Quel traitement contre l’insuffisance rénale du chat ?

293 vues 0 commentaire
12 minutes de lecture
Traitement insuffisance rénale chat Traitement insuffisance rénale chat

Le diagnostic vient de tomber : votre chat souffre d’IRC, aussi appelée insuffisance rénale. Ce n’est malheureusement pas une pathologie rare chez nos félidés domestiques : on estime que 90 % des chats de 15 ans en sont atteints. 1

Rassurez-vous cependant : vous êtes tombé au bon endroit pour trouver le traitement contre l’insuffisance rénale du chat, qui va aider votre compagnon à guérir. Après avoir compris d’où vient sa pathologie, et examiné l’efficacité des traitements habituellement proposés, vous découvrirez 3 étapes simples pour aider votre compagnon à s’en sortir.

Avant de commencer : comprendre l’insuffisance rénale du chat ?

Sans doute êtes-vous effrayé par le diagnostic d’une IRC chez votre compagnon, et souhaitez-vous rapidement trouver le traitement contre l’insuffisance rénale de votre chat qui va le guérir.

Avant de ce faire, sachez-le : il est important de comprendre d’où vient sa pathologie, pour bien la soigner. Voici donc les principales origines de l’insuffisance rénale chez nos félins domestiques.

Certains traitements médicamenteux

Cette première origine de l’IRC n’est pas la cause majeure ; cependant, si votre chat est dans ce cas-ci, il sera déterminant de rapidement éliminer la cause de son insuffisance rénale.

C’est pourquoi il est important de savoir que certains médicaments ont comme effet secondaire de provoquer des néphrites interstitielles aiguës (aussi appelées NIA), qui provoquent elles-mêmes par la suite des insuffisances rénales.

C’est notamment le cas de certains antibiotiques2, mais également des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)3, dont l’aspirine. Votre chat est sous traitement médicamenteux ? Vérifiez dès maintenant la notice des médicaments qu’il prend, en traquant la mention de NIA ou d’insuffisances rénales potentielles dans la partie “effets secondaires”.

La bonne nouvelle, si votre compagnon se trouve dans ce cas de figure, est que le fait de ne plus lui donner ces médicaments permet en général de soigner son insuffisance rénale. C’est ce qu’indiquent le Dr Thierry Gauthier et le Pr Jean-Pierre Wauters (de la Division de néphrologie, Département de médecine CHUV de Lausanne) lorsqu’ils écrivent : « Les néphrites interstitielles aiguës (NIA) forment un groupe hétérogène d’affections dont la plupart sont d’origine médicamenteuse (…) Dans les formes d’insuffisance rénale d’origine médicamenteuse, l’éviction précoce de la substance responsable est le principal déterminant du pronostic. »4

Besoin d’arrêter le traitement médicamenteux de votre chat, et de le remplacer par une alternative moins dangereuse pour sa santé ? N’hésitez pas à nous contacter, en complément d’une nécessaire visite chez votre vétérinaire, pour nous demander conseil.

Des protéines inadaptées à ses besoins originels

Peut-être avez-vous déjà entendu parler du fait que les protéines causaient l’insuffisance rénale chez le chat et le chien. C’est en partie vrai… sauf que l’on se penche rarement sur le réel souci derrière ces protéines. En effet, on va souvent vous expliquer que c’est le fait de donner trop de protéines animales à un chat qui va créer ces soucis rénaux… mais il n’en est rien ! 

La cause est tout autre : c’est bien la qualité des protéines que vous lui donnez qui peut être à l’origine de son insuffisance rénale. En effet, les aliments pour chat ont bien souvent un taux de protéines plus élevé que celui des chiens… et c’est la qualité de ces protéines qui va avoir un impact colossal sur sa santé rénale

Croyons-en le Dr vétérinaire Jutta Ziegler, qui explique que bon nombre d’aliments industriels proposés aux chats ont une “teneur bien trop faible en protéines [et sont] fabriquées non pas à partir de viande, mais de sous-produits animaux.” Elle explique aussi que “d’autre part, on utilise des protéines végétales que l’organisme du chat absorbe très mal ou pas du tout. La teneur en protéines inscrite sur les boîtes et les emballages ne renseigne pas sur leur qualité.”5

Et ces explications sont parfaitement logiques, lorsqu’on observe que la recrudescence d’insuffisances rénales chez le chat est éminemment corrélée à l’utilisation de nourriture industrielle de qualité parfois très discutable dans leurs gamelles.

