Infection urinaire du chien : un traitement naturel existe-t-il ?


14 328 vues 2 commentaires

Votre chien a anormalement souvent envie d’uriner, mais n’évacue que peu d’urine, parfois très odorantes ? C’est une quasi certitude : votre chien souffre d’une infection urinaire, une pathologie qui peut être particulièrement désagréable pour lui.

Peut-être vous êtes-vous déjà renseigné sur la manière de le soigner, et avez même essayé des traitements antibiotiques… Mais vous constatez que le souci revient ! Ne vous inquiétez pas : vous n’êtes clairement pas le seul, et vous allez rapidement comprendre pourquoi…

Car, pour traiter réellement l’infection urinaire canine, il s’agit avant tout d’appliquer des bonnes pratiques, qui demandent de comprendre d’où vient réellement le souci. Et c’est ce que vous propose cet article : de faire le point sur l’infection urinaire du chien, ce qu’il est essentiel pour vous de comprendre et le traitement naturel que vous pouvez mettre en place immédiatement.

Vous allez découvrir que, si un traitement médicamenteux antibiotique est en général nécessaire, il existe bel et bien une étape essentielle dont on parle peu, et pourtant absolument indispensable, passant par un traitement naturel de l’infection urinaire du chien. Et sa simplicité de mise en oeuvre va sans doute vous surprendre…

Comment apparaît l’infection urinaire chez le chien ?

L’infection urinaire du chien, aussi appelée cystite infectieuse a 2 types d’origines potentielles : infectieuse ou mécanique. Votre objectif : les connaître, et savoir les repérer chez votre compagnon, pour lui trouver le traitement adapté, et ainsi rapidement le soulager.

Est-ce dû à une modification du pH urinaire ?

La santé urinaire de votre compagnon dépend éminemment du pH des urines qui transitent dans ses reins et sa vessie. Or, dans les cas d’infection urinaire chez le chien, on constate systématiquement un pH urinaire anormal.

Lorsqu’il est en bonne santé, votre compagnon a une urine dont le pH se situe entre 6 et 7, aux alentours de 6,5. Celle-ci est donc légèrement acide, ce qui empêche naturellement les bactéries de se développer dans sa vessie ou ses reins, qui privilégient des milieux alcalins pour proliférer.

Lorsque le pH urinaire de votre chien devient alcalin (vous découvrirez plus loin pourquoi), ce dernier va venir largement déséquilibrer son système urinaire. Conséquences ? Un affaiblissement de l’ensemble des défenses immunitaires urinaires naturelles : disparition du pH protecteur légèrement acide, dégradation de la qualité du mucus recouvrant la paroi vésicale et affaiblissement local des cellules immunitaires.

C’est alors la porte ouverte aux infections bactériennes et c’est alors que les symptômes de l’infection urinaire commencent à poindre.

C’est donc du côté de cette modification du pH urinaire qu’il faut se tourner pour trouver un traitement adéquate et perrain à l’infection urinaire du chien. Notez que l’infection, une fois installée, nécessitera presque systématiquement un traitement antibiotique qui devra être déterminé par le vétérinaire après avoir effectué le test urinaire correspondant.

Mais vous allez vite comprendre qu’associer un traitement naturel à toutes vos démarches est crucial pour éviter la récidive de cystites chez le chien et réellement traiter le fond du problème. Il en va de sa santé présente et future.

Il existe également des cystites non infectieuses (sans bactéries), qui elles, sont liées à des urines trop acides. Il n’y a donc pas de bactéries, ni d’infection urinaire. Il s’agit des cystites inflammatoires. Ces cystites ne nécessitent donc pas d’antibiotiques mais un réel rééquilibrage du pH urinaire via une alimentation adaptée aux réels Besoins Biologiques et Naturels de nos carnivores domestiques. Découvrez de suite : 4 étapes pour traiter naturellement la cystite inflammatoire chez le chien.

Est-ce dû à des calculs qui irritent la paroi de sa vessie ?

Il peut également arriver que les cystites du chien proviennent non pas directement d’une source infectieuse, mais d’une origine mécanique.

