fbpx
Alimentation chien / croquettes chienEtudes sur les croquettesObésité du chienSanté du chien

GLUCIDES : Réponse à Alertes croquettes sur les méthodes de calcul

En lisant cet article, la méthode de calcul des glucides dans les croquettes de votre chien n’aura plus de SECRET pour vous ! 

En 2016 nous avons tenté de rentrer en communication avec M. Gilles Vouillon qui se présente comme un lanceur d’alertes sur la page Facebook Alertes croquettes. Nous souhaitions apporter notre contribution et discuter notamment des méthodes employées qui doivent être le fruit d’un travail de recherche sérieux, rigoureux, objectif, impartial et étayé par les différentes études et méthodes scientifiques. C’est pourquoi nous souhaitions notamment discuter de cette ancienne méthode de calcul des glucides par déduction de la Cellulose de Weende qu’ils utilisent encore sur ce groupe et sur certains sites internet, alors qu’elle a été remise en question par l’ensemble de la communauté scientifique voilà près de 30 ans déjà, pour les raisons que nous expliquerons ici.

Nous avons régulièrement été censurés sur la page Facebook de ce groupe, et nous déplorons donc le fait de ne pas pouvoir participer à ces débats, cruciaux pour la santé de nos compagnons.

Cet article intervient en tant que “droit de réponse” afin que chaque consommateur et propriétaire de chien et chat puisse se faire son propre avis et se forger sa propre opinion en ayant tous les éléments en mains.

Dans cette méthode de calcul des glucides, il est important d’être bien informé et de rigueur scientifique car nombreux sont les sites ou pages Facebook qui utilisent encore certaines méthodes de calcul de glucides qui sont beaucoup trop approximatives et inadéquates et donc donnant des valeurs erronées voire trompeuses pour les consommateurs. C’est notamment le cas de la méthode de déduction de l’ENA, encore souvent utilisée dans l’alimentation animale et qui reflétait à l’époque l’état de pauvreté dans la connaissance de la chimie des glucides. Méthode qui pour toutes ces raisons, a déjà été remplacée officiellement en 1992 dans l’alimentation humaine, au profit d’une autre méthode que nous utilisons chez CROQ’ la Vie et aux Joyeuses Gambades.

Qu’est-ce que les glucides et comment calculer scientifiquement leur taux dans vos croquettes pour chien et chat ?

Depuis la définition des fibres alimentaires proposée en 1972 par Trowell 1 , qui incluait dans les fibres tous les composants de la paroi végétale très peu digérés par les êtres humains omnivores et totalement indigestibles par nos carnivores domestiques, de très nombreuses définitions plus ou moins restrictives ont été proposées par des chercheurs, industriels ou organismes publics nationaux ou internationaux.2

Dr Hugh Trowell

Rappelons quelques définitions scientifiques contemporaines afin de bien comprendre de quoi on parle :

  1. Les Sucres : Sont des glucides simples Di et Tri-saccharides.3
  2. Les Amidons : sont des glucides complexes composés d’un enchaînement ramifié de glucoses qui sont fermentabilisables, digestibles et donc assimilables par l’organisme des chiens et chats. Leur digestion est possible grâce notamment à l’amylase pancréatique qui découpera ces amidons en molécules de glucose, la source d’énergie des cellules de nos chiens. Cependant leur quantité doit être limitée car cette amylase ne permet pas à nos carnivores domestiques de digérer de grandes quantités d’amidons.
  3. Les Fibres : n’apportent pas d’énergie car elles ne sont pas digestibles par l’organisme des chiens et chats. Elle sont non assimilables. En effet, comme nous l’explique le Georges A. Feldhamer, Zoologiste spécialisé dans l’étude des mammifères et professeur émérite de l’Université d’État de l’Oregon (état des États-Unis), les chiens ont un intestin extrêmement court, le plus court des mammifères. Avec un intestin mesurant 2 à 5 mètres, il est trois fois plus court que celui de l’homme omnivore. De plus leur intestin est lisse et sans haustration (bosselures formées par la contraction des muscles circulaires et longitudinaux du côlon). La non haustration du côlon permet ainsi à la nourriture de le traverser très rapidement.4 Or, les composés végétaux riches en fibres tels que les légumes et les fruits, ont besoin de temps pour reposer puis fermenter pour être digérés, temps que les chiens ne possèdent donc physiologiquement pas, en raison de leur intestins très court et sans haustration.