En somme, certaines sources protéiques pourraient bien mettre en danger la santé rénale de votre compagnon. C’est notamment le cas…

  • Des sous-produits animaux.6 7 Ceux-ci sont en fait des déchets de l’industrie agroalimentaire humaine, et mêlent des bas-morceaux que nous autres, humains, ne consommons pas (têtes, carcasses, cuirs, cous, pattes, becs, plumes).
  • Des protéines animales provenant de pays aux législations laxistes. Par exemple, les pays d’Amérique du Nord autorisent des pratiques peu bénéfiques pour la santé de nos animaux, telles que l’utilisation de viandes avariées recyclées à la Javel8 ou à l’acide dans leur nourriture. Ou bien l’utilisation de viandes reconstituées à partir d’une mixture de farines animales (d’origine majoritairement inconnue), de graisses, de minéraux, et surtout de beaucoup d’eau. 
  • Des protéines végétales, issues de légumes, tubercules, légumineuses ou fruits. Votre chat étant un carnivore, il ne peut les digérer ; et celles-ci mettent son système digestif à rude épreuve.

Vous l’aurez compris : la qualité des protéines que vous fournissez à votre cher compagnon est déterminante dans l’apparition (et la complication) de son insuffisance rénale.

Les Advanced Glycated End products (ou AGE)

Bon nombre de propriétaires soucieux de la santé de leur animal ne le savent pas, mais le mode de cuisson des aliments que vous proposez à votre chat peut lui aussi être à l’origine d’insuffisances rénales.

En effet, cuits à haute température, certains ingrédients libèrent ce qu’on appelle des Advanced Glycated End products (ou AGE). Ceux-ci provoquent des modifications structurelles des néphropathies progressives telles que la glomérulosclérose, la fibrose interstitielle et l’atrophie tubulaire… et toutes ces modifications engendrent fatalement l’insuffisance rénale.9 10

trouver un traitement contre l'insuffisance du chat totalement naturel

Des ingrédients contaminés à l’origine inconnue

Peut-être en aviez-vous entendu parler en 2007 : un scandale avait éclaté, qui révélait que des milliers de chats (et de chiens également) avaient été victimes d’insuffisances rénales mortelles. À l’origine de ces pathologies ? Du gluten de blé contaminé, ce que de multiples études scientifiques avaient révélé.11 12

C’est ainsi que de nombreuses marques de nourriture animale américaines avaient dû procéder à un rappel de leurs produits, en Amérique du Nord, mais également en Afrique du Sud et en Europe. D’ailleurs, après de plus amples enquêtes, les études avaient découvert une plus large contamination de l’exportation chinoise : étaient alors mis en cause des concentrés de protéines de riz contaminé, du gluten de maïs contaminé, de la farine de gluten de maïs contaminé, des protéines de riz, des sous-produits protéiques de soja, des protéines de haricots… 13

La leçon à en retenir est simple : l’origine, la traçabilité et la qualité des ingrédients contenus dans la nourriture pour chat doivent être limpides pour vous, afin de préserver la santé de votre compagnon. Pour ce faire, il est recommandé de vous focaliser sur des aliments fabriqués en France, à base d’ingrédients issus des terres françaises elles-mêmes.

Bon à savoir  : l’IRC chez le chat peut aussi apparaître suite à d’autres maladies rénales, telles que des infections rénales, des cystites, des lithiases urinaires (calculs), ou encore des cancers du rein. Pour en savoir plus sur ces cas précis, consultez notre dossier complet sur l’insuffisance rénale du chat.

Les traitements contre l’insuffisance rénale du chat traditionnellement proposés : quelle efficacité ?

Que ce soit par des professionnels de la santé animale ou par des blogs sur Internet, peut-être avez-vous déjà entendu parler de traitements contre l’insuffisance rénale du chat souvent répandus. Des médicaments contre l’IRC du chat aux croquettes rénales, que faut-il en penser ? Faisons le point, littérature scientifique à l’appui.

Les traitements médicamenteux proposés : sont-ils pertinents ?