Dans l’origine mécanique, on peut souvent remarquer un peu de sang dans les urines du fait de la présence et de l’impact de cristaux (calculs urinaires) sur la muqueuse de la vessie. Ces lithiases (calculs urinaires) peuvent même dans certains cas entraver le bon écoulement des urines, produisant ainsi une stagnation des urines, à l’origine d’une infection bactérienne, ou cystite infectieuse secondaire, qui peut rapidement s’aggraver.

Or, savez-vous comment se forment ces calculs urinaires ? Vous l’avez peut-être déjà deviné : là encore, le pH urinaire de votre chien joue un rôle important dans leur apparition. En effet c’est notamment à cause de cette modification du pH urinaire du chien qu’apparaît une précipitation d’éléments formant ces cristaux.

On en revient donc toujours au réel problème de fond : le pH urinaire du chien. Mais heureusement pour vous, vous pouvez agir rapidement, naturellement et efficacement sur ce point, et nous allons de suite découvrir comment !

1 – Note importante : les gros calculs (lithiases) peuvent éventuellement entraîner une impossibilité totale à la miction chez les chiens mâles, dès lors qu’un calcul passe et se bloque dans l’urètre. Le chien a alors une impossibilité totale à uriner… Il s’agit là d’une véritable urgence médicale, car ne pas pouvoir éliminer ses urines peut vite entraîner un empoisonnement, et peut mettre en jeu le pronostic vital du chien en moins de 24h. Le vétérinaire utilisera alors une sonde urinaire pour le déboucher, voire pourra opter pour une opération.

2 – Votre chien présente des symptômes de cystite, mais également beaucoup de sang dans ses urines ? Il peut s’agit d’un souci lié à des calculs urinaires dans ses reins, ou à une glomérulonéphrite.

Si c’est le cas, et parce que certains cas nécessitent des traitements très spécifiques, prenez le temps de lire la partie de notre dossier dédié au sujet : Calculs urinaires dans les reins et glomérulo-néphrite.

L'infection urinaire du chien et son traitement naturel doivent se focaliser sur son pH

Quelle est l’origine réelle de ces soucis urinaires ?

Dès maintenant, vous allez comprendre une partie du traitement naturel contre l’infection urinaire du chien, qui peut venir à bout des symptômes qui font tant souffrir votre compagnon.

Car cela tient du bon sens : ce qui sort de l’organisme de votre chien (ses urines, mais également ses selles ou ses vomissements de bile) est intimement lié à ce qui y entre, à savoir… sa nourriture.

Note : L’alimentation du chien est effectivement la cause principale aujourd’hui des infections urinaires, mais il est important de noter que certains effets secondaires de médicaments peuvent également provoquer une modification du pH urinaire chez le chien, et donc être à l’origine d’inflammations ou d’infections.

Or, une nourriture non-adaptée aux Besoins Biologiques et Naturels du chien peuvent bel et bien provoquer une modification de son pH urinaire. C’est ce dont témoigne le département spécialisé en urologie de la Faculté de Médecine Vétérinaire de Montréal, lorsqu’il explique que “un animal dont la ration est surtout composée de céréales ou de légumes [que cela soit dans ses croquettes ou en ration ménagère,] aura un pH alcalin”1.

Eh oui, vous avez bien lu : la cause de son infection urinaire, voire de nombreuses cystites infectieuses à répétition, se trouve bien dans sa gamelle.

Bien souvent, il faut incriminer certains éléments qui s’y trouvent, tels que…

  • Des céréales en trop grande quantité. Au-delà de ces soucis urinaires, une trop grande quantité de glucides issues de céréales peut également provoquer obésité et diabète.
  • Des légumes, tubercules, légumineuses et fruits. Ces ingrédients sont par nature inadaptés au carnivorisme du chien, et viennent également irriter son système digestif. Vous apprendrez même plus loin que les effets sur votre chien de bon nombre de légumes, légumineuses et tubercules, n’ont rien d’inoffensif…

Et c’est sans compter sur le fait que plus une alimentation est de qualité médiocre ou inadaptée pour son organisme, plus le chien est sujet à une fatigue et une usure des reins, pouvant même mener jusqu’à l’insuffisance rénale.