Les glucides disponibles, c’est à dire les glucides assimilables par l’organisme de nos chiens et chats et pouvant avoir des répercussions sur leur santé, sont définis par la somme des sucres libres (glucose, fructose, saccharose, lactose, maltose) et de l’amidon, des dextrines et du glycogène.
Les glucides disponibles ou glucides assimilables peuvent aussi être calculés « par différence », en soustrayant les fibres alimentaires – de préférence « les fibres alimentaires totales » – aux glucides totaux par différence.5

Les fibres alimentaires quant à elles sont l’objet d’un débat scientifique intense, en rapport avec la technique de mesure. Comme les résultats dépendent de la méthode, ils ont donc besoin d’être identifiés en fonction de la méthode employée. La méthode la plus fréquemment utilisée est probablement la méthode AOAC6 pour les Fibres Alimentaires Totales (TDF)7 , comme recommandé par la FAO8 et comme nous l’utilisons chez CROQ’ la Vie et Joyeuses Gambades. La méthode de déduction par la Cellulose Brute de Weende, utilisée par Alertes croquettes, est de moins en moins utilisée dans l’alimentation animale et n’est déjà plus utilisée dans l’alimentation humaine depuis les années 90 ; nous allons de suite voir pourquoi.

La technique de Weende ou Cellulose Brute, utilisée par ALERTES CROQUETTES – M. Gilles Vouillon

Méthode erronée de calcul des Glucides dans les croquettes utilisée par la page Facebook Alertes Croquettes Toxiques
Page Facebook Alertes Croquettes by Gilles Vouillon

L’analyse des Fibres par la technique de WEENDE est la méthode la plus ancienne. Elle se réfère à la “cellulose brute”.9 Il s’agit de la méthode enseignée par Gilles Vouillon sur la Page Facebook Alertes Croquettes

Le calcul des « glucides totaux par différence » utilisé par le système des « constituants majeurs » (proximates10) de Weende a été décrit il y a des très nombreuses années. Il reflétait à l’époque l’état de la connaissance de la chimie des glucides dans la fin des années 1970. Ce système avait initialement été utilisé pour des aliments pour les ruminants11 et non pour nos carnivores domestiques. En effet les herbivores ont la capacité de digérer une grande partie des Fibres alimentaires grâce à leur double estomac et leur intestin très long, permettant une digestion lente, la fermentation des fibres et donc leur digestion,  contrairement aux carnivores. Depuis, les connaissances en chimie des glucides ont considérablement augmentées et évoluées. C’est pourquoi le calcul des « glucides totaux par différence » utilisant la soustraction de la cellulose de Weende a été rapidement écarté par les scientifiques et dans l’alimentation humaine il y a déjà de très nombreuses années.

En effet cette méthode apparaît très approximative, peu fiable et ne correspond en réalité pas aux glucides assimilables par nos animaux et le prétendre est un manque de connaissance.

Malheureusement, elle est encore la plus utilisée dans le calcul des glucides dans le domaine des croquettes pour chien ou chat. Pourtant dans l’alimentation humaine, cela a déjà été mis à jour et fait d’ores et déjà parti des bonnes pratiques en vigueur depuis 1992.

En effet, dès 1992, elle a déjà largement été remplacée dans plusieurs pays d’Europe (surtout en Suède et en Suisse) et aux États-Unis pour aujourd’hui être adoptée par tous. La méthode fournit la mesure des Fibres Alimentaires Totales (TDF) qui sont ensuite soustraites à la place des NDF de Van Soest et Al. qui remplaçait déjà à l’époque le calcul de déduction par la Cellulose Brutes de Weende utilisée aujourd’hui encore par Alertes Croquettes.

La méthode par déduction des TDF (Fibres Alimentaires Totales) est devenue la méthode officielle AOAC 982.29 (Prosky et al., 1992).12 C’est cette soustraction des TDF que nous utilisons chez CROQ’ la Vie et Joyeuses Gambades

Et nous ne comprenons pas pourquoi Alertes croquettes ne souhaite discuter sur ce sujet. Cela irait sans doute à contre-courant de leur opinion négative sur certaines marques, qui se révéleraient alors être bien meilleures que ce qu’ils prétendent, et remettrait en question leurs tableaux de classement des croquettes. Mais d’un autre côté ce serait là une grande preuve de sagesse mais surtout de professionnalisme et de sérieux pour ce Groupe Facebook.

