Collier anti puce pour chat : pouvez-vous l’utiliser sans danger ?


522 vues 0 commentaire
Collier anti puce pour chat : pouvez-vous l’utiliser sans danger ? Collier anti puce pour chat : pouvez-vous l’utiliser sans danger ?

Votre chat ou chaton souffre-t-il d’une invasion de puces ? Il ne cesse de se gratter ? 

Vous vous demandez sans doute quelle est la meilleure solution pour lutter efficacement contre les puces du chat. Parmi elles, vous réfléchissez à acheter un collier anti-puces. 

Facile d’utilisation, d’application externe, est-il réellement sans danger pour la santé de votre félin ?  

En effet, entre tous les produits anti-puces disponibles et les nombreuses alertes sur la toxicité de certains de ces produits, les maîtres se posent de plus en plus de questions dans le choix de l’antiparasitaire de leur chat.
Découvrez grâce à cet article tout ce que vous devez savoir sur les colliers anti-puces pour chat pour faire le bon choix pour la santé de votre matou.

Quelle est la meilleure solution anti-puces pour votre chat ?

Sur Internet, en pharmacie ou chez le vétérinaire, il existe des dizaines de produits anti-puces pour chat. Globalement, on peut les diviser en 3 catégories : 

  • Les traitements traditionnels chimiques à base d’insecticide
  • Les nouveaux traitements dits naturels à base d’huile essentielles mélangées avec des biocides
  • Les traitements 100% naturels

Lequel devez-vous choisir ?

Est-ce que les traitements naturels veulent dire qu’ils sont moins risqués, parce qu’ils contiennent des molécules naturelles ? 

Cela n’est pas si simple.

En effet, certaines substances actives dans les produits anti-puces pour chat ont fait l’objet de plusieurs alertes de la part des autorités sanitaires, comme vous pourrez le lire dans la suite de cet article.  

Disponibles sous la forme de pipettes, colliers, shampoings, sprays et comprimés, les traitements anti-puces et/ou tiques traditionnels contiennent tous des substances actives dont les potentielles implications restent souvent inconnues des maîtres.

Toutefois, le Centre Antipoison Animal et certains professionnels de santé animale déplorent toujours de nombreux empoisonnements de chats parfois mortels, du fait d’un manque d’information des propriétaires.1

La prudence est donc de mise.

Pour tout savoir sur les solutions anti-puces pour chat, consultez notre article dossier “Quel anti-puce pour votre chat ? Notre avis !”

Est-ce que les colliers anti-puces sont sans danger pour votre chat ?

Est-ce que les colliers anti-puces sont sans danger pour votre chat ?

Les colliers anti-puces sont souvent choisis comme solution numéro 1 pour lutter contre les puces, car ils sont faciles à utiliser et offrent une protection plus ou moins longue (entre 8 et 10 mois pour les colliers), car ils permettent une diffusion en continu des substances actives.

Ainsi, les colliers anti-puces contiennent deux types de substances : 

  • Une poudre microfine pour les colliers contenant l’insecticide propoxur
  • Du gaz pour les colliers qui contiennent l’insecticide dimyplate

Parmi les colliers les plus courants, on retrouve les marques comme Seresto, Bioline, Prévencide (Francodex), Collier Dimpylate Chat (Beaphar) ou encore Vetopure (Beaphar). 

Si les colliers anti-puces sont très faciles d’utilisation, ils ne sont pas sans danger pour votre chat. Ainsi, de nombreuses études alertent sur les conséquences plus ou moins graves sur la santé de nos félins. En effet, parmi les effets indésirables des molécules couramment utilisées, on retrouve : 

  • Des troubles digestifs (diarrhées, vomissements, inappétence, ptyalisme)
  • Des démangeaisons234
  • Une réaction allergique sur la peau du chien, là où le produit a été déposé

Plus rarement, ces substances actives peuvent provoquer des états léthargiques, des tremblements musculaires, une ataxie, des convulsions5, des paralysies, des surdités, des insuffisances rénales et des cardiomyopathies.67

Il est important de savoir que ces effets secondaires sont largement sous-évalués. 

En 2018, une étude indépendante (Project Jake Survey)8, menée auprès de vétérinaires et de propriétaires d’animaux, a examiné l’utilisation et l’innocuité des antiparasitaires à base d’isoxazoline sur plus de 1500 animaux traités. Aujourd’hui, cette famille de molécules concerne à elle seule tous les comprimés sur le marché.

L’étude révèle que lorsqu’un traitement contre les puces a été administré, des effets secondaires ont été signalés dans 66,6 % des cas.8

Voici la répartition des effets secondaires selon l’étude : 

  • 26% des animaux traités souffrent de léthargie ou de dépression
  • 26% de perte d’appétit
  • 14% d’ataxie
  • 13,7% ont trouvé la mort
  • 13,7% souffrent de convulsions
  • 16% de tremblements

Il ne faut pas oublier que les molécules contenues dans les produits anti-puces pour chat agissent sur le système nerveux central des parasites peut avoir une incidence sur celui des mammifères, et notamment de nos animaux de compagnie. C’est ce que des études ont pu prouver, en montrant que ces mêmes molécules provoquent souvent des troubles neurologiques chez nos compagnons.69

Ainsi, par précaution, et au vu du fait que d’autres solutions moins dangereuses pour leur santé existent, nous ne recommandons pas l’utilisation des colliers anti-puce pour chat, ni de toutes pipettes anti-puces, comprimés, spray et shampoing.

Attention danger : n’utilisez jamais les produits anti-puce pour chien sur votre chat  ! 

De nombreux maîtres ne le savent pas : les produits anti-puce pour chien ne sont pas adaptés aux chats ! 

En effet, de nombreux cas d’accidents graves, voire mortels, ont été recensés et l’Agence Nationale de Sécurité de l’Alimentation (ANSES) a émis une alerte en ce sens Le Centre Antipoison Animal déplore également que certains produits anti-puces pour chien soient encore utilisés chez les chats. 

Par exemple, la perméthrine est une substance active contenue dans quasiment toutes les pipettes pour chien, et elle est un véritable poison pour le chat.101112131415 Une seule goutte de son contenu peut provoquer sa mort. De nombreux professionnels de la santé animale déplorent qu’en dépit des alertes sur la toxicité de la perméthrine il y ait encore tant d’empoisonnements de chats qui surviennent.

Enfin, l’ANSES signale aussi la commercialisation de faux colliers Seresto vendus sur Internet (par le site Wish).16 En plus de devoir lire la notice, vous devez également être vigilant sur où vous achetez les colliers anti-puces.

Quelles alternatives naturelles contre les puces du chat ?

Devant de nombreuses alertes des autorités de santé, existe-t-il des alternatives naturelles, sûres pour la santé de votre chat ?

Les huiles essentielles sont parfois mises en avant comme alternative naturelle pour lutter contre les puces du chat. Attention, cependant ! Ce n’est pas parce qu’il s’agit d’un produit à base de plantes qu’il n’est pas sans danger pour votre chat

Dans presque tous les produits anti-puces pour chat dits naturels on retrouve du géraniol, qui est un biocide. Or, le géraniol est toujours en cours d’évaluation au niveau européen, n’a pas encore reçu d’autorisation de mise sur le marché, et ne dispose pour l’instant que d’une autorisation provisoire ou régime transitoire jusqu’en 2023.17

La fiche toxicologique du géraniol met en évidence que ”168 heures après l’administration orale, le géraniol se retrouve essentiellement dans les reins, le foie, les glandes surrénales, mais à un taux faible.18 Aujourd’hui, nous ne disposons pas suffisamment de recul sur tous ses potentiels effets secondaires à moyen et long terme sur nos chats.

Il est est de même pour l’huile essentielle de lavande qui peut être dangereuse pour votre chat puisque son foie ne lui permet pas d’éliminer tous les composants de cette huile essentielle, même pour une simple utilisation sur sa peau.19

La Terre de Diatomée, la seule alternative anti-puces naturelle est sans danger 

Actuellement, la seule solution 100% naturelle et sans danger pour la santé de votre chat, c’est la Terre de Diatomée

Il s’agit d’une poudre blanche composée de 80 à 90% de silice minérale, soit des dépôts de micro-organismes marins et de roche volcanique.

Pour la santé de votre chat, CROQ’ la Vie a décidé d’aller encore plus loin

CROQ’ la Vie ne se contente pas seulement de faire de bonnes croquettes. C’est pour cela que lorsque nous fabriquons nos croquettes, non seulement nous appliquons strictement ces 5 critères, mais nous allons au-delà ! 

Pourquoi nos croquettes font-elles vraiment la différence : 

  1. Zéro tubercules, légumineuses, ou autre légumes et fruits
  2. 70 % d’ingrédients d’origine animale, provenant d’abattoirs agréés à la consommation humaine
  3. 21 % de glucides seulement… un des taux les plus bas du marché !
  4. Une cuisson basse température
  5. Des ingrédients français, pour une traçabilité optimale
  6. Des tests menés en laboratoires indépendants, dont vous pouvez consulter les résultats ici

Nous sommes la seule marque de croquettes à publier les résultats, car nous pensons, comme vous, que la transparence c’est un gage de confiance !

Une alimentation vraiment adaptée à ses besoins lui permettra de rester en bonne santé toute sa vie. 

Si CROQ’ la Vie devient progressivement la référence en matière d’alimentation santé et bien-être pour vos chats et chiens c’est d’abord grâce à VOUS ! En effet, les milliers de témoignages et de remerciements que vous nous faites parvenir à propos des effets bénéfiques de nos croquettes sur la santé et le bien-être de vos compagnons sont notre fierté. 

Et parce que CROQ’ la Vie vous prend au sérieux, Trustpilot certifie tous vos avis.

MERCI !

Découvrez la marque CROQ’ la Vie et ses valeurs ! 

Une question peut-être ? N’hésitez pas à nous la poser dans les commentaires ci-dessous où directement par email. Votre confiance est précieuse pour nous, c’est pour cela qu’on vous écoute, attentivement et on vous conseille, vraiment.