Maintenant que vous comprenez d’où proviennent ces soucis urinaires, vous allez voir que le traitement naturel contre l’infection urinaire du chien vous semblera tout ce qu’il y a de plus logique. Faisons appel à notre bon sens !

il y a 2 ans
Fripoune
Il n'y a que deux mois que je donne des croquettes CROQ'La Vie à ma chienne Labrador âgée de 10 ans, et c'est sans doute trop peu pour se faire une opinion bien fondée. Mais, a priori, elles sont largement aussi bonnes, à tous points de vue, que les croquettes "premium" qu'elle a mangé toute sa vie jusque là; même si les améliorations ne sont pas évidentes. Je précise que ma chienne est très handicapée depuis environ un an maintenant, par de l'arthrose aux pattes et aux hanches, comme la plupart des Labradors. J'ai donc recherché un complément alimentaire pour la soulager afin de ne pas recourir aux médicaments habituels avec leur cortège d'effets indésirables et autres contre-indications .... C'est comme ça que j'ai découvert le CANZOCAL+BMP sensé régénérer les cartilages atteints; qui, associé aux croquettes CROQ'La Vie, devait améliorer le sort de ma chienne. Il se trouve que j'ai dû interrompre le CANZOCAL+BMP, car elle a fait une infection à une patte et une très forte cystite qui ont nécessité un lourd traitement antibiotique+cortisone ! Tout est rentré dans l'ordre maintenant; mais je vois bien qu'elle a des difficultés à reprendre le dessus après cet intermède "médicamenteux" ... C'est pourquoi il m'est difficile de donner un avis catégorique sur les croquettes CROQ'La Vie. Il n'en demeure pas moins que je continuerai à les lui donner, et que je les ai conseillées à plusieurs personnes de mon entourage.
GIL DEVORSINE
il y a 3 ans
Je suis ravie de vos croquettes que je…
Je suis ravie de vos croquettes que je donne à mes 2 horkshires de 11 et 13 ans depuis presque un an déjà. Le plus âgé avait des problèmes de santé ( infection urinaire ) et depuis il se porte très bien, Ils les adorent et ils n'ont plus de mauvaise haleine Un grand merci pour vos croquettes que je conseille à mon entourage
Martine Poussin
il y a 4 ans
Excellente croquettes qui m ont permis…
Excellente croquettes qui m ont permis de guérir mon chien de début de infections urinaires récurrentes
alain sabatier

3 étapes pour un traitement naturel de l’infection urinaire du chien

En tant que passionnés de la santé animale à l’élevage des Joyeuses Gambades, éleveurs depuis plus de 30 ans, nous essayons toujours de chercher une solution naturelle aux soucis de nos compagnons, lorsque cela est possible. Et dans le cas de la cystite, rien de plus simple : il suffit bien souvent de suivre les 3 étapes suivantes pour faire disparaître ces soucis !

Rappel : N’hésitez pas à vous rendre chez votre vétérinaire pour qu’il puisse faire faire un test urinaire et un antibiogramme à votre compagnon. Ceux-ci seront décisifs dans le cas d’une cystite infectieuse, pour associer ce traitement naturel à l’antibiotique adapté à la bactérie responsable du souci. Toutefois, pour éviter la récidive, veillez à suivre attentivement ces 4 étapes dès le traitement amorcé : elles rendront à votre chien toute sa santé digestive et urinaire.

Étape #1 : Vous assurer que votre chien s’hydrate bien

L’apport en eau est extrêmement important pour votre chien, et particulièrement dans les cas de cystite. En effet, lorsque votre chien s’hydrate bien, cela évite que ses urines soient trop concentrées, et qu’elles concentrent donc plus de déchets ou qu’elles aient un pH encore plus d’alcalin dans le cas des cystites infectieuses.

Un bon apport en eau permet de diluer les urines. Mettez-lui donc toujours une gamelle d’eau fraîche à disposition.

Étape #2 : Faire jeûner votre compagnon

Le jeûne est sans doute le traitement naturel le plus efficace contre bon nombre de soucis de santé pour le chien. Dans le cas d’une infection urinaire, il permet de réguler le pH de ses urines, et faire gagner un temps important sur la résolution du souci.

Le principe est simple : à jeûn, votre chien n’incorpore plus dans son organisme quelque élément alcanisant que ce soit. Son corps peut ainsi pleinement se focaliser sur le fait d’éliminer les éléments qui provoquent l’infection ou l’inflammation.