Pourquoi camper sur des positions, sans remise en question, plutôt que de s’associer autour d’un but commun, en s’impliquant réellement et en allant dans le bon sens ?

Il faut bien comprendre que les glucides totaux (totaux « par différence ») « représentent un mode d’expression insatisfaisant qui devrait être éliminé », c’est ce que réclame d’ailleurs le rapport de la FAO et de l’OMS depuis 1998.
11 Il s’agit d’une valeur interpolée, obtenue en soustrayant les pourcentages d’eau, de protéines, de lipides et des cendres pour donner le pourcentage de glucides
11 « par différence ». C’est pourtant ce qu’utilise Alertes Croquettes – Gilles Vouillon.

Cette donnée comprend tous les composés non glucidiques qui ne sont pas analysés par les autres méthodes mais comprend également toutes les erreurs cumulées faites pour chaque mesure intervenant dans le calcul.
11 C’est ce qu’explique la FAO elle-même.

Pour mieux comprendre, la technique de Weende (utilisé par Alertes croquettes) consiste en une double hydrolyse13 chimique telle que la norme AFNOR NF V03-40 (1993) le préconise, Hydrolyse d’abord acide puis basique dont le but est de reproduire à peu près ce qu’il se déroule dans l’estomac et le premier intestin lors de la digestion chez un animal ne contenant qu’un estomac. Cette technique distingue deux catégories de Glucides :

  • La fraction résistante, que l’on appelle “Cellulose Brute” (Cb) ou “cellulose Weende”. Cette cellulose brute ne correspondant pas uniquement à la cellulose mais à une partie de la cellulose seulement, ainsi qu’à une petite partie d’une autre fibre (la Lignine).
  • La fraction solubilisée ou “Extrait non azoté”, ce qu’on appelle l’ENA ou encore “glucides non cellulosiques”. L’ENA – Extrait Non Azoté – n’a rien à voir avec les “glucides non assimilables” puisque ne comptabilisant pas une grande partie des glucides non assimilables, c’est à dire les autres Fibres non digestibles. En effet ils ne correspondent qu’aux glucides non cellulosiques.

    Cet ENA est calculé par la différence : ENA = 100 – (Protéines Brutes + Matières grasses + Cendres brutes + Cellulose/Fibres Brutes).

Avec ce calcul par soustraction de la Cellulose Brute, qui devrait être éliminé selon la FAO et l’OMS comme nous venons de le voir, toute marge d’erreur sur les taux de quelque constituant analytique que ce soit, peut retentir sur l’ENA et entraîner par accumulation des marges d’erreur des différents constituants, une erreur majeure. C’est la raison pour laquelle la Commission Européenne14 et la FEDIAF15 ne donne pas de tolérance sur les ENA qui sont uniquement calculables, très approximatifs et non mesurables.

En effet, on le sait, lors d’une analyse laboratoire, toutes les valeurs  mesurées (humidité, graisses brutes, protéines brutes, fibres brutes, et cendres brutes) vont avoir une erreur associée (± … %). Quand un rapport d’analyse déclare par exemple 33% (± 1,5%) de protéines, la valeur réelle peut être comprise entre 33 – 1,5 = 31,5 % et 33 + 1,5 = 34,5 %.

Cela veut dire que la valeur de ENA qui est calculée à partir des différents résultats mesurés cumule toutes les erreurs de chacune de ces valeurs. 

Mais surtout, cette technique entraîne d’autres erreurs. Cette double hydrolyse étant trop puissante, elle dissout une forte partie des glucides pariétaux, c’est à dire des parois cellulaires (substances pectiques, gommes, mucilages, l’hémicellulose et la lignine), qui sont normalement indigestes pour le chien et le chat et sont pourtant comptabilisées abusivement dans le résultat de l’ENA.
16 Ils ne devraient pourtant pas y être puisque la quasi-totalité de ces fibres ne sont pas digérées dans l’estomac du chien et du chat.

C’est pourquoi Gilles Vouillon et Alertes Croquettes trouvent des résultats erronés puisqu’ils ne déduisent pas toutes les Fibres non assimilables et se basent sur des approximations et marges d’erreurs multiples lors des analyses par déduction. Là où des analyses scientifiques faites par des laboratoires vont mesurer 23% de glucides fermentabilisables, Alertes Croquettes trouvera par un calcul des valeurs bien plus élevées parce qu’ils utilisent cette formule erronée et que l’on trouve malheureusement un peu partout.

