Torsion et retournement d’estomac du chien : une urgence vétérinaire !


45 vues 0 commentaire
Torsion et retournement d'estomac du chien : une urgence vétérinaire ! Torsion et retournement d'estomac du chien : une urgence vétérinaire !

Le Syndrome de Dilatation-Torsion de l’Estomac (SDTE) est une pathologie à prendre très au sérieux. Savoir réagir à temps est capital pour la survie de votre animal : 2 heures peuvent suffire pour entraîner la mort de votre chien. 

Il est très important de connaître les origines de cette affection pour éviter les récidives. Hélas, elles ne sont pas forcément abordées et peuvent parfois laisser les maîtres dans l’incertitude et l’incompréhension.  

Alors, quels sont les causes et les symptômes du SDTE, comment soigner et aider votre chien et surtout éviter les récidives ? 

Les causes de la torsion de l’estomac chez le chien

Les causes d’un retournement d’estomac sont multifactorielles : il en existe plusieurs, mais certaines sont prépondérantes et vous devez les connaître. 

Mais avant de parler des causes, vous devez savoir qu’une torsion ou un retournement d’estomac est une dilatation importante (ou un gonflement) de l’estomac du chien venant nouer son entrée et sa sortie. Généralement, elle perturbe de nombreuses fonctions vitales du chien comme sa respiration ou sa circulation sanguine et peut devenir très grave.  

Parmi toutes les causes attribuées au retournement de l’estomac, les habitudes alimentaires de votre chien jouent un rôle important.1 Trois choses sont à prendre en compte : la qualité, la quantité et la digestibilité des ingrédients.

Cependant, il existe d’autres facteurs et la plupart ont quand même une origine alimentaire : 

  • les troubles digestifs (souvent en lien avec un aliment inadapté)2 3
  • l’ingestion d’aliments riches en glucides4 5
  • l’excès d’exercice physique (surtout après le repas), 
  • la surcharge gastrique, les ulcères et les acides6 7
  • la prédisposition héréditaire8 9 10
  • les chiens gloutons11 12 13 14
  • les lactobacilles, les streptocoques, les staphylocoques et les levures qui favorisent la production de gaz.15 16

Les points importants

  • La torsion de l’estomac est une pathologie grave qui peut entraîner la mort du chien. 
  • Une alimentation de qualité et une bonne digestion sont essentielles pour prévenir la torsion d’estomac. 
  • La chirurgie n’exclut pas les complications et les récidives. 

Les symptômes du SDTE chez le chien  

Comment détecter une torsion d’estomac ? Quels sont les signes ? Un chien atteint d’un retournement d’estomac aura un ventre très gonflé, mais il va d’abord manifester des symptômes à travers son comportement : 

  • la tête baissée, la posture voûtée,
  • les vomissements impossibles,
  • la respiration haletante,  
  • l’immobilité ou au contraire l’excès de mobilité
  • le refus de se coucher.  

Vous pouvez également remarquer un éclaircissement des muqueuses (gencives et babines) du chien, un excès de bave ainsi qu’une accentuation du gonflement et du durcissement de son ventre. La peau de l’abdomen est généralement plus tendue et si vous tapotez le ventre de votre chien, vous pouvez entendre un bruit aérique (le tympanisme).17 18

La décompensation générale (la fréquence cardiaque augmentée, l’hypotension, le manque d’oxygénation des organes) amènera rapidement votre chien à un état de choc. C’est pourquoi il est important de réagir très vite. 

Comment prendre en charge un retournement d’estomac ?  

Une fois les symptômes du retournement de l’estomac reconnus, il est urgent de vous rendre chez votre vétérinaire afin qu’il prenne en charge très rapidement votre chien

En effet, comme les signes sont clairs et que chaque seconde compte, il est préférable de réaliser une opération chirurgicale au plus vite. Cette dernière n’est pas anodine, mais c’est la seule alternative pour votre chien. 

Elle se déroule comme suit :

  • le vétérinaire effectue un examen d’imagerie, comme une radiographie,
  • ensuite, il l’endort et met votre chien sous oxygène pendant et après l’intervention,
  • il exerce la décompression de l’estomac à l’aide d’une sonde oro-gastrique, elle sert à “vidanger” son contenu (les gaz notamment),
  • pour finir, le vétérinaire met votre chien sous perfusion pour le réhydrater et relancer sa circulation sanguine. 

Si cette opération s’avère souvent efficace, elle est néanmoins coûteuse : pour le prix de l’intervention, il faut compter entre 1000€ et 2000€ environ, tout dépend du poids de votre chien.

Bon à savoir ! 
Contrairement à d’autres espèces, l’estomac des chiens est un peu plus espacé de sa paroi. C’est pourquoi, ils sont plus sujets au Syndrome de Dilatation-Torsion d’Estomac. La chirurgie consistera donc à attacher l’estomac à sa paroi afin de prévenir les récidives de torsion. 

Quelles sont les possibles séquelles d’une torsion d’estomac ? 

Après l’opération d’une torsion de l’estomac, la convalescence de votre chien est toujours longue et le retour à une alimentation normale ne pourra s’envisager qu’au terme de plusieurs semaines. Les récidives sont fréquentes et quelque complications peuvent parfois survenir comme :

  • une perforation de l’estomac,
  • une œsophagite,
  • une gastrite
  • des nécroses du tissu gastrique,  
  • des récidives de dilatation de l’estomac19 20 21 22
  • des infections du système respiratoire et cardiaque
  • une arythmie cardiaque

La plus grande vigilance est donc de mise lors des repas ultérieurs… Comment éviter le plus possible une torsion ou un retournement d’estomac chez le chien ? 

Comment prévenir le risque du SDTE ?   

Même si l’on ne peut pas prévenir un SDTE à 100%, il y a tout de même des questions de bon sens à se poser comme, par exemple, que faire pour éviter un retournement d’estomac chez le chien ?  

  1. NOTRE PREMIER CONSEIL : diviser la ration journalière de votre chien (2 à 3 repas par jour) et changer ses habitudes après le repas (votre chien doit rester au calme) participent à prévenir le risque de torsion ou de retournement d’estomac.
  2. NOTRE DEUXIÈME CONSEIL : il faut évidemment faire très attention à la qualité de l’alimentation. Une alimentation adaptée et de réelle qualité évite d’endommager l’estomac de votre chien. 

Si vous avez besoin d’aide, contactez-nous dès maintenant via les commentaires ci-dessous ou directement par email. Nous serons ravis de partager avec vous notre expérience !

L’alimentation de votre chien contient-elle des ingrédients, des substances ou des additifs susceptibles d’entraîner des irritations ou des indigestions ?

Pour le savoir et découvrir les croquettes CROQ’ la Vie, téléchargez dès maintenant l’infographie ci-dessous :

5 critères pour choisir la croquette idéale !

téléchaRgeZ l’infographie
retrouver tous les commentaires de cet article

Références

  1. [] Christie (T. R.) and Smith (C. W.). — Gastrocolopexy for prevention of recurrent gastric volvulus. J.A.A.H.A., 1976, 12, 173-176. https://www.persee.fr/docAsPDF/bavf_0001-4192_1982_num_135_4_8000.pdf
  2. [] Duprat (P.). — Le complexe dilatation-torsion de l’estomac du chien. Don¬ nées bibliographiques récentes, étude de 62 cas. Thèse Méd. Vét. Toulouse, 1981, 147 p.
  3. []  Funkquist (B.) and Garmer (L.). — Pathogenetic and therapeutic aspects of torsion of the canine stomach. J. Small Anim. Pract., 1967, 8, 523-532.
  4. []  Edney (A. T. B.). — Dietary management in small animal practice. Vet. Rec., 1978, 102, 543-545.
  5. [] ,Van Kruiningen (H. J.), Grégoire (K.) and Meuten (D. J.). — Acute gastric dilatation: a review of comparative aspects, by species, and a study in dogs and monkeys. J.A.A.H.A., 1974, 10, 294-324.
  6. [] BLOT S. Le système nerveux végétatif. CEAV de médecine interne. Polycopié de cours. 2007. 11p.
  7. [] BOOTHE H.W., ACKERMAN N., Partial gastric torsion in two dogs. Journal of the American Animal Hospitalisation Association. 1976; 12: 27
  8. []  ABELL T.L., MALAGELADE R.J., Electrogastrography. Current assessment and future perspectives. Digestive diseases and Sciences. 1988; 33: 982-992.
  9. [] BEBCHUCK T.N., HAUPTMAN J.G., EMMET BRASELTON E., WALSHAW R., Intracellular magnesium concentration in dogs with gastric dilatation-volvulus. American Journal of Veterinary Research. 2000; 61: 1415-1417.
  10. [] BREDAL W.P., EGGERTSDOTTIR A.V., AUSTEFJORD O., Acute gastric dilatation in cats: a case series. Acta Veterinaria Scandinavica. 1996; 37: 445-451.
  11. [] Andrews (A. H.). — A study of ten cases of gastric torsion in the bloodhound. Vet. Rec., 1970, 86, 689-693.
  12. [] Betts (C. W.), Wingfield (W. E.) and Greene (R. W.). — A retrospective study of gastric dilatation-torsion in the dog. J. Small Anim. Pract., 1974, 15, 727-734.
  13. [] Dingwall (J.S.) and Eger (C. E.). — Management of acute gastric dilatation with torsion and rupture: a case report. JA.A.HA., 1976, 12, 23-26.
  14. [] Funkquist (B.) and Garmer (L.). — Pathogenetic and therapeutic aspects of torsion of the canine stomach. J. Small Anim. Pract., 1967, 8, 523-532.
  15. [] Rogolsky (B.) and Van Kruiningen (H. J.). — Short-chain fatty acids and bacterial dilatation. fermentation J.A.A.HA-, 1978, in the 14, normal (4), 504-515.
  16. [] Warner (N. S.) and Van Kruiningen (H. J.). — The incidence of Clostridia in the canine stomach and their relationship to acute gastric dilatation. J.A.A.H.A., 1978, 14, (5), 61623.
  17. [] Wingfield (W. E.), Cornelius (L. M.) and De-Young (D. W.). — Pathophysio¬ logy of the gastric dilation-torsion complex in the dog. J. Small. Anim. Pract., 1974, 15, 735-739.
  18. [] Wingfield (W. E.), Betts (C.W.) and Rawlings (C. A.). — Pathophysiology associated with gastric dilatation-volvulus in the dog. J.A.A.H.A., 1976, 12, 136-142.
  19. [] Hedlund C.H, Welch Fossum T (2007). Surgery of the digestive system. Small animal surgery. Third edition, Mosby Elsevier, St Louis, 427-433
  20. [] Pujol E, Poncet C. Syndrome dilatation-torsion d’estomac chez le chien. EMC (Elsevier Masson SAS Paris), Vétérinaire, chirurgie générale, 3000, 2010.
  21. [] Cornell K (2012). Digestive system : stomach. In Veterinary Surgery. First edition (Tobias & Jonhston), Saunders CO, St Louis, 1484-1512
  22. [] Hosgood G, Scholl DT. Evaluation of ages as a risk factor for perianesthesic morbidity and mortality in the dog. Journal of Veterinary Emergency and Critical Care 8, 222 – 236.

Partagez cet article

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Imprimer

Vous aimerez lire aussi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cocher cette case pour accepter notre Politique de confidentialité

Davy Ros

Né à l’Elevage des Joyeuses Gambades (meilleur élevage de France dès 1998), j’ai très tôt compris et admis l’impact largement sous-estimé de l’alimentation sur le développement des maladies contemporaines des chiens et chats.

C’est pourquoi en 2014, après mes études médicales, j’ai décidé de consacrer tout mon temps à la recherche et à la santé animale.

Aujourd’hui, les résultats que vous obtenez sont notre fierté !

Davy Ros

Président Fondateur de CROQ’ la Vie
Chercheur en santé et en nutrition animale

+ de conseils

sur notre chaine Youtube

Découvrir