Si vous vous renseignez auprès de votre vétérinaire pour tenter de guérir votre chat de son IRC, sans doute vous proposera-t-il l’un des traitements suivants :

  • Un traitement contre l’hypertension artérielle et glomérulaire. Ceux-ci, basés sur des inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (IECA), ont pour but de ralentir l’évolution de la pathologie jusqu’au stade 3. 14 On vous proposera peut-être notamment le Benazepril (aussi commercialisé sous les noms de Nelio®, Fortekor®, Novartis – Benefortin®, Sogeval), l’Énalapril ou le Ramipril.
  • Un traitement contre les déséquilibres phosphocalciques. Ce type de traitement (comme l’IPAKITINE, à base de carbonate de calcium) a pour objectif de faire baisser le taux de phosphore. Cependant, ils peuvent conduire à un excès de potassium (aussi appelé hyperkaliémie), et doivent être suivis de très près par le vétérinaire pour éviter d’autres soucis de santé.
  • Des antibiotiques, dans le cas où l’insuffisance rénale de votre compagnon est liée à une infection urinaire.
  • Des perfusions ou des dialyses (cette dernière étant peu souvent proposée, car elle a un coût significatif).

Ces traitements seront plus ou moins efficaces… mais se focalisent tous sur les symptômes de la maladie de votre compagnon, et non sur ses causes ! Cela a-t-il donc du sens ?

Les traitements plus “naturels” recommandés : attention aux fausses bonnes idées

On voit également fleurir sur Internet d’autres types de traitements contre l’insuffisance rénale du chat. Si ceux-ci sortent du cadre des médicaments, ils ne sont pas forcément plus recommandables.

On va pas exemple vous proposer…

  • Des compléments alimentaires, notamment en fer, pour combattre l’anémie du chat
  • Des aliments pauvres en protéines et en phosphate, qui sont une bonne idée en soi, puisqu’il s’agit de ne pas créer un déséquilibre dans l’apport minéral du chat, pour éviter d’aggraver l’état de ses reins

Ceci étant, certaines nourritures se proclamant “spéciales insuffisance rénale du chat” se fondent sur une croyance infondée scientifiquement parlant : celle qu’il faudrait réduire l’apport en protéines de votre compagnon

En effet, la Dr Vétérinaire Jutta Ziegler le dit elle-même :  « Des études américaines ont clairement montré depuis longtemps qu’un apport réduit en protéines ne permet pas de remédier aux maladies rénales. Bien au contraire : le plus important, qu’il s’agisse de chats en bonne santé ou de chats malades des reins, est de leur donner des protéines de qualité […] »15

Comme nous l’avons vu, c’est bien la qualité des protéines qui est à revoir, et non leur quantité !

En somme, tous ces traitements contre l’insuffisance rénale du chat souvent suggérés se reposent sur un principe : celui de traiter les symptômes de la pathologie, et non ses causes. Or, pour espérer pouvoir guérir votre cher compagnon, il va réellement falloir traiter l’insuffisance rénale à ses origines même !

3 étapes pour traiter naturellement l’insuffisance rénale du chat

Vous allez désormais découvrir notre méthode en 3 étapes pour traiter, et dans de nombreux cas guérir, l’insuffisance rénale du chat. Celle-ci est non seulement basée sur l’expérience du terrain que nous faisons au quotidien, auprès de propriétaires de chats, mais surtout sur le principe de la Santé par l’Alimentation©, qui se fonde sur les Besoins Biologiques et Naturels de nos compagnons. Un traitement naturel à l’insuffisance rénale du chat, respectueux de sa santé, en somme !

il y a 8 mois
Mon beauceron de 8 ans adore
Mon beauceron de 8 ans, suite à un début d'insuffisance rénale , a dü changer d'alimentation. Il n'a eu aucun problème à changer de croquettes, au contraire, il adore et sa gamelle ne traine plus. Il aura une prise de sang dans 2 mois, afin de voir si son taux de creatinine a baissé. Au bout d'une semaine, j'ai déjà remarqué que son poil est plus brillant. Très contente des conseils reçus par email. Expédition rapide.
Marie L
il y a 9 mois
Une qualité exceptionnelle
Une qualité exceptionnelle, mes deux chiens n'accepte rien d'autre et ça a résolu complétement le problème de reins de ma malinoise. Si vous hésitez encore, que dire de plus ...
Christophe Tramas
il y a 10 mois
Depuis février 2019
Depuis février 2019, mes Cairns sont passées aux croquettes "super premium" site découvert sur internet, suite à une anaplasmose en juillet 2018 (malgré une pipette), ma Cairn a déclaré une insuffisance rénale, il y aura 2 ans en octobre, Le site est de très bon conseil Merci
GUY LOIZEAUX
il y a 10 mois
Croquettes commandées pour mon chat qui…
Croquettes commandées pour mon chat qui a un problème de reins. Il les adore ! Merci pour vos précieux conseils et de votre réactivité.
Mme VALERIA
il y a 10 mois
Mes chiens adorent et plus de…
Mes chiens adorent et plus de croquettesdifferentes pour les insuffisances rénales!!!
laurence mounier
il y a 10 mois
Excellentes croquettes, approuvées par notre petit Oslo ( insufisant rénal très difficile)
A la suite d'une pyélonéphrite et la découverte d'une insuffisance rénale chronique en juin 2019, nous avons fait des recherches sur Internet et découvert le site de Mr et Mme Ross. Depuis un an donc, nous donnons à Oslo notre jeune berger allemand des croquettes Croq' La Vie. Je sors aujourd'hui de chez le vétérinaire. Ses taux de créatinine et d'urée continuent de se dégrader (CREA: 7,5 mg/dl, BUN: 134,6 mg/dl) et il a perdu de nouveau 2 kg. Cependant son examen clinique est excellent. Oslo est en forme, il mange ses croquettes croq' la vie avec appétit, il joue et se comporte comme un jeune chien de 2 ans en bonne santé... On a vraiment du mal à croire qu'il est en fait très très malade. Notre vétérinaire, ne sait pas expliquer comment Oslo fait pour supporter de tels taux. Ce que je crois en tous cas, c'est que son changement d'alimentation a joué et continue de jouer un rôle essentiel. S'il avait eu une alimentation rénale sans protéines, telle que préconisée par les industriels et notre ancien véto, il aurait refusé de manger et son état se serait dégradé à vitesse grand V. Nous ne savons pas combien de temps il nous est accordé de garder notre adorable Oslo et cela me déchire le ventre d'y penser, mais nous sommes profondément heureux qu'il puisse avoir une vie normale et une alimentation qui lui plait et qui lui donne l'énergie dont il a besoin. Je ne sais pas pour combien de temps, mais nous avons un chien heureux. Sans Croq' La Vie, je crois qu'il ne serait plus avec nous aujourd'hui. Merci à Mr et Mme Ross et à toute l'équipe pour leur soutien et leurs conseils... Enfin, livraison par GLS impeccable depuis toujours.
Anne G-D et fabien D
il y a 10 mois
Excellentes croquettes
Excellentes croquettes. Mon chien Anakine a toujours eu des problèmes gastriques (il a 4 ans) depuis 3 semaines avec CROQ'LA VIE, son comportement a complétement changé dans le sens positif. Ses flatulences ont diminué de 90%, il mangeait beaucoup d'herbes tous les jours aujourd'hui diminué à 90%, il est plus joyeux. J'ai fait l'expérience de lui proposer dans une main une ancienne croquette et l'autre main une croquette CROQ'LA VIE sans hésitation il a pris la nouvelle croquette. De plus, les explications sur le site sont excellentes, cela m'a permis d'ouvrir les yeux et de constater que certains gros industriels dans le monde vous font croire au miroir aux alouettes en vous expliquant que les légumes et les fruits sont très bon pour la santé de votre animal. C'est faux, depuis 3 semaines Anakine n'a plus de problème gastrique. Je recommande CROQ'LA VIE pour la bonne santé de votre animal et en plus vous ferez des économies de frais vétérinaire. Un seul bémol, le prix peut être un frein pour certains propriétaires. Je suis convaincue à 1000%.
Michelle Gaudré
il y a 11 mois
Un vieux chien reprend goût au repas
Ayant un "Patou" des Pyrénées âgé de 10 ans, castré et souffrant d'une insuffisance rénale, j'appréhendais les conséquences de mon choix, à savoir les croquettes les plus riches en viande de canard. J'ai opté pour une ration de 2 fois 175 gr. Alors qu'il renâcle à finir ses croquettes actuelles, classiques, à bas de légumes et de céréales, il se régale avec CROQ'La Vie.
Jacques DANZON
il y a 11 mois
Depuis que notre chien mange des…
Depuis que notre chien mange des croquettes 'Croq'La Vie notre petite Lilou n'a plus d'eczéma. Ces problèmes gastriques vont beaucoup mieux suite au changement de vétérinaire. La vétérinaire qui la suivait depuis 4 ans avait bien diagnostiqué le problème mais ne la jamais traitée comme il le fallait. Notre petite Lilou souffrait tellement que j'ai demandé à celle-ci, si notre chienne n'avait des crises de coliques néphritiques ?elle ne disposait pas d'appareil pour faire une échographie, nous avons du la conduire ailleurs. Ce vétérinaire a effectué une échographie rénale et nous a demandé de l'amener de nouveau le lendemain pour une endoscopie. Elle pouvait souffrir vu l'état de son estomac !!! Actuellement elle va de mieux en mieux, elle est sous traitement jusqu'à fin décembre avec des contrôles réguliers. J'ai montré l'emballage des croquettes CROQ'LA VIE au nouveau vétérinaire sa réponse "ne changez pas je n'ai rien de mieux' Merci à CROQ'La Vie Salutations
Michele DEVILLE
il y a 11 mois
Premier sac de croquettes acheté…
