Insuffisance rénale du chat : donnons-leur UNE CHANCE de guérir

180 vues 0 commentaire
29 minutes de lecture
Lecture en 1 minute : Découvrir le mémo
insuffisance-rénale-chat-guerison insuffisance-rénale-chat-guerison

Lorsque le diagnostic de l’insuffisance rénale chronique (IRC) tombe, c’est un vrai choc pour tout propriétaire de chat. Ce diagnostic est souvent posé avec gravité et le premier réflexe est de vous questionner sur l’espérance de vie de votre animal. Et c’est bien normal. 

En effet, l’insuffisance rénale chronique (IRC) est souvent présentée comme une maladie définie par une altération significative et irréversible de débit de filtration glomérulaire des du chat, se traduisant par une perte progressive des fonctions (insuffisance) des reins. 1 C’est la principale cause de décès des chats et depuis quelques années, elle touche les chats de plus en plus jeunes.

Selon une étude de 2013 publiée dans le « Journal de médecine et de chirurgie félines », 90 % des chats de 15 ans sont atteints d’insuffisance rénale.2 Ces chiffres sont extrêmement choquants. Ils devraient nous inviter à remettre en question notre manière de penser actuelle, en ce qui concerne la médecine et les choix que nous faisons pour l’alimentation que nous donnons à nos animaux. 

Pourquoi nos chats tombent-ils autant malades des reins ces dernières années ?

La médecine d’école est souvent pessimiste face au diagnostic de l’insuffisance rénale chez les chats. Dans cet article, nous verrons que les traitements médicamenteux traditionnels qui tentent de soigner l’insuffisance rénale donnent souvent de maigres résultats et sont très

décevants pour les maîtres. Il est toujours difficile psychologiquement de voir l’état de notre animal s’aggraver… 

Il est normal que le diagnostic d’IRC fasse peur, car souvent on parle d’une pathologie fatale et irréversible. Pourtant, comme nous allons le voir dans cet article, prises à temps, la majeure partie des insuffisances rénales sont réversibles. Des centaines de témoignages de propriétaires des chats dont l’état s’améliore grâce à quelques conseils de bon sens ont de quoi redonner de l’espoir. 

Ces témoignages viennent contredire cette théorie qui se veut fataliste et qui contraint les maîtres à dépenser beaucoup d’argent pour tenter de prolonger l’espérance de vie de leur chat.
Nous verrons également une approche avec un traitement naturel de l’insuffisance rénale du chat, un traitement de bon sens, qui revient aux fondamentaux. Nous avons adopté cette approche il y a plus de 15 ans pour nos propres chiens et nos chats qui vivent à notre élevage aux Joyeuses Gambades, mais également pour des centaines d’autres chiens et de toutes races.

