177/1098612X15588450)). Elles peuvent même provoquer des effets secondaires très graves, même sans surdosage((Genovese, A.G., McLean, M.K. and Khan, S.A. (2012), Adverse reactions from essential oil-containing natural flea products exempted from Environmental Protection Agency regulations in dogs and cats. Journal of Veterinary Emergency and Critical Care, 22: 470-475. https://doi.org/10.1111/j.1476-4431.2012.00780.x
  12. [] ANSES-“Transitional period”, DPR Biocides, 01.06.2021, https://www.helpdesk-biocides.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=102&Itemid=208&lang=en
  13. [] ECHA (European Chemicals Agency) – Autorisation des produits biocides – https://echa.europa.eu/fr/regulations/biocidal-products-regulation/authorisation-of-biocidal-products
  14. [] Le géraniol est en cours d’évaluation et sous régime transitoire. Le régime transitoire est défini par l’Article 89 du Règlement (UE) n° 528/2012, https://www.helpdesk-biocides.fr/
  15. [] ANSES – L’évaluation des produits biocides, comment ça marche? https://www.anses.fr/fr/content/l%C3%A9valuation-des-produits-biocides-comment-%C3%A7a-marche
  16. [] Virginia Fajt, Roberta Perego, Can garlic prevent, repel or kill fleas that infest dogs ?, The Veterinary Evidence journal Vol 5, Issue 3, 28 Aug 2020, DOI: 10.18849/VE.V5I3.311
  17. [] Birrenkott, G. P., Brockenfelt, G. E., Greer, J. A. & Owens, M. D. (2000). Topical application of garlic reduces northern fowl mite infestation in laying hens. Poultry Science 79(11): 1575–1577. DOI: http://dx.doi.org/10.1093/ps/79.11.1575
  18. [] De Castra Alvarenga, L., de Aguiar Paiva, P. C., Banys, V. L., Collao-Saenz, E. A., Rabelo, A. M. G. & de Rezende, A. P. (2004). Alternation of the thicks load of bovines under intake of different levels of residuals of the improvement of garlic. Ciencia E Agrotecnologia 28(4): 906–912. DOI: http://dx.doi.org/10.1590/S1413-70542004000400025
  19. [] Massariol, P. B., Olivio, C. J., Richards, N., Agnolin, C. A., Meinerz, G. R., Both, J. F., Faccio, L., Hohenreuther, F. & Martinelli, S. (2009). Ectoparasite load alteration in Holstein cows fed with different garlic (Allium sativum L.) levels. Revista Brasileira de Plantas Medicinais 11(1): 37–42. DOI: http://dx.doi.org/10.1590/S1516-05722009000100007
  20. [] Fiche ail et oignon, Centre Antipoison Animal https://www.centre-antipoison-animal.com/oignon.html

Partagez cet article

Vous aimerez lire aussi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cocher cette case pour accepter notre Politique de confidentialité

QUI EST À L’ORIGINE DU BLOG CROQ LA VIE ?

Davy Ros

Davy Ros :

Ostéopathe D.F.O. et Hygiéniste, spécialisé en nutrition animale à l’élevage Joyeuses Gambades.

NOS ALIMENTS ET NOTRE BOUTIQUE SANTÉ

La boutique