Résultats erronés des Tableaux de classification des croquettes selon la Page Facebook Alertes croquettes Toxiques

Pour ce qui est des 31%, 33%, 35%, 36%, qu’il peut mentionner dans d’autres de ses publications Facebook, il s’agit également de la non comptabilisation de ces Fibres Totales et surtout de l’addition d’une grande marge d’erreurs sur chacun des composants (protéines, graisses, minéraux, fibres et humidité). C’est ce qui explique que le résultat trouvé soit aussi différent du taux de glucides assimilables mesurés directement par analyse laboratoire.

POUR CONCLURE :

  1. Ce calcul néglige 30 ans de recherches scientifiques et d’amélioration des connaissances sur la chimie des glucides. En effet, la méthode de déduction de l’ENA pour trouver la portion de glucides assimilables, reflétait à l’époque l’état de pauvreté dans la connaissance de la chimie des glucides. Depuis, nos connaissances en chimie des glucides ont considérablement augmentées et évoluées.
  2. Ce calcul de l’ENA correspond aux glucides “non cellulosiques” et non aux glucides assimilables. Seuls les glucides assimilables donnés en trop grande quantité peuvent avoir des répercussions sur la santé de nos carnivores domestiques contrairement aux Fibres non assimilables qui elles, n’ont aucune répercussion puisque non digérées et donc non assimilées par l’organisme de nos chiens et chats. Par définition, les Fibres non digestibles pour les chiens et chats se retrouveront dans les selles de l’animal. A noter que les Fibres vont aider à réguler le transit, cependant certaines fibres doivent être limitées telle que la cellulose. En effet, en trop forte quantité la cellulose peut entraîner une accélération du transit intestinal chez le chien et le chat, il faut donc limiter cet apport en cellulose qui, à notre sens, ne devrait pas dépasser 3% de l’aliment.
    Utiliser cette méthode pour calculer ces glucides est donc totalement dépassé, inadéquate et donnera systématiquement un résultat totalement erroné et faussé pour les consommateurs.
  3. Enfin, ce calcul est clairement peu fiable car se basant sur une accumulation de marges d’erreurs des différents constituants des croquettes.

Les résultats seront d’autant plus faux dès lors qu’une croquette contient des Fibres non assimilables autre que la Cellulose Brute. Cette technique de WEENDE peut donc être très trompeuse pour le consommateur qui cherche à connaître la réelle partie assimilable de ces glucides. 

Nous le verrons d’ailleurs à quel point cette technique peut-être trompeuse dans deux exemples concrets avec deux marques ayant fait analyser ces taux de glucides assimilables directement en laboratoire, laissant ainsi place à aucune erreur possible.

Pour toutes ces raisons et afin de fournir la meilleure information aux consommateurs, nous pensons également tout comme la FAO et l’OMS que cette méthode de déductibilité par la technique de Weende devrait être éliminée, au moins dans l’alimentation de nos chiens et chats, tout comme elle l’a été dans l’alimentation humaine déjà depuis 1992-1993.

La méthode par soustraction des TDF (Fibres Alimentaires Totales) utilisée par CROQ’ la Vie et Joyeuses Gambades

Une technique beaucoup plus fiable scientifiquement et nutritionnellement, étant déjà la référence en nutrition humaine

Comme nous venons de le voir, la méthode par soustraction des Fibres Alimentaires Totales (TDF) est malheureusement encore peu pratiquée en alimentation animale17 alors qu’elle fait partie intégrante des bonnes pratiques en alimentation humaine.

La mesure des Fibres Alimentaires Totales (TDF) est obtenue par une méthode gravimétrique dans laquelle les résidus sont pesés, après l’extraction de l’amidon, pour donner une mesure de la teneur totale en fibres alimentaires (TDF). Cette méthode a évolué pour devenir la méthode officielle de l’AOAC n ° 982.29 (Prosky et al. , 1992).18 La valeur TDF inclut la lignine, l’hémicellulose et les substances pectiques qui ne sont pas (ou presque pas) comptées dans la Cellulose Brute de Weende. L’avantage est que cette valeur TDF inclut aujourd’hui également l’amidon résistant non digéré et d’autres glucides non digestibles. Une modification a également aussi été introduite pour inclure la mesure des oligosaccharides19 non digestibles.12 En soit, les TDF représentent l’ensemble des Fibres Alimentaires Totales qui ne sont pas digérées par les chiens et les chats. Ces Fibres n’étant pas digérées par nos carnivores domestiques, elle ne peuvent pas être assimilées par leur organisme et ne peuvent donc, par définition, avoir aucune répercussion sur leur santé.

C’est cette soustraction des TDF que nous utilisons chez CROQ’ la Vie et aux Joyeuses Gambades et qui nous permettent d’obtenir des résultats fiables scientifiquement et au plus proche de la réalité quant à la réelle proportion que représente ces glucides assimilables.

Différentes méthodes, comme celle de l’AOAC – Association of Official Analytical Chemist – qui est reconnue par la CEE depuis 1993, permet de doser ces TDF et même de différencier les fibres solubles des fibres insolubles.6 On appelle cette méthode “la méthode GRAVIMÉTRIQUE” (Figure 2).

Graphique montrant les Méthodes gravimétriques de dosage des fibres et nature du résidu d'analyse

Ce graphique20 ci-dessus permet de bien se rendre compte de la différence entre Cellulose Brute de Weende (4 : à droite du graphique) utilisée par Gilles Vouillon – Alertes croquettes – et les Fibres Totales TDF (1 : à gauche du graphique) que nous utilisons à CROQ’ la Vie – Joyeuses Gambades – obtenues par cette méthode gravimétrique, Fibres Totales qui rappelons-le correspondent à la partie non fermentabilisable et donc non assimilable pour nos chiens et chats.

A l’époque, comme l’explique Roger Wolter, Médecin vétérinaire, une autre méthode, celle de Van Soest, était déjà présentée comme une grande avancée pour remplacer la méthode de déduction bien trop approximative par la technique de Weende.16

Cette méthode de Van Soest permet déjà d’isoler une partie des fibres non fermentabilisables et donc non digestibles et inoffensifs pour nos animaux, grâce à l’utilisation de solutions d’ammoniums quaternaires à pH neutre puis à pH acide. Cette méthode permet d’isoler après filtration : 

  • Le “Neutral Detergent Fiber” (NDF), qui représente la quasi totalité des glucides pariétaux21 (hémicelluloses, la cellulose vraie et la lignine), sauf les substances pectiques, gommes et mucilages. Ce NDF néglige donc très fortement la part des fibres solubles.
  • L’ ”Acid Detergent Fiber” (ADF), constitué de la Cellulose et de la Lignine.
    Ce qui permet par soustraction d’obtenir le taux des hémicelluloses.21

Cette méthode de Van SOEST avait déjà marqué une nette avancée pour connaître le taux de glucides assimilables par rapport à la méthode ENA par déduction simple de la cellulose brute. Le tableau suivant représente les différentes méthodes analytiques des fibres et ce qu’elles permettent d’obtenir comme résultat. Gille Vouillon – Alerte Croquette – soustrait uniquement la cellulose brute (en jaune vif dans le tableau ci-dessous) au lieu de soustraire l’ensemble des glucides non assimilés, c’est à dire les Fibres Alimentaires Totales (TDF : en marron claire, première ligne du graphique), que nous utilisons à CROQ’ la Vie – Joyeuses Gambades.

Le schéma suivant quant à lui, montre la signification des dosages chimiques avec la répartition des composants glucidiques. On note bien le fait que l’ENA obtenu par déductibilité de la Cellulose Brute de Weende, tel que pratiqué par Alerte Croquette – Gilles Vouillon, n’est pas dans la vérité quand il compte abusivement une très grande partie des Fibres non assimilables et de ce fait induit en erreur inéluctablement le consommateur.

Graphique des composants glucidiques

Les fibres comme les substances pectiques, les gommes et mucilages, les hémicelluloses, la cellulose vraie et la lignine sont des fibres alimentaires déjà extrêmement peu digestibles chez l’humain et elles sont totalement non digestibles pour le chien et le chat car étant non fermentabilisables. Elles ne sont donc pas assimilables par l’organisme des chiens et chats. 

Au final, comme on peut le voir sur ce dernier schéma, le taux de glucides digestibles (assimilables) réel, c’est à dire les glucides fermentabilisables par le chien, se rapproche bien plus de l’addition de l’amidon et des sucres totaux que de l’ENA obtenue par déduction uniquement de la Cellulose Brute de Weende.

Conclusion : l’addition des sucres totaux et de l’amidon est donc la valeur la plus sûre et se rapprochant le plus de la valeur réelle des glucides assimilables par les chiens et chats. Ces glucides assimilables sont plus familièrement appelés “les sucres”, tant dénoncés aujourd’hui et pouvant avoir des répercussions sur leur santé s’ils sont donnés en trop grande quantité.

% Glucides assimilables

= 100 – [Protéines brutes + Graisses brutes + Cendres brutes + Fibres Totales (dont cellulose brute) + Humidité]

⋍ % Amidon + % Sucres

Avec les années et le recul, les Fibres Alimentaires Totales (“Total Dietary Fibre” : TDF) sont devenues la référence en nutrition humaine et comme le dit le Dr Vétérinaire Roger Wolter, ils mériteraient de le devenir dans l’alimentation animale aussi16 et notamment dans l’alimentation de nos chiens et chats.

Chez CROQ’ la Vie, nous l’utilisons déjà

Prenons l’exemple de la composition des croquettes CROQ’ la Vie 80% canard (Anciennement appelées Joyeuses Gambades) :

  • Protéines brutes : 33 %
  • Matières grasses brutes : 20 %
  • Minéraux : 7,42 %
  • Fibres Totales : 5,7% (dont Cellulose Brute : 1,5 %)
  • Humidité : 11 %
  • Glucides (Amidon) : 23 % (Minimum actuel possible pour une croquette sans légumes ni fruits)

La technique de Weende employée à tort par Alerte croquette pour calculer le taux de glucides des croquettes CROQ’ la Vie donne : 

ENA = 100 – (33% + 20% + 7,42% + 1,5% + 11) = 27% 

(27% incluant 4,2% de Fibres non assimilables supplémentaires [Fibres Totales : 5,7% – 1,5% de cellulose Brute = 4,2%], non comptabilisés par Alertes Croquettes – Gilles Vouillon – qui seront pourtant par définition retrouvées dans les selles du chien et du chat)

Mais comme nous l’avons vu, ce calcul n’est pas du tout une référence car jugé non fiable par l’ensemble des scientifiques, pour calculer l’ENA et qui plus est, ne correspond pas au taux de glucides assimilables que l‘on souhaite trouver. Il compte abusivement des fibres non fermentabilisables, c’est à dire non digestibles, comme étant des glucides assimilables alors qu’il n’en est rien. La méthode scientifique utilisée par CROQ’ la Vie et faisant actuellement consensus dans le domaine scientifique est : 

Glucides assimilables par le chien pour les croquettes CROQ’ la Vie 

=  100 – (33% + 20% + 7,42% + 5,7% + 11%)

= Amidon + Sucre 

⋍ 23% de glucides assimilables

comme nous l’avons toujours annoncé.

Il est important de le dire, quand M. Gilles Vouillon parle d’analyse de notre taux de glucides, il faut bien comprendre qu’il s’agit uniquement d’un calcul qu’il fait. Il faut savoir qu’il n’a jamais fait analyser le taux de glucides de nos croquettes et il a même avoué devant l’audience au Tribunal de Grande Instance de Paris, qu’il n’avait en réalité réalisé aucune analyse laboratoire sur nos croquettes. C’est d’ailleurs pourquoi il a demandé au juge le report de l’audience en question, comme chacun pourra le voir dans les conclusions de son avocat ainsi que dans les conclusions du jugement, c’est à dire « l’ordonnance de référé” rendue le 15 Mars 2019 (page 3) qu’il partage sur la page Facebook Alertes Croquettes :

Nous avions personnellement fait ces analyses et les taux mesurés sont en adéquation complète avec ce que nous avons toujours annoncé.

Après que M. Gilles Vouillon ait toujours dit que nos analyses n’existaient pas, nous regrettons beaucoup qu’il cache volontairement encore l’existence de ces analyses rendues publiques depuis 1 an.

Amikinos et CROQ’ la Vie, la même méthode de calcul des glucides : que dit Alertes croquettes – Gilles Vouillon ?

Deux poids deux mesures qui nous fait nous se poser des questions …

La marque de croquettes Amikinos avait déjà publié en 2017 un article en réponse à Alertes Croquettes sur les glucides. Précisons ici que la marque Amikinos est soutenue par Alertes Croquettes – Gilles Vouillon. Elle est d’ailleurs la première de leur classement avec la meilleure note.

Voici ce qu’Amikinos écrivaient (publication que vous pourrez retrouver ici) :

Amikinos est donc en parfaite adéquation avec notre discours sur l’accumulation excessive de marges d’erreurs et le fait que ce calcul de l’ENA ne soit donc pas fiable. De même, ils sont en parfaite adéquation avec le fait que la valeur mesurée correspondant le mieux au taux de glucides assimilables est bien l’addition de l’amidon et des sucres.

Le double discours d’Alertes Croquettes quand il s’agit de défendre la méthode de calcul des glucides des croquettes Amikinos et d’attaquer la même méthode de calcul des glucides lorsqu’elle est utilisée par les croquettes CROQ’ la Vie nous pousse à nous poser des questions.

Amikinos est très transparent sur cette question et nous livre chacun des calculs de l’ENA ainsi que le réel taux de glucides assimilables. Sur 3 analyses, le taux calculé par la méthode peu précise de déductibilité est systématiquement presque 2 fois supérieure au taux réel quand les glucides assimilables qui sont mesurés de manière fiables par un laboratoire, comme le montre les captures suivantes :

On se rend bien compte qu’on ne peut pas du tout se fier à l’ENA, et Gilles Vouillon le sait car sinon il donnerait le taux d’ENA de la marque Amikinos et non le taux réels de glucides fermentabilisable.

En effet, là où Gilles Vouillon va défendre certaines marques en expliquant que le taux d’amidon et de sucre est celui qui correspond au taux de glucides assimilable global, il va pourtant attaquer nos croquettes CROQ’ la Vie. Pourquoi un tel comportement ?

Nous avons fait deux analyses, une par le laboratoire Eurofins qui ne nous proposait pas le calcul des glucides assimilables et une par le laboratoire Inovalys qui lui le proposait. 

Bien évidemment, Gilles Vouillon a choisi l’analyse qui ne contenait pas le taux de glucides afin de calculer par déduction lui-même le taux par la formule de Weende qui compte abusivement les fibres non assimilables.

Conclusion de notre analyse pour Alertes croquettes – Gilles Vouillon

Suite à ces explications et aux deux analyses laboratoires que nous avons faites et qui sont disponibles publiquement sur notre site internet, nous espérons que le groupe Facebook Alertes Croquettes arrêtera ses accusations sans preuve à notre égard. 

Alertes croquettes « exigeait » des analyses laboratoires pour prouver les teneurs de nos constituants analytiques, nous l’avions déjà fait début 2018. Il s’agit d’analyses fiables et scientifiques par lesquelles nous prouvons notre loyauté.

Précisons que chacune de ces analyses et allégations ont été faites et vérifiées sous contrôle d’un Huissier de Justice car nous pensons qu’il est important que ces points soient faits le plus sérieusement possible.

Voici ce que nous pouvions lire dans une des publications Facebook de Gilles Vouillon sur Alertes Croquettes du 05 Mai 2018 suite à la publication d’une première partie de nos résultats d’analyses laboratoires sous contrôle d’Huissier de Justice :

La Page Facebook Alertes Croquettes Toxiques explique que les Huissiers de Justice sont des ripoux


Pour que tous les dons des différentes cagnottes Leetchi d’Alertes Croquettes – Gilles Vouillon – servent à améliorer la santé de nos animaux, nous ne doutons pas du fait qu’Alertes Croquettes fera en sorte de tout mettre en oeuvre pour mettre à jour leur méthode de calcul des glucides par la seule méthode scientifique fiable et reconnue comme telle pour le bien être de nos compagnons, chiens et chats.

CROQ’ la Vie


Références


  1. [] Dr Hugh Carey Trowell : grand scientifique de la nutrition. Un grand accomplissement dans sa carrière est sa définition originale de « fibre alimentaire », établie dans le premier de trois livres monumentaux coédités avec le Dr Burkitt, « Aliments glucidiques raffinés et maladies : quelques implications des fibres alimentaires », publiée en 1975.
  2. [] AFSSA (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments) : Les fibres alimentaires : définitions, méthodes de dosage, allégations nutritionnelles. – Rapport du comité d’experts spécialisé en nutrition du 24 septembre 2002 – Rapporteur : Martine Champ : https://www.anses.fr/fr/system/files/NUT-Ra-Fibres.pdf
  3. [] Di et Tri-glycérides : sont des sucres simples composés de 2 ou 3 sous-unités.
  4. [] Livre : Mammalogy – Adaptation, Diversity, Ecology, de A.George Feldhamer Lee C. Drickamer Stephen H. Vessey Joseph F. Merritt Carey Krajewski – 27 mars 2015
  5. [] H. Greenfield, A.A.T. Southgate : Données sur la composition des aliments – Second édition – Page 184 – Par la FAO (« Food and Agriculture Organization of the United Nations » ou « Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture »), ROME 2007 : https://books.google.fr/books?id=JxIsbkQTLgwC&pg=PA184
  6. [] [] AOAC International (Association of Official Analytical Chemist) est une association scientifique à but non lucratif fondée en 1884. Elle publie des méthodes officielles d’analyses reconnues dans le monde : https://www.aoac.org/
  7. [] H. Greenfield, A.A.T. Southgate : Données sur la composition des aliments – Second édition – Page 185 – Par la FAO (« Food and Agriculture Organization of the United Nations » ou « Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture »), ROME 2007 : https://books.google.fr/books?id=JxIsbkQTLgwC&pg=PA185
  8. [] FAO : « Food and Agriculture Organization of the United Nations » ou « Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture »
  9. [] Gidenne T., Lebas F., Savietto D., Dorchies P., Duperray J., Davoust C, Lamothe L., 2015. Chapitre 5 : Nutrition et alimentation. in Gidenne 139-184. – Le Lapin : de la biologie à l’élevage, Editions Quae Versailles, France : http://www.cuniculture.info/Docs/Documentation/Publi-Lebas/2010-2020/2015-Gidenne-Le-Lapin-Chapitre-5-Nutrition-Alimentation.pdf
  10. [] Les Proximats désignent l’ensemble des « constituants majeurs » des aliments.
  11. [] [] [] [] Revue critique des méthodes d’analyse – Chapitre 7 – GLUCIDES – selon la FAO (Food and Agriculture Organisation of the United Nations – Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture) : http://www.fao.org/3/y4705f/y4705f02.pdf
  12. [] [] Revue critique des méthodes d’analyses – Chapitre 7 – FIBRES ALIMENTAIRES – selon la FAO (Food and Agriculture Organisation of the United Nations – Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture) : http://www.fao.org/3/y4705f/y4705f02.pdf
  13. [] L’Hydrolyse : est une réaction chimique et enzymatique permettant une décomposition chimique d’un corps par action et fixation d’une molécule d’eau
  14. [] COMMISSION EUROPÉENNE et Tolérance applicable aux constituants analytiques mentionnés sur les étiquettes des alimentations sèches pour chien : https://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/PDF/?uri=CELEX:32017R2279&from=FR
  15. [] FEDIAF : The European Pet Food Industry : http://www.fediaf.org/
  16. [] [] [] Livre : “L’Alimentation du chien et du chat” et “L’Alimentation du cheval” page 95, par Roger Wolter – Médecin vétérinaire – Fût Professeur à l’Ecole nationale vétérinaire d’Alfort – p. 95
  17. [] Maud LE GALL, Lucile MONTAGNE, Yolande JAGUELIN‐PEYRAUD, Anne PASQUIER, Didier GAUDRE – Prédiction de la teneur en fibres totales et insolubles de matières premières courantes dans l’alimentation du porc à partir de leur composition chimique – 15 Novembre 2012 : https://hal-agrocampus-ouest.archives-ouvertes.fr/hal-00729392
  18. [] FAO (« Food and Agriculture Organization of the United Nations » ou « Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture ») – Review of methods of analysis – Chapiter 7 – Carbohydrates – Dietary fibre : http://www.fao.org/3/y4705e/y4705e12.htm
  19. [] Oligosaccharides : glucides composés de 3 à 10 sous-unité ou oses
  20. [] T. GIDENNE : Conséquences digestives de l’ingestion de fibres et d’amidon chez le lapin en croissance : vers une meilleure définition des besoins – INRA Prod. Anim., 1996, 9 (4), 243-254, INRA Station de Recherches Cunicoles, BP 27, 31326 Castanet-Tolosan Cedex : https://www6.inra.fr/productions-animales/content/download/4759/45388/version/1/file/Prod_A
  21. [] [] Les glucides pariétaux des végétaux correspondent aux fibres non digestibles et non assimilables par les chiens et chats. Parmis elles, on retrouve notamment la cellulose, l’hémicelluloses, les substances pectiques  et la lignine.
Afficher plus
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page