il y a 5 mois
Mon beauceron de 8 ans adore
Mon beauceron de 8 ans, suite à un début d'insuffisance rénale , a dü changer d'alimentation. Il n'a eu aucun problème à changer de croquettes, au contraire, il adore et sa gamelle ne traine plus. Il aura une prise de sang dans 2 mois, afin de voir si son taux de creatinine a baissé. Au bout d'une semaine, j'ai déjà remarqué que son poil est plus brillant. Très contente des conseils reçus par email. Expédition rapide.
Marie L
il y a 6 mois
Une qualité exceptionnelle
Une qualité exceptionnelle, mes deux chiens n'accepte rien d'autre et ça a résolu complétement le problème de reins de ma malinoise. Si vous hésitez encore, que dire de plus ...
Christophe Tramas
il y a 6 mois
Depuis février 2019
Depuis février 2019, mes Cairns sont passées aux croquettes "super premium" site découvert sur internet, suite à une anaplasmose en juillet 2018 (malgré une pipette), ma Cairn a déclaré une insuffisance rénale, il y aura 2 ans en octobre, Le site est de très bon conseil Merci
GUY LOIZEAUX
il y a 6 mois
Croquettes commandées pour mon chat qui…
Croquettes commandées pour mon chat qui a un problème de reins. Il les adore ! Merci pour vos précieux conseils et de votre réactivité.
Mme VALERIA
il y a 6 mois
Mes chiens adorent et plus de…
Mes chiens adorent et plus de croquettesdifferentes pour les insuffisances rénales!!!
laurence mounier
il y a 7 mois
Excellentes croquettes, approuvées par notre petit Oslo ( insufisant rénal très difficile)
A la suite d'une pyélonéphrite et la découverte d'une insuffisance rénale chronique en juin 2019, nous avons fait des recherches sur Internet et découvert le site de Mr et Mme Ross. Depuis un an donc, nous donnons à Oslo notre jeune berger allemand des croquettes Croq' La Vie. Je sors aujourd'hui de chez le vétérinaire. Ses taux de créatinine et d'urée continuent de se dégrader (CREA: 7,5 mg/dl, BUN: 134,6 mg/dl) et il a perdu de nouveau 2 kg. Cependant son examen clinique est excellent. Oslo est en forme, il mange ses croquettes croq' la vie avec appétit, il joue et se comporte comme un jeune chien de 2 ans en bonne santé... On a vraiment du mal à croire qu'il est en fait très très malade. Notre vétérinaire, ne sait pas expliquer comment Oslo fait pour supporter de tels taux. Ce que je crois en tous cas, c'est que son changement d'alimentation a joué et continue de jouer un rôle essentiel. S'il avait eu une alimentation rénale sans protéines, telle que préconisée par les industriels et notre ancien véto, il aurait refusé de manger et son état se serait dégradé à vitesse grand V. Nous ne savons pas combien de temps il nous est accordé de garder notre adorable Oslo et cela me déchire le ventre d'y penser, mais nous sommes profondément heureux qu'il puisse avoir une vie normale et une alimentation qui lui plait et qui lui donne l'énergie dont il a besoin. Je ne sais pas pour combien de temps, mais nous avons un chien heureux. Sans Croq' La Vie, je crois qu'il ne serait plus avec nous aujourd'hui. Merci à Mr et Mme Ross et à toute l'équipe pour leur soutien et leurs conseils... Enfin, livraison par GLS impeccable depuis toujours.
Anne G-D et fabien D
il y a 7 mois
Excellentes croquettes
Excellentes croquettes. Mon chien Anakine a toujours eu des problèmes gastriques (il a 4 ans) depuis 3 semaines avec CROQ'LA VIE, son comportement a complétement changé dans le sens positif. Ses flatulences ont diminué de 90%, il mangeait beaucoup d'herbes tous les jours aujourd'hui diminué à 90%, il est plus joyeux. J'ai fait l'expérience de lui proposer dans une main une ancienne croquette et l'autre main une croquette CROQ'LA VIE sans hésitation il a pris la nouvelle croquette. De plus, les explications sur le site sont excellentes, cela m'a permis d'ouvrir les yeux et de constater que certains gros industriels dans le monde vous font croire au miroir aux alouettes en vous expliquant que les légumes et les fruits sont très bon pour la santé de votre animal. C'est faux, depuis 3 semaines Anakine n'a plus de problème gastrique. Je recommande CROQ'LA VIE pour la bonne santé de votre animal et en plus vous ferez des économies de frais vétérinaire. Un seul bémol, le prix peut être un frein pour certains propriétaires. Je suis convaincue à 1000%.
Michelle Gaudré
il y a 7 mois
Un vieux chien reprend goût au repas
Ayant un "Patou" des Pyrénées âgé de 10 ans, castré et souffrant d'une insuffisance rénale, j'appréhendais les conséquences de mon choix, à savoir les croquettes les plus riches en viande de canard. J'ai opté pour une ration de 2 fois 175 gr. Alors qu'il renâcle à finir ses croquettes actuelles, classiques, à bas de légumes et de céréales, il se régale avec CROQ'La Vie.
Jacques DANZON
il y a 7 mois
Depuis que notre chien mange des…