Mettez donc votre chien à la diète pendant 1 à 2 jours, selon l’état d’avancement de sa cystite. Vous pouvez également, si besoin, renouveler ce jeune plusieurs fois au cours d’une même semaine comme 2 jours non consécutifs / semaines (exemple : Lundi et Jeudi). Veillez cependant à bien laisser de l’eau à disposition de votre chien.

Pour traiter naturellement l'infection urinaire du chien, penchez-vous sur la nourriture qu'il consomme

Étape #3 : Lui sélectionner une nourriture adaptée à ses besoins originels

Vous vous en doutiez, voilà l’étape cruciale pour traiter une infection urinaire chez le chien, mais également éviter une éventuelle récidive. Car, si vous vous focalisez uniquement sur un traitement antibiotique, certes, les bactéries responsables des symptômes disparaîtront… mais le pH urinaire de votre chien ne sera pas ré-équilibré, ce qui laissera quasi systématiquement place à la récidive et à de nouveaux traitements antibiotiques qui malheureusement se succéderont.

D’ailleurs, si votre chien est déjà sous traitement antibiotique, une nourriture de réelle qualité en parallèle lui sera essentielle pour mettre toutes les chances de se soigner rapidement et efficacement de son côté.

Mais alors qu’est-ce qu’une alimentation adaptée aux besoins originels de votre compagnon, qui l’aidera à se sortir d’une infection urinaire ? En se basant sur la philosophie de la Santé par l’Alimentation©, elle-même tirée des Besoins Biologiques et Naturels du chien confirmés à date par la littérature scientifique, on peut édicter 5 critères-clés de qualité alimentaire que l’on doit retrouver dans la gamelle de votre compagnon :

  1. Aucun légume, tubercule, légumineuse ou fruit. Vous connaissez maintenant leur effet sur le pH urinaire de votre chien lorsqu’ils sont utilisés dans une certaine quantité… Mais savez-vous que certains d’entre eux étaient même déjà classés comme “toxiques” par le Centre Antipoison de l’École Vétérinaire, comme la pomme de terre2, le raisin3, l’ail et l’oignon4 ? Ou que la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis signalait depuis 2017 le fort lien entre certains légumes ou leurs dérivés (protéine de…, amidon de…, fibre de…), et des cas de cardiomyopathies canines567 ? De quoi, par précaution, supprimer de sa gamelle pomme de terre, patate douce, pois, pois-chiche, haricot, courgette, et autres incongruités pour votre compagnon carnivore. Et finalement, quand on voit certains de ces ingrédients, les supprimer n’est-il pas tout simplement une notion de bon sens ? Malheureusement ils sont de plus en plus présents dans les croquettes ou pâtées de nos chiens depuis 5 ans, avec tous les symptômes qu’ils impliquent par la même occasion… (selles molles, diarrhée chronique, vomissement de bile, dermatite…).
  2. Un taux de glucides limité à 33% maximum (soit ⅓ de la composition de l’aliment). Souvenez-vous que ce sont notamment les excès de glucides qui sont responsables des cystites du chien.
  3. Uniquement de bonnes protéines et graisses animales. Malheureusement, il n’est pas peu commun de croiser dans les pâtées ou croquettes sur le marché des sources de protéines animales peu recommandables qui, elles aussi, irritent le système digestif du chien. Les sous-produits animaux ne sont pas rares : il s’agit de déchets de l’industrie agro-alimentaire humaine, qui peuvent contenir carcasses, tendons, viscères, becs, plumes, et autres morceaux8910 dont nous, humains, ne nous servons pas. Mais faites également attention aux viandes issues de pays aux législations assez laxistes. Outre-Atlantique, certains pays autorisent d’inclure dans la nourriture animale des viandes avariées recyclées à la Javel11 ; dans certains pays d’Europe, plus proches de nous, des fabricants utilisent des viandes reconstituées. Outre Atlantique, certaines viandes peuvent même être reconstituée à partir de farines animales douteuses (parfois des sous-produits), d’eau et de graisses. D’ailleurs, la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF, appelée DDPP depuis 2010) signale même que certains fabricants européens abusent, sous ces pratiques, de l’appellation “viande fraîche”12. Privilégiez donc des aliments ne contenant que des protéines animales issues de viandes provenant d’abattoirs agréés à la consommation humaine, et dont vous connaissez l’origine, depuis un pays aux législations strictes, comme la France par exemple.
  4. Une cuisson à basse température. Cuits à haute température, certains ingrédients libèrent, d’une part, des Advanced Glycated End products (AGE)13, nocifs pour les reins du chien, clairement à éviter dans les infections urinaires, et d’autre part, des acrylamides14, agents cancérigènes. Et si vous évitiez ces écueils pour la santé de votre chien, et lui choisissez un aliment cuit à basse température, qui préserve l’intégrité nutritionnelle de ses bons ingrédients de base ?
  5. Des tests en laboratoires contre OGM, mycotoxines et métaux lourds. Ces éléments, invisibles sur les sacheries des aliments tant que des tests formels n’y sont pas affichés, provoquent bon nombre de soucis de santé chez nos animaux de compagnie comme chez nous, les humains. S’assurer que la nourriture que vous lui donnez a été dûment testée, c’est donc s’assurer de la transparence du fabricant, nécessaire selon nous pour gagner la confiance des maîtres à l’heure où la PetFood demeure un marché assez hermétique sur ses pratiques.

Cet aliment adapté aux besoins originels des chiens, nous l’avons cherché longtemps, aux Joyeuses Gambades. Alors, faute de l’avoir trouvé, nous avons pris un parti, il y a plus de 15 ans maintenant : devenir nos propres artisans et concevoir nos propres croquettes, basées sur cette philosophie de la Santé par l’Alimentation©.

Ainsi sont nées les croquettes CROQ’ la Vie, parfaitement adaptées aux infections urinaires des chiens. Elles contiennent tout ce qu’il faut à votre chien pour sa santé, et la conserver tout au long de sa vie : 72% d’ingrédients d’origine animale, issus d’abattoirs agréés à la consommation humaine, 23% de glucides seulement, et bien sûr, aucun légume, tubercules, légumineuse ou fruit.
Avec leur cuisson basse température, et les tests laboratoires affichés fièrement sur notre site web, elles entretiennent la santé de votre chien, que ce soit d’un point de vue urinaire, digestif, ou tout simplement global.

Grâce à CROQ’ la Vie, nous avons déjà pu redonner pleine santé à des chiens souffrant d’infections urinaires à répétition, mais aussi de selles molles et diarrhées chroniques, de vomissements ou d’insuffisances rénales. Et si le vôtre était le prochain à en profiter ?

Si vous souhaitez obtenir des conseils simples, tirés du bon sens, mais qui peuvent faire toute la différence dans le traitement naturel de l’infection urinaire de votre chien, n’hésitez pas : contactez-nous dans les commentaires ci-dessous, ou directement par email. C’est toujours un plaisir pour nous de vous partager notre expérience de la Santé par l’Alimentation©.

retrouver tous les commentaires de cet article

Références

  1. [] Faculté de Médecine Vétérinaire de Montréal – Service diagnostic – Urology : https://www.medvet.umontreal.ca/servicediagnostic/materiel_pedagogique/urologie/uro_chimie.html
  2. [] Toxicité digestive et nerveuse de la Pomme de terre – Centre antipoison Animal de l’Ecole Nationale Vétérinaire : https://www.centre-antipoison-animal.com/pomme-terre.html
  3. [] Le raisin : enregistré au Centre Antipoison Animal, Chapitre “plantes toxiques” : https://www.centre-antipoison-animal.com/raisin.html
  4. [] L’ail et l’oignon : enregistrés au Centre Antipoison Animal, Chapitre “plantes toxiques” : https://www.centre-antipoison-animal.com/oignon.html
  5. [] FDA (U.S. Food and Drug Administration) – FDA Investigation into Potential Link between Certain Diets and Canine Dilated Cardiomyopathy – June 27, 2019 : https://www.fda.gov/animal-veterinary/news-events/fda-investigation-potential-link-between-certain-diets-and-canine-dilated-cardiomyopathy
  6. [] FDA (U.S. Food and Drug Administration) – Questions & Answers: FDA Center for Veterinary Medicine’s Investigation into a Possible Connection Between Diet and Canine Heart Disease – June 27, 2019 : https://www.fda.gov/animal-veterinary/animal-health-literacy/questions-answers-fda-center-veterinary-medicines-investigation-possible-connection-between-diet-and
  7. [] TOUS LES RAPPORTS de cas de DCM téléchargeables : Dilated Cardiomyopathy in Dogs & Cats : Complaints Submitted to FDA-CVM – January 1, 2014 – April 30, 2019 : https://www.fda.gov/media/128303/download
  8. [] RÈGLEMENT (CE) No 1069/2009 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL – du 21 octobre 2009 – établissant des règles sanitaires applicables aux sous-produits animaux et produits dérivés non destinés à la consommation humaine et abrogeant le règlement (CE) no 1774/2002 (règlement relatif aux sous-produits animaux) : https://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2009:300:0001:0033:FR:PDF
  9. [] SIFCO (Syndicat des Industries Françaises des Coproduits Animaux) – Valorisation des sous-produits ou co-produits animaux : https://www.sifco.fr/valorisation#coproduits
  10. [] Toxic Croquettes – Auteur : Dr Vétérinaire Jutta Ziegler – Edition Broché – 22 mai 2014
  11. [] Viandes avariées recyclées aux Etats Unis et en Europe : https://www.amisdelaterre.org/communique-presse/tafta-ttip-la-viande-a-la-javel-s-approche-de-nos-assiettes/
  12. [] Mentions d’étiquetage sur les aliments pour chiens et chats – Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) : https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/mentions-detiquetage-sur-aliments-pour-chiens-et-chats
  13. [] Bohlender JM (Klinik für Innere Medizin III, Universitätsklinik Jena, Erlanger Allee 101, Jena, Germany), Franke S, Stein G, Wolf G : Advanced glycation end products and the kidney – Am J Physiol Renal Physiol. 2005 Oct;289(4):F645-59 : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16159899
  14. [] FRC (Fédéraction Romande des Consommateurs) – Croquettes pour chat : la gamelle qui rend malade : https://www.frc.ch/croquettes-pour-chat-la-gamelle-qui-rend-malade/

Partagez cet article

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Imprimer

Vous aimerez lire aussi…

2 commentaires
  1. Bonjour à vous,

    je vous remercie tellement, ma petite fait des cystites, malgré les traitements ça revient …

    Pour le véto c’est idiopathique, mais actuellement financièrement c’est assez compliqué et j’appréhende la rechute…

    je cherche des moyens naturelles pour gérer ça… . votre blog va aider tellement de personnes ?

    dans mes recherches j’ai trouvé un kit préventif pour une analyse à faire a la maison directement ça me semble vraiment bien, https://www.preventis-animal.com/attentivplus/attentivplus-controle-de-lappareil-urinaire-pour-chien/ si vous connaissez ? merciiii

    1. Bonjour,
      Nous sommes ravis si notre recul peut aider de nombreux propriétaires et vous également.
      Au-delà de prendre un kit préventif pour voir si cela récidive, il est en général recommandé d’investir dans un aliment qui prévient les cystites chez les chiens notamment en régulant le pH des urines.
      Ainsi, il y a de fortes chances pour que le propriétaire ne s’embarrasse pas d’un test et de tout ce stress que peut impliquer une récidive.
      Personnellement, nous sommes particulièrement investis dans l’alimentation de qualité et avons développé notre alimentation, les croquettes CROQ’ la Vie, et on constate qu’une aliment de réelle qualité aide à prévenir les cystites chez les chiens, comme en attestent les nombreux témoignages certifiés Trustpilot.
      Nous restons naturellement à votre écoute si vous souhaitez échanger davantage.
      Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cocher cette case pour accepter notre Politique de confidentialité

Davy Ros

Né à l’Elevage des Joyeuses Gambades (meilleur élevage de France dès 1998), j’ai très tôt compris et admis l’impact largement sous-estimé de l’alimentation sur le développement des maladies contemporaines des chiens et chats.

C’est pourquoi en 2014, après mes études médicales, j’ai décidé de consacrer tout mon temps à la recherche et à la santé animale.

Aujourd’hui, les résultats que vous obtenez sont notre fierté !

Davy Ros

Président Fondateur de CROQ’ la Vie
Chercheur en santé et en nutrition animale

+ de conseils

sur notre chaine Youtube

Découvrir