retrouver tous les commentaires de cet article

Références

  1. [] Centre Antipoison Animal – Capae Ouest – https://www.centre-antipoison-animal.com/insecticides.html
  2. [] RCP (Résumé des Caractéristiques du Produit) de l’afoxolaner en tant qu’antiparasitaire pour chien et chat : https://www.ema.europa.eu/en/documents/product-information/nexgard-epar-product-information_fr.pdf
  3. [] RCP (Résumé des Caractéristiques du Produit) de l’antiparasitaire comfortis pour chien et chat : https://ec.europa.eu/health/documents/community-register/2013/20130114125064/anx_125064_fr.pdf
  4. [] RCP (Résumé des Caractéristiques du Produit) du Fluralaner en tant qu’antiparasitaire pour chien et chat : https://www.ema.europa.eu/en/documents/product-information/bravecto-epar-product-information_fr.pdf
  5. [] FDA (Food and Drug Administration)  Fact Sheet for Pet Owners and Veterinarians about Potential Adverse Events Associated with Isoxazoline Flea and Tick Products,  13/08/2021  https://www.fda.gov/animal-veterinary/animal-health-literacy/fact-sheet-pet-owners-and-veterinarians-about-potential-adverse-events-associated-isoxazoline-flea
  6. [] [] Kim Schumacher. Etude rétrospective des déclarations d’effets indésirables graves lors d’utilisation d’antiparasitaires externes chez le chat et le chien. Médecine vétérinaire et santé animale. Université Paris-Est Créteil Val de Marne (UPEC); École nationale vétérinaire d’Alfort, 2016. Français. Fftel01874183
  7. [] Centre antipoison animal – Capae Ouest – https://www.centre-antipoison-animal.com/insecticides.html
  8. [] [] Valerie Palmieri,W. Jean Dodds, Judy Morgan, Elizabeth Carney, Herbert A. Fritsche, Jaclyn Jeffrey, Rowan Bullock, Jon P. Kimball, Survey of canine use and safety of isoxazoline parasiticides, 02 June 2020, https://doi.org/10.1002/vms3.285
  9. [] Evans SJW, Waller PC, Davis S. Use of proportional reporting ratios (PRRs) for signal generation from spontaneous adverse drug reaction reports. Pharmacoepidemiol Drug Saf. 2001 Oct;10(6):483–6
  10. [] Nicholas M, SuttonBSc, Clinical effects and outcome of feline permethrin spot-on poisonings reported to the Veterinary Poisons Information Service (VPIS), London, Journal of Feline Medicine & Surgery, Volume 9,Issue 4, August 2007, Pages 335-33z
  11. [] Lara A.Boland , John M.Angles, Feline permethrin toxicity: retrospective study of 42 cases, Journal of Feline Medicine & Surgery, Volume 12, Issue 2, February 2010, Pages 61-7, https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S1098612X09002721#!
  12. [] DE Ray, PJ Forshaw. Pyrethroid insecticides: poisoning syndromes, synergies, and therapy. J Toxicol Clin Toxicol. 2000;38(2):95-101. DOI: 10.1081/clt-100100922
  13. [] A.Anadón, M.R.Martínez-Larrañaga, M.A.Martínez, Use and abuse of pyrethrins and synthetic pyrethroids in veterinary medicine, The Veterinary Journal Volume 182, Issue 1, October 2009, Pages 7-20, https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S1090023308001573
  14. [] ANSES – Liste des médicaments antiparasitaires autorisés chez le chien et contenant de la perméthrine – https://www.anses.fr/fr/system/files/ANSES-Ft-Permethrine.pdf
  15. [] Centre antipoison animal – Capae Ouest – https://www.centre-antipoison-animal.com/insecticides.html
  16. [] ANSES – Des faux colliers antiparasitaires vendus sur internet, 03/12/2020 : https://www.anses.fr/fr/content/des-faux-colliers-antiparasitaires-vendus-sur-internet
  17. [] ANSES, Transitional period, DPR Biocides, 01.06.2021, https://www.helpdesk-biocides.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=102&Itemid=208&lang=en
  18. [] Géraniol, Fiche toxicologique n° 315, Mars 2017, https://www.inrs.fr/publications/bdd/fichetox/fiche.html?refINRS=FICHETOX_315&section=pathologieToxicologie
  19. [] Genovese, A.G., McLean, M.K. and Khan, S.A. (2012), Adverse reactions from essential oil-containing natural flea products exempted from Environmental Protection Agency regulations in dogs and cats. Journal of Veterinary Emergency and Critical Care, 22: 470-475. https://doi.org/10.1111/j.1476-4431.2012.00780.x

Partagez cet article

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Imprimer

Vous aimerez lire aussi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cocher cette case pour accepter notre Politique de confidentialité

Davy Ros

Né à l’Elevage des Joyeuses Gambades (meilleur élevage de France dès 1998), j’ai très tôt compris et admis l’impact largement sous-estimé de l’alimentation sur le développement des maladies contemporaines des chiens et chats.

C’est pourquoi en 2014, après mes études médicales, j’ai décidé de consacrer tout mon temps à la recherche et à la santé animale.

Aujourd’hui, les résultats que vous obtenez sont notre fierté !

Davy Ros

Président Fondateur de CROQ’ la Vie
Chercheur en santé et en nutrition animale

+ de conseils

sur notre chaine Youtube

Découvrir