Depuis que notre chien mange des croquettes 'Croq'La Vie notre petite Lilou n'a plus d'eczéma. Ces problèmes gastriques vont beaucoup mieux suite au changement de vétérinaire. La vétérinaire qui la suivait depuis 4 ans avait bien diagnostiqué le problème mais ne la jamais traitée comme il le fallait. Notre petite Lilou souffrait tellement que j'ai demandé à celle-ci, si notre chienne n'avait des crises de coliques néphritiques ?elle ne disposait pas d'appareil pour faire une échographie, nous avons du la conduire ailleurs. Ce vétérinaire a effectué une échographie rénale et nous a demandé de l'amener de nouveau le lendemain pour une endoscopie. Elle pouvait souffrir vu l'état de son estomac !!! Actuellement elle va de mieux en mieux, elle est sous traitement jusqu'à fin décembre avec des contrôles réguliers. J'ai montré l'emballage des croquettes CROQ'LA VIE au nouveau vétérinaire sa réponse "ne changez pas je n'ai rien de mieux' Merci à CROQ'La Vie Salutations
Michele DEVILLE
il y a 8 mois
Premier sac de croquettes acheté…
Premier sac de croquettes acheté récemment ( il n’est pas encore finis) J’ai essayé car celle que j’utilisais donnait beaucoup de diarrhée et ma chienne avait beaucoup de flatulences très nauséabondes, l’avis des utilisateurs m’a convaincu dans ma décision d’achat car le prix me freinait. Les diarrhées ont cessé et les flatulences aussi pour le moment je suis entièrement satisfaite, seul bémol le conditionnement je le trouve trop grand car il prend beaucoup de place et devant partir en vacances ça va être très encombrant.
PILON64
il y a 8 mois
Bonjour croquettes croq la vie
Bonjour Ma petite chienne moitié York/Lhassa apso de 15 ans a développé une insuffisance rénale. Elle a été mise sous croquettes renal par le vétérinaire. Mais son état de dégradait : vomissements, fatigue, agressivité... J'ai lu les avis sur les croquettes croq la vie et j ai tenté. J ai retrouvé ma petite chienne ! Coquine, joueuse, pleine de vitalité pour un chien de15 ans. J ai même arrêté le médicament bénéfortin prescrit par le vétérinaire. Je me suis rendue compte que j' avais empoisonné ma chienne depuis des années et cela me fend le cœur. C'est donc en toute objectivité que je recommanderais vos croquettes. Cordialement
Lydia
il y a 8 mois
Excellentes croquettes et bons conseils expérimentés
Suite à un constat de début d'insuffisance rénale sur notre chien âgé, nous avons changer l'alimentation sous les conseils du vétérinaire avec des croquettes spéciales "insuffisance rénale". Il s'en est suivi de 3 mois de galère avec diarrhées parfois aiguës et plusieurs retours chez le véto. Le tout s'est soldé par une hospitalisation pour pancréatite. À l'issue de l’hospitalisation nous avons tout de suite opté pour les conseils Croq' la Vie soit : moitié viande crue volaille et moitié croquettes Croq' la Vie. Cela fait 1 mois et demi que le chien n'a plus de diarrhée et les mixions sont plus régulières même s'il encore a moins d’entrain aux promenades, il semble se rétablir peu à peu.
Serge Brouillard
il y a 10 mois
Les croquettes semblent de très bonne…
Les croquettes semblent de très bonne qualité. Notre chien âgé, souffrant d'insuffisance rénale, a retrouvé de la vitalité. Il est plus actif. Nous espérons que malgré ses soucis d'appétit dus à l'insuffisance rénale il continue à les manger comme jusqu'ici (il les mange depuis plus de 3 semaines alors qu'il refusait la nourriture rénale au bout de 48h). Je tiens à remercier l'équipe des Joyeuses Gambades pour leurs conseils et leur patience face à mes nombreuses interrogations et inquiétudes (mon chien allait très mal).
CELINE
il y a 10 mois
Très bien
Très bien, les croquettes sont bien acceptées par mon chien insuffisant rénal
Nathalie Watkins
il y a 11 mois
Très bonne nourriture qui préserve la santé de nos animaux
Bonjour, Je viens d'écrire un long avis qui malheureusement n’apparaît pas concernant mon chien Doc. Pour être bref, les croquettes sont parfaites, mon chien Doc retrouve une certaine énergie (tumeur à un rein), ses selles sont mieux et plus de sang dans les urines. Merci infiniment pour tous les conseils que j'ai pu obtenir.
Valérie DUMAS
il y a 1 an
Mon chien Orson, insuffisant rénal
Mon chien, un bouvier bernois de 18 mois, avait perdu l’appétit et donc du poids. Après analyse, nous avons compris que son taux de créatinine était trop élevé. J’ai eu un long échange téléphonique avec le responsable éleveur et créateur des croquettes qui m’a Conseillé dans un premier temps de lui donner de la viande blanche crue durant 15 jours puis de la mélanger avec les croquettes joyeuses gambades (croc la vie) . Puis dernière étape, que des croquettes. Cela fait maintenant 2 mois que mon chien est au croquettes seules. Il a repris du poids et surtout son taux de creatinine est revