Comprimés anti-puces et anti-tiques pour chat : quelle efficacité ?


19 300 vues 0 commentaire
Que penser des comprimés anti-puces et anti-tiques pour chat ? Que penser des comprimés anti-puces et anti-tiques pour chat ?

Récemment arrivés sur le marché, les comprimés anti-puces et anti-tiques sont une alternative à d’autres traitements parasitaires externes, comme les colliers, les pipettes ou les sprays.
Ces comprimés sont de plus en plus utilisés en Europe. Parmi les marques qui commercialisent des comprimés, on retrouve : Bravecto, Nexgard Combo, Comfortis, Capstar, Credelio…

Ces comprimés contiennent de l’insecticide et s’administrent par voie orale. Cependant, sont-ils réellement efficaces ? Quels sont les risques pour la santé de votre chat ?

Doit-on se méfier des comprimés anti-puces et tiques traditionnels ?

Un traitement anti-puces ou anti-tique sous forme de comprimés n’est pas un traitement anodin et ne doit donc pas être administré à la légère. Vous allez découvrir ici pourquoi.

Pourquoi prescrire un anti-puce ou un anti-tique en comprimés ?

Actuellement, on retrouve sur le marché de nombreuses marques de comprimés et anti-tiques.

Cependant, peu de maîtres le savent, mais peu de ces produits agissent en même temps sur l’élimination des puces et des tiques. Le seul produit qui agit sur les deux parasites, c’est le Credelio1.

Sachez donc que certains produits, comme Capstar2 et Comfortis3 sont seulement efficaces contre les puces du chat. Pour obtenir une action contre les tiques, il faudra utiliser d’autres produits comme les pipettes, les sprays, les shampooings ou les colliers anti-tiques.

Et les autres comprimés anti-puces pour chat ?

Bravecto, Nexgard et Stronghold : attention, ces antiparasitaires n’existent pas en version comprimés ou cachets pour chats. Seuls les comprimés pour chien existent et sont eux aussi uniquement vendus sur prescription vétérinaire. Pour les chats, ils sont vendus exclusivement sous la forme de spot-on, pour lutter contre les puces mais également les parasites internes.

Quoi qu’il en soit, les comprimés anti-puces et anti-tiques ne sont pas des médicaments anodins. Vous ne pouvez pas vous en procurer en vente libre, car ils sont uniquement délivrés sur ordonnance vétérinaire.

Avant de l’administrer à votre animal, consultez impérativement votre vétérinaire.

Comment fonctionnent les anti-puces et les anti-tiques sous forme de comprimés ?

Récemment arrivés sur le marché, le principal avantage des anti-puces en comprimés est d’éliminer les puces du chat très rapidement (certains comprimés agissent en 2 heures), et ce pour 4 à 8 semaines.
Cependant, gardez à l’esprit qu’administrer des comprimés anti-puces et anti-tiques n’est pas toujours un acte anodin. Au lieu d’agir directement sur la peau, comme les sprays ou les pipettes, les comprimés contiennent des substances insecticides que le chat ingère directement.

Sachez que les seuls comprimés efficaces contre les puces et les tiques sont ceux de la marque Credelio.
Ces antiparasitaires peuvent être utilisés dans le cadre d’un plan de traitement de la dermatite allergique par piqûres de puces (DAPP). De notre expérience, les piqûres de puces sont davantage la goutte d’eau qui fait déborder le vase, et qui révèle une dermatite qui était déjà sous-jacente.

À noter : de nombreux cas de dermatite chez le chat sont dus à une alimentation inadaptée aux Besoins Biologiques et Naturels de l’animal. En effet, l’immense majorité des problèmes de peau actuels chez le chat réside dans la présence anormale des éléments toxiques dans son corps qui vont s’éliminer par la peau. Lorsque l’alimentation est de mauvaise qualité et que la barrière immunitaire intestinale est défaillante, de grosses molécules ou des toxiques passent dans l’organisme du chat.

Les 3 composants alimentaires responsables des dermatites du chat sont…

  • Les protéines animales de mauvaise qualité et notamment le recours des industriels à certains sous-produits animaux (cous, becs, plumes…) qui sont fortement irritants pour l’organisme du chat
  • La présence de fruits, légumes et légumineuses qui ne sont pas adaptés au régime carnivore du chat
  • La présence de certains composants toxiques, comme les métaux lourds

Quelles sont les précautions d’emploi à respecter en cas d’administration de comprimés anti-puce et anti-tiques ?

Ces comprimés contiennent des insecticides : ils sont donc à administrer avec précaution.

Les précautions à prendre pour votre chat :

  • Sachez que certains anti-puces ne doivent pas être administrés chez le chaton de moins de 8 semaines
  • De même, les comprimés anti-puces ne doivent pas être donnés à un chaton de moins de 0,5 kilo

Les précautions à prendre pour la personne qui administre le médicament :

Certains RCP de comprimés indiquent que ces “produits sont nocifs après ingestion”4 : attention donc à ne surtout pas les laisser à proximité des enfants.

Évitez tout contact avec le produit et portez des gants de protection jetables lors de la manipulation de ces comprimés. En effet, des réactions d’hypersensibilité (éruptions cutanées, picotements ou engourdissements) ont été signalées chez un certain nombre de personnes. Les RCP des comprimés antiparasitaires indiquent que les effets peuvent potentiellement être “graves”567.

Les comprimés anti-puces et tiques peuvent-ils avoir des effets secondaires graves sur mon chat ?

Comme vous le savez déjà, les comprimés anti-puces et les anti-tiques contiennent des insecticides qui sont administrés par voie orale : ils ne sont donc pas sans risque pour la santé de votre animal.

Une étude indépendante menée en 2018 auprès de vétérinaires et de propriétaires d’animaux (Project Jake Survey) a examiné l’utilisation et l’innocuité des antiparasitaires à base d’isoxazoline sur plus de 1500 animaux traités. Ces molécules se retrouvent dans tous les comprimés anti-puces sur le marché. Selon cette étude, lorsqu’un traitement contre les puces a été administré, des effets secondaires ont été signalés dans 66,6 % des cas8.

Selon les RCP des produits antiparasitaires, les symptômes les plus fréquents observés sont des troubles digestifs (diarrhées, vomissements, inappétence et ptyalisme)567. et plus rarement un état léthargique, des tremblements musculaires, une ataxie et des convulsions9.

Selon les auteurs de l’étude Project Jack Survey, l’incidence de ces effets secondaires serait beaucoup plus importante :

  • Léthargie/ dépression : 26%
  • Perte d’appétit : 26%
  • Ataxie : 14%
  • Morts : 13,7%
  • Convulsions : 13,7%
  • Tremblements

L’étude observe également que ces résultats correspondent aux chiffres officiels de l’EMA (Agence Européenne du Médicament).

Cette étude mondiale a alerté sur le nombre de troubles neurologiques et de décès qui, selon elle, sont largement sous-estimés en phase de post-commercialisation. En effet, les effets indésirables graves post-commercialisation étaient beaucoup plus élevés que lors des présentations des documents des nouveaux médicaments de recherche (IND) avant commercialisation8.`

La vigilance reste donc de mise avant d’administrer les cachets anti-puces à votre chat.

Devez-vous opter pour des comprimés anti-puces et anti-tiques naturels ?

Vous pouvez trouver sur Internet des comprimés anti-puces et anti-tiques dits “naturels”. Ces comprimés contiennent le plus souvent de l’ail et de la levure de bière.

Prudence cependant : ce n’est pas parce qu’un produit est “naturel” qu’il est totalement sans danger pour votre animal.

L’ail par exemple donnerait une forte odeur à la peau du chat et agirait comme répulsif contre les puces. Cependant, sachez qu’en 2020, des scientifiques ont rappelé que, jusqu’à ce jour, aucune étude in vivo n’a été réalisée pour examiner l’efficacité de l’ail pour “prévenir, tuer ou repousser toute étape du cycle de vie des puces chez le chien”. D’ailleurs, les seules études scientifiques disponibles ont été réalisées sur des bovins ou dans des poulaillers et aucun effet significatif n’a été prouvé101112. De plus, sachez que l’ail est un aliment toxique pour le chat et répertorié comme tel par le Centre Antipoison de l’École Nationale Vétérinaire13.

La levure de bière aurait le même effet répulsif contre les puces. Cependant, à ce jour, il n’existe aucune preuve de son efficacité, notamment sur le fait que la levure de bière donne une odeur répulsive à la peau du chat.

Retenez donc concernant ces comprimés anti-puces et anti-tiques naturels qu’au mieux, leur efficacité n’est toujours pas avérée et au pire, ils peuvent être toxiques pour votre chat.

Terre de Diatomée : une alternative naturelle aux comprimés anti-puces et tiques

Actuellement, il n’existe qu’une seule alternative naturelle aux comprimés anti-puces et anti-tiques : c’est la Terre de Diatomée.

La Terre de Diatomée : l'anti-puce et anti-tique le plus efficace et naturel qui existe

C’est un antiparasitaire 100% naturel contre les puces du chat et du chaton et qui a déjà fait ses preuves.
La Terre de Diatomée est composée de dioxyde de silicium, une poudre de couleur blanche, composée de 80 à 90 % de silice minérale, c’est-à-dire des dépôts de micro-organismes marins et de roche volcanique.

Cet antiparasitaire est totalement sûr pour la santé de votre chat. Il permet de lutter efficacement contre les parasites comme les puces. La Terre de Diatomée permet aussi de se débarrasser efficacement des larves des puces.

Comment utiliser la Terre de Diatomée comme anti-puce naturel ?

  • Saupoudrez la Terre de Diatomée sur le pelage de votre chat, sans que la poudre ne vole trop (elle peut irriter les voies respiratoires, les vôtres et celles de votre chat).
  • Caressez votre animal, pour bien faire pénétrer la poudre entre ses poils.
  • Laissez agir la Terre de Diatomée pendant 24 à 48h, avant de brosser votre chat.

Vous pouvez aussi mettre de la Terre de Diatomée sur le tapis de votre chat et laisser la poudre pendant 24 heures avant de passer l’aspirateur.

Une question sur les traitements anti-puces pour votre chat, son alimentation ou sa santé ? Notre équipe est toujours ravie de vous partager sa riche expérience issue de plusieurs années passées sur le terrain avec les animaux ! N’hésitez donc pas : contactez-nous via les commentaires ci-dessous, ou par email directement.

retrouver tous les commentaires de cet article

Références

  1. [] RCP Credelio : https://www.ema.europa.eu/en/documents/product-information/credelio-epar-product-information_fr.pdf
  2. [] RCP Capstar : http://www.ircp.anmv.anses.fr/rcp.aspx?NomMedicament=CAPSTAR+11%2C4+MG+COMPRIMES+POUR+CHATS+ET+PETITS+CHIENS
  3. [] RCP Comfortis : https://ec.europa.eu/health/documents/community-register/2013/20130114125064/anx_125064_fr.pdf
  4. [] Bravecto RCP (Résumé des Caractéristiques du Produit) – https://www.ema.europa.eu/en/documents/product-information/bravecto-plus-epar-product-information_fr.pdf
  5. [] [] RCP (Résumé des Caractéristiques du Produit) du Fluralaner en tant qu’antiparasitaire pour chien et chat : https://www.ema.europa.eu/en/documents/product-information/bravecto-epar-product-information_fr.pdf
  6. [] [] RCP (Résumé des Caractéristiques du Produit) de l’afoxolaner en tant qu’antiparasitaire pour chien et chat : https://www.ema.europa.eu/en/documents/product-information/nexgard-epar-product-information_fr.pdf
  7. [] [] RCP (Résumé des Caractéristiques du Produit) de l’antiparasitaire comfortis pour chien et chat : https://ec.europa.eu/health/documents/community-register/2013/20130114125064/anx_125064_fr.pdf
  8. [] [] Valerie Palmieri,W. Jean Dodds, Judy Morgan, Elizabeth Carney, Herbert A. Fritsche, Jaclyn Jeffrey, Rowan Bullock, Jon P. Kimball, Survey of canine use and safety of isoxazoline parasiticides, 02 June 2020, https://doi.org/10.1002/vms3.285
  9. [] FDA (Food and Drug Administration) Fact Sheet for Pet Owners and Veterinarians about Potential Adverse Events Associated with Isoxazoline Flea and Tick Products, 13/08/2021 https://www.fda.gov/animal-veterinary/animal-health-literacy/fact-sheet-pet-owners-and-veterinarians-about-potential-adverse-events-associated-isoxazoline-flea
  10. [] Birrenkott, G. P., Brockenfelt, G. E., Greer, J. A. & Owens, M. D. (2000). Topical application of garlic reduces northern fowl mite infestation in laying hens. Poultry Science 79(11): 1575–1577. DOI: http://dx.doi.org/10.1093/ps/79.11.1575
  11. [] De Castra Alvarenga, L., de Aguiar Paiva, P. C., Banys, V. L., Collao-Saenz, E. A., Rabelo, A. M. G. & de Rezende, A. P. (2004). Alternation of the thicks load of bovines under intake of different levels of residuals of the improvement of garlic. Ciencia E Agrotecnologia 28(4): 906–912. DOI: http://dx.doi.org/10.1590/S1413-70542004000400025
  12. [] Massariol, P. B., Olivio, C. J., Richards, N., Agnolin, C. A., Meinerz, G. R., Both, J. F., Faccio, L., Hohenreuther, F. & Martinelli, S. (2009). Ectoparasite load alteration in Holstein cows fed with different garlic (Allium sativum L.) levels. Revista Brasileira de Plantas Medicinais 11(1): 37–42. DOI: http://dx.doi.org/10.1590/S1516-05722009000100007
  13. [] Fiche ail et oignon, Centre Antipoison Animal https://www.centre-antipoison-animal.com/oignon.html

Partagez cet article

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Imprimer

Vous aimerez lire aussi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cocher cette case pour accepter notre Politique de confidentialité

Davy Ros

Né à l’Elevage des Joyeuses Gambades (meilleur élevage de France dès 1998), j’ai très tôt compris et admis l’impact largement sous-estimé de l’alimentation sur le développement des maladies contemporaines des chiens et chats.

C’est pourquoi en 2014, après mes études médicales, j’ai décidé de consacrer tout mon temps à la recherche et à la santé animale.

Aujourd’hui, les résultats que vous obtenez sont notre fierté !

Davy Ros

Président Fondateur de CROQ’ la Vie
Chercheur en santé et en nutrition animale

+ de conseils

sur notre chaine Youtube

Découvrir