Premier sac de croquettes acheté récemment ( il n’est pas encore finis) J’ai essayé car celle que j’utilisais donnait beaucoup de diarrhée et ma chienne avait beaucoup de flatulences très nauséabondes, l’avis des utilisateurs m’a convaincu dans ma décision d’achat car le prix me freinait. Les diarrhées ont cessé et les flatulences aussi pour le moment je suis entièrement satisfaite, seul bémol le conditionnement je le trouve trop grand car il prend beaucoup de place et devant partir en vacances ça va être très encombrant.
PILON64
il y a 12 mois
Bonjour croquettes croq la vie
Bonjour Ma petite chienne moitié York/Lhassa apso de 15 ans a développé une insuffisance rénale. Elle a été mise sous croquettes renal par le vétérinaire. Mais son état de dégradait : vomissements, fatigue, agressivité... J'ai lu les avis sur les croquettes croq la vie et j ai tenté. J ai retrouvé ma petite chienne ! Coquine, joueuse, pleine de vitalité pour un chien de15 ans. J ai même arrêté le médicament bénéfortin prescrit par le vétérinaire. Je me suis rendue compte que j' avais empoisonné ma chienne depuis des années et cela me fend le cœur. C'est donc en toute objectivité que je recommanderais vos croquettes. Cordialement
Lydia
il y a 12 mois
Excellentes croquettes et bons conseils expérimentés
Suite à un constat de début d'insuffisance rénale sur notre chien âgé, nous avons changer l'alimentation sous les conseils du vétérinaire avec des croquettes spéciales "insuffisance rénale". Il s'en est suivi de 3 mois de galère avec diarrhées parfois aiguës et plusieurs retours chez le véto. Le tout s'est soldé par une hospitalisation pour pancréatite. À l'issue de l’hospitalisation nous avons tout de suite opté pour les conseils Croq' la Vie soit : moitié viande crue volaille et moitié croquettes Croq' la Vie. Cela fait 1 mois et demi que le chien n'a plus de diarrhée et les mixions sont plus régulières même s'il encore a moins d’entrain aux promenades, il semble se rétablir peu à peu.
Serge Brouillard
il y a 1 an
Les croquettes semblent de très bonne…
Les croquettes semblent de très bonne qualité. Notre chien âgé, souffrant d'insuffisance rénale, a retrouvé de la vitalité. Il est plus actif. Nous espérons que malgré ses soucis d'appétit dus à l'insuffisance rénale il continue à les manger comme jusqu'ici (il les mange depuis plus de 3 semaines alors qu'il refusait la nourriture rénale au bout de 48h). Je tiens à remercier l'équipe des Joyeuses Gambades pour leurs conseils et leur patience face à mes nombreuses interrogations et inquiétudes (mon chien allait très mal).
CELINE
il y a 1 an
Très bien
Très bien, les croquettes sont bien acceptées par mon chien insuffisant rénal
Nathalie Watkins
il y a 1 an
Très bonne nourriture qui préserve la santé de nos animaux
Bonjour, Je viens d'écrire un long avis qui malheureusement n’apparaît pas concernant mon chien Doc. Pour être bref, les croquettes sont parfaites, mon chien Doc retrouve une certaine énergie (tumeur à un rein), ses selles sont mieux et plus de sang dans les urines. Merci infiniment pour tous les conseils que j'ai pu obtenir.
Valérie DUMAS
il y a 1 an
Mon chien Orson, insuffisant rénal
Mon chien, un bouvier bernois de 18 mois, avait perdu l’appétit et donc du poids. Après analyse, nous avons compris que son taux de créatinine était trop élevé. J’ai eu un long échange téléphonique avec le responsable éleveur et créateur des croquettes qui m’a Conseillé dans un premier temps de lui donner de la viande blanche crue durant 15 jours puis de la mélanger avec les croquettes joyeuses gambades (croc la vie) . Puis dernière étape, que des croquettes. Cela fait maintenant 2 mois que mon chien est au croquettes seules. Il a repris du poids et surtout son taux de creatinine est revenu dans la norme. Merci pour vos conseils.
Christelle ROUVIERE
il y a 1 an
Très bien
Très bien! ... Même si je trouve que le produit reste un peu cher pour un petit budget ... Mon chien souffre de mauvais fonctionnement d’un rein, les croquettes amènent une nette amélioration, merci !
Ariane GARRIGUES
il y a 1 an
5/5 – L’EXCELLENCE !!
Très bonnes croquettes! Après avoir essayé plusieurs marques (Toutes aussi mauvaises les unes que les autres), nous avons tenté l'expérience JG et là… MIRACLE! Notre lévrier de quasi 10 mois n'a plus aucun soucis de selles molles, alors qu'il était en diarrhée chronique depuis presque 2 mois… Il ne sent plus aussi mauvais lorsqu'il pète, et il a regagné en vitalité cela n'en fait aucun doute. J'ai seulement une question : Nous aimerions qu'il reprenne du poids, car il a tout de même un peu perdu depuis les épisodes de diarrhées, nous avons tenté de lui donner les croquettes en continue mais il a eu des selles liquides donc nous avons pensé que c'était une erreur de notre part. La quantité de croquettes qu'il mange par jours nous semble "faible", ll est exactement à 186.32 grammes par jours, que nous divisons en deux repas de 93 grammes. Va t-il bien reprendre du poids, avec ces proportions ? Encore merci pour votre travail et votre engagement, notre petite whippet qui arrive chez nous le 08 février sera elle-aussi nourrit avec vos croquettes, les meilleures du marché selon nous. Pour ceux qui critique le prix, il est nécessaire de comprendre qu'il en dépend grandement de la santé de votre animal, et qu'il a besoin d'avoir la meilleure alimentation possible pour pouvoir évaluer, grandir sereinement, sans avoir des multiples troubles digestifs (ou autres)! Prendre un chien, et ne pas vouloir payer le prix pour bien l'alimenter, à mes yeux cela n'est pas tolérable. 5/5 LARGEMENT MERITE !!!!
MF
il y a 2 ans
Yorkshire insuffisance rénale
Merci pour vos conseils ............. je suis vos insructions ,il adore ses croquettes j'espère que son bilan rénal sera bien meilleur voir ne pas empiré .
nathalie etaix
il y a 2 ans
Bonjour
Bonjour, nous sommes très satisfaits de ce produit. Désormais notre chien a retrouvé son équilibre et sa mobilité mis à mal à cause d’ une alimentation inadaptée eu égard à la pathologie affectant ses reins. Nous vous remercions de votre attention et de vos conseils.
Jean-Paul Bansard
il y a 2 ans
Il les manges bien on verra le résultat…
Il les manges bien on verra le résultat sur ses reins merci cordialement cp
claude péclard

Étape 1 : Mettre son organisme au repos

Peut-être vous a-t-on recommandé, jusqu’alors, de donner à votre chat souffrant d’insuffisance rénale 3 à 5 petits repas par jour. Malheureusement, il s’agit là d’une mauvaise idée : ce processus va empêcher aux reins de votre chat de se régénérer, puisqu’ils seront sollicités en permanence.

L’objectif est au contraire de donner l’opportunité à votre chat de se libérer des toxines à l’origine de sa pathologie, en lui prodiguant un seul repas par jour. C’est ainsi que son organisme va pouvoir se focaliser sur l’élimination des éléments toxiques, ainsi que sur la régénération de ses reins.

Ne lui laissez pas sa gamelle à disposition toute la journée, ne lui proposez pas de friandise… et surtout, ne vous inquiétez pas : loin de lui faire du mal, cela va l’aider à guérir !

Votre chat refuse de s’alimenter ? Laissez-le jeûner !

Beaucoup de chats, notamment dans les cas d’insuffisance rénale avancés, perdent l’appétit, jusqu’à n’avoir plus envie de manger. Ne le forcez en aucun cas : en étant totalement à jeun, vous bloquez l’augmentation de ses taux d’urée et de créatinine. D’ailleurs, après 16h de jeûne, il a été prouvé que les chiens beagle mâles avaient déjà des taux d’urée, de calcium et de phosphore inorganique (IP) significativement plus bas. 16

Commencez donc par mettre votre chat à jeun pendant 24h. S’il ne retrouve pas l’appétit après ces 24 heures, pas de souci : renouvelez le jeûne pendant 24 à 48 h. Et surtout, s’il perd du poids, pas de crainte : mieux vaut cela que de sur-solliciter son organisme, alors qu’il doit se reposer !

Étape 2 : Lui fournir une alimentation adaptée et de qualité

Vous l’avez sans doute compris : l’alimentation est au cœur des origines de l’IRC chez le chat. Mais bonne nouvelle : c’est également par l’alimentation que vous trouverez le meilleur traitement à l’insuffisance rénale du chat !

La clé : lui trouver une nourriture qui respecte ses Besoins Biologiques et Naturels, et l’aide à retrouver une santé rénale optimale. Mais vous l’avez vu : la qualité des aliments disponibles sur le marché est très variable, et se base parfois sur des méconnaissances infondées scientifiquement. 

Pour être sûr de faire le bon choix pour votre compagnon, veillez à respecter les 6 critères de qualité alimentaire suivants :

  1. Aucun légume, tubercules, légumineuses ou fruits dans sa nourriture. Ces ingrédients lui sont par nature inadaptés, et mettent son organisme à rude épreuve, en provoquant des irritations chroniques de son système digestif. Qu’il s’agisse de pomme de terre, de patate douce, de lentilles, de pois, de pois chiches, de courgettes ou d’autres incongruités du genre, un seul mot d’ordre : pas dans sa gamelle !
  2. Des protéines et graisses animales en quantité, et surtout de qualité. Pour vous assurer d’éviter les protéines à l’origine de son IRC, focalisez-vous sur des aliments contenant des protéines et graisses animales issues d’abattoirs agréés à la consommation humaine, et à l’origine tracée. Il est recommandé de choisir des aliments provenant de pays aux législations strictes, comme la France. 
  3. Un bon équilibre minéral. Les études à date recommandent un rapport calcium/potassium (Ca/P) de 1,2 à 1,4 / 1 : le rapport optimal pour la santé de ses reins !
  4. Un taux de glucides limité. Au-delà de 33% (soit ⅓ de la composition de l’aliment), les glucides peuvent affecter son système urinaire, provoquant des infections urinaires chroniques, mais aussi des soucis de diabète ou d’obésité. 
  5. Une cuisson à basse température. Vous avez vu qu’une cuisson à trop haute température créait des AGE, nocifs pour ses reins. Évitez-lui ce souci !
  6. Des tests menés en laboratoire contre les métaux lourds ou les mycotoxines. Ces éléments-ci aussi peuvent affecter sa santé. Et pour en détecter la présence, pas d’autre choix que de faire confiance à la transparence des fabricants envers leurs clients, via des tests en bonne et due forme !

En quête d’une croquette pour guérir l’insuffisance rénale de votre chat ?

Optez pour les croquettes CROQ’ la Vie. Celles-ci suivent scrupuleusement les critères de qualité alimentaire que vous venez de découvrir, et l’aident à retrouver une réelle santé rénale (et globale). Leur grand avantage, pour les chats atteints d’IRC ? Leurs 70 % d’ingrédients d’origine animale, totalement respectueux de sa nature carnivore, qui lui apporteront le meilleur pour se rétablir… et continuer sa vie gaiement !

Étape 3 (dans les insuffisances rénales en phase 3 et 4) : Lui proposer de la viande crue

Dans les cas d’insuffisance rénale du chat en phase 3 ou 4, le pronostic vital de votre compagnon est fortement engagé. Dans ces cas précis, la nature peut avoir besoin d’un petit coup de pouce pour l’aider à guérir.

La viande crue devient alors un véritable traitement naturel contre l’insuffisance rénale du chat ! Proposez-lui du poulet ou de la volaille de qualité pendant quelques semaines, mais évitez le porc ou le bœuf, qui ne lui sont pas adaptés. Cette viande lui redonnera plus l’appétit que des croquettes ou de la pâtée, et sera également plus digeste pour ses reins. 

L’insuffisance rénale est toujours une pathologie effrayante pour les propriétaires soucieux de la santé de leur animal… mais un traitement est possible ! N’hésitez pas à nous contacter, dans les commentaires ci-dessous ou par email directement, si vous souhaitez bénéficier de plus amples conseils. C’est toujours un plaisir de vous aider à guérir vos compagnons à l’aide de la Santé par l’Alimentation©.

retrouver tous les commentaires de cet article

Références

  1. [] Christina L Marino, B Duncan X Lascelles, Shelly L Vaden et Margaret E Gruen, « Prevalence and classification of chronic kidney disease in cats randomly selected from four age groups and in cats recruited for degenerative joint disease studies », Journal of Feline Medicine and Surgery, vol. 16, no 6,‎ 11 novembre 2013, p. 465–472 (ISSN 1098-612X et 1532-2750, 10.1177/1098612×13511446, lire en ligne
  2. []  Cryst C, Hammar SP. Acute granulomatous interstitial nephritis due to co-trimoxazole. Am J Nephrol 1988 ; 8 : 483-8. : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/3265285/
  3. []  Whelton A. Nephrotoxicity of nonsteroidal anti-inflammatory drugs : Physiologic foundations and clinical implications. Am J Med1999 ; 106 : 13S-24S. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/10390124/
  4. []  Th. Gauthier, J.-P. Wauters, Les néphrites interstitielles aiguës, Rev Med Suisse 2000, volume 4.20361 : https://www.revmed.ch/RMS/2000/RMS-2289/20361
  5. []  Dr Vétérinaire Jutta Ziegler – Toxic Croquettes – Édition Broché – 22 mai 2014, chapitre 1
  6. [] SIFCO (Syndicat des Industries Françaises des Coproduits Animaux) – Valorisation des sous-produits ou co-produits animaux : https://www.sifco.fr/valorisation#coproduits
  7. []  RÈGLEMENT (CE) No 1069/2009 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL – du 21 octobre 2009 – établissant des règles sanitaires applicables aux sous-produits animaux et produits dérivés non destinés à la consommation humaine et abrogeant le règlement (CE) no 1774/2002 (règlement relatif aux sous-produits animaux) : https://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2009:300:0001:0033:FR:PDF
  8. []  Viandes avariées recyclées aux Etats Unis et en Europe : https://www.amisdelaterre.org/communique-presse/tafta-ttip-la-viande-a-la-javel-s-approche-de-nos-assiettes/
  9. [] Bohlender JM (Klinik für Innere Medizin III, Universitätsklinik Jena, Erlanger Allee 101, Jena, Germany), Franke S, Stein G, Wolf G : Advanced glycation end products and the kidney – Am J Physiol Renal Physiol. 2005 Oct;289(4):F645-59 : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16159899
  10. []   Gentzel JB (2013) Does contemporary canine diet cause cancer ? ; A review, Vet World 6(9):632-639, DOI:10.14202/vetworld.2013.632-639, Version PDF de l’étude :   http://www.veterinaryworld.org/Vol.6/Sept-2013/10.pdf
  11. []  2007 aliments pour animaux : rappel – 2007 pet food recalls : https://fr.qwe.wiki/wiki/2007_pet_food_recalls
  12. [] Roy L. M. Dobson, Safa Motlagh, Mike Quijano, R. Thomas Cambron, Timothy R. Baker, Aletha M. Pullen, Brian T. Regg, Adrienne S. Bigalow-Kern, Thomas Vennard, Andrew Fix, Renate Reimschuessel, Gary Overmann, Yuching Shan, George P. Daston, Identification and Characterization of Toxicity of Contaminants in Pet Food Leading to an Outbreak of Renal Toxicity in Cats and Dogs (Identification et caractérisation de la toxicité des contaminants dans les aliments pour animaux de compagnie entraînant une épidémie de toxicité rénale chez les chats et les chiens), Toxicological Sciences, Volume 106, Issue 1, November 2008, Pages 251–262, https://doi.org/10.1093/toxsci/kfn160.
  13. []  U.S. Food and Drugs Administration (FDA) – Melamine Pet Food Recall of 2007 : https://www.fda.gov/animal-veterinary/recalls-withdrawals/melamine-pet-food-recall-2007
  14. []  Mizutani H, Koyama H, Watanabe T, Kitagawa H, Nakano M, Kajiwara K, King JN. Evaluation of the clinical efficacy of benazepril in the treatment of chronic renal insufficiency in cats. J Vet Intern Med. 2006 Sep-Oct;20(5):1074-9. doi: 10.1892/0891-6640(2006)20[1074:eotceo2.0.co;2. PMID: 17063698.
  15. []  Dr Vétérinaire Jutta Ziegler – Toxic Croquettes – Édition  Broché – 22 mai 2014, chapitre 1
  16. []  Matsuzawa, T., Sakazume, M. Effects of fasting on haematology and clinical chemistry values in the rat and dog. Comp Haematol Int 4, 152–156 (1994). https://doi.org/10.1007/BF00798356

Partagez cet article

Vous aimerez lire aussi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cocher cette case pour accepter notre Politique de confidentialité

QUI EST À L’ORIGINE DU BLOG CROQ LA VIE ?

Davy Ros

Davy Ros :

Ostéopathe D.F.O. et Hygiéniste, spécialisé en nutrition animale à l’élevage Joyeuses Gambades.

NOS ALIMENTS ET NOTRE BOUTIQUE SANTÉ

La boutique