Mauvaise haleine chat : la cause et le remède pour l'améliorer


4 387 vues 0 commentaire
Mauvaise haleine chat : la cause et le remède pour l'améliorer Mauvaise haleine chat : la cause et le remède pour l'améliorer

"Mon chat a très mauvaise haleine ?", d’où vient ce phénomène et que pouvez-vous faire l'en empêcher ?

Dans cet article, découvrirez tout ce qu’il faut savoir sur la mauvaise haleine du chat, également appelée halitose, ainsi que les solutions qui s'offrent à vous et leur efficacité.

Vous retrouverez bientôt les moments de complicité avec votre ami félin !

La mauvaise haleine du chat et sa cause

L’halitose est le nom scientifique de la mauvaise haleine.

Chez le chat, elle se caractérise par une forte odeur de poisson qui émane de sa gueule. La mauvaise haleine peut toucher le jeune chat de 5 mois comme le chat âgé (vieux chat). Mais alors, "pourquoi mon chat a mauvaise haleine ?".

Le tartre

La mauvaise haleine du chat serait-elle liée au tartre ou à la plaque dentaire ? C’est ce que l’on entend communément dire, et notamment par les vétérinaires. Or, force est de constater que lorsque un chat se fait détartrer les dents, sa mauvaise haleine persiste. Qui plus est, bon nombre de chats ayant l'haleine fétide ne présentent même pas d’accumulation de tartre sur leurs dents.

Ce que l’on sait, c’est que le tartre du chat, au même titre que l’halitose, est tout simplement la conséquence d’une alimentation inadaptée et/ou de qualité discutable.  

Inutile donc, de planifier un détartrage si votre objectif est de supprimer la mauvaise haleine de votre minet. En plus d'épargner une belle somme d'argent, vous éviterez quelques risques pour lui. Pour en savoir plus, nous vous invitons à lire l'article Tartre du chat : cause, risques, solutions et prévention.

À noter !
Le chat qui a mauvaise haleine et perd ses dents peut souffrir d'une parodontite. Il s'agit d'une évolution de la gingivite (tartre sur les dents et sous la gencive). Toutefois, la mauvaise haleine et la perte de dents chez le chat peuvent aussi être dues à une mauvaise alimentation. Voir l'article sur Mon chat a mauvaise haleine et perd ses dents : que faire ?.

L’alimentation

Vous le savez peut-être déjà, mais le chat est un animal carnivore : son intestin en atteste, il est trois fois plus court que le nôtre, lisse et sans haustrations.1 Ce carnivorisme implique que pour être en bonne santé, le chat a besoin de protéines et de graisses animales de qualité, d'une petite quantité de céréales et ne doit surtout pas consommer de tubercules ni de légumineuses.

Si un chat mange des ingrédients inadaptés, lors de la digestion, son estomac aura plus de mal à les désintégrer et les évacuer, ainsi que les toxines et les acides qui vont avec (produits par l'estomac pour désagréger son contenu). Ces derniers s’accumulent dans l’organisme du chat et leur élimination (devant se faire par tous les moyens) se traduit par une mauvaise haleine.

Si chez l’humain, nous allons chez le dentiste, nous nous brossons les dents ou nous traitons nos éventuelles maladies parodontales, que faire chez le chat ?

À noter !
Pourquoi le chat a une mauvaise haleine et bave ? Nous venons de voir que l'alimentation inadaptée et/ou de qualité discutable entraîne des troubles gastriques qui entraînent l'halitose, mais aussi d'autres troubles bucco-dentaires comme l'hypersalivation, la gingivite, etc.

À noter également !
Le chat en Insuffisance Rénale Chronique (IRC) ne mange souvent plus et peut souffrir d’une mauvaise haleine parce qu'un fort taux d’urée stagne dans son sang. Quand on sait que l’IRC est souvent due à l’ingestion d’ingrédients inadaptés et/ou de qualité discutable, cela appuie une nouvelle fois l’origine alimentaire de l’halitose. 

Les points importants

  • Le tartre ne fait pas partie des causes de la mauvaise haleine de votre compagnon domestique.
  • L’alimentation adaptée et de qualité est la seule à pouvoir venir à bout de l’halitose.
  • L’alimentation inadaptée est à l’origine de l’halitose, mais peut provoquer d’autres maladies.
  • Les remèdes de grand-mère sont efficaces temporairement, ils ne traitent pas la mauvaise haleine.

Les remèdes naturels contre la mauvaise haleine chez le chat

Pour le chat qui a mauvaise haleine, il existe plusieurs remèdes naturels que l'on trouve sur Internet. Quelle est leur efficacité ?

Le bicarbonate de soude

Connaissez-vous le bicarbonate de soude ? C'est produit qui permet de blanchir les dents, lutter contre la mauvaise haleine et soulager les maux d'estomac chez l'humain. Qu’en est-il chez le chat ?

Bien souvent, on vous recommande de frotter les dents de votre compagnon avec le bicarbonate : son action, en plus d'éliminer les résidus de tartre, soulage l'estomac.

En effet, le bicarbonate de soude tamponne les acides et les toxines présents lors de la digestion dans l'estomac, ce qui permet d'améliorer la mauvaise haleine.

Cependant, si vous arrêtez le traitement, l'odeur de poisson revient immédiatement. En somme, le bicarbonate ne traite pas l’halitose du chat à sa racine.

Les huiles essentielles

Les huiles essentielles sont souvent citées comme une solution pour le chat avec une mauvaise haleine. Parmi celles qui sont recommandées pour lutter contre l'halitose, on trouve l’huile essentielle de citron, de sauge, d'eucalyptus, de menthe poivrée et de cannelle.

Leur intérêt ?

Elles viennent désinfecter les crocs et les gencives de votre animal, pour apporter ensuite une certaine fraîcheur à son haleine. Toutefois, les huiles essentielles ne font que masquer l'odeur de poisson qui réside dans la gueule de votre chat, cela signifie donc qu'elles ne traitent pas la cause de l'halitose.

Rien ne sert de parler de la difficulté pour appliquer une huile essentielle dans la gueule de votre félin…

Attention !
Les huiles essentielles peuvent présenter des risques2 pour la santé de votre compagnon comme les troubles hépatiques ou du système nerveux, une perte de l'odorat, la dépression, etc.3 4 5 Il est important de les manipuler avec précaution et de demander l'avis de votre vétérinaire avant de les utiliser. Vous pouvez aussi nous contacter.

L’homéopathie

Dernier remède contre la mauvaise haleine féline : l’homéopathie.

Certaines plantes ont pour effet de drainer les organes émonctoires tels que le foie. Cela permet d’éliminer les toxines et les acides de son système digestif, réduisant par là même occasion sa mauvaise haleine.

Mais comme vous vous en doutez, dès que l'on arrête le traitement homéopathique, le souci d’halitose revient au galop. Voilà donc une autre solution, semblable au bicarbonate, qui ne s’attaque pas à la racine du souci de votre compagnon.

L’alimentation : l’élément pour mettre fin à la mauvaise haleine

Vous l’aurez compris : l’alimentation est LA solution à adopter pour dire adieu à la mauvaise haleine de votre chat, et retrouver la complicité de vos instants câlins. D’expérience, si vous changez ses croquettes actuelles par une alimentation adaptée et de réelle qualité, votre compagnon retrouvera une haleine fraîche en 2 semaines après sa transition alimentaire.

Les croquettes CROQ’ la Vie sont la nourriture idéale pour mettre fin aux soucis de mauvaise haleine (et de santé en général !) de votre minet. Elles respectent ses besoins naturels et vont même plus loin : elles assurent une totale transparence sur leur composition et leur mode de fabrication.

Vous trouverez dedans tout ce qu’il faut pour que votre ami félin retrouve la santé et une haleine fraîche. Prêt à offrir à lui offrir les bénéfices de la santé par l’alimentation ?

Téléchargez maintenant l'infographie ci-dessous.

VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE ?  

Contactez-nous via les commentaires ci-dessous ou directement par email. Nous serons ravis de partager avec vous notre expérience. 

retrouver tous les commentaires de cet article

Références

  1. [] Mammalogy – Adaptation, Diversity, Ecology, de A.George Feldhamer Lee C. Drickamer Stephen H. Vessey Joseph F. Merritt Carey Krajewski – edition Johns Hopkins University Press (4ème édition) – 27 mars 2015
  2. [] 12039243.pdf (core.ac.uk)
  3. [] MAY, P., Guide Pratique de Phyto-Aromathérapie pour les animaux de compagnie, page 256 https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01738912/document
  4. [] KAINER, R.A et MCCRACKEN, T.O. Atlas d’anatomie du chien, du chat et des NAC, page 136 https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01738912/document
  5. [] BAUDOUX, D. et DEBAUCHE, P., Guide pratique d’Aromathérapie chez l’animal de compagnie. Bruxelles, page 174 https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01738912/document

Partagez cet article

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Imprimer

Vous aimerez lire aussi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cocher cette case pour accepter notre Politique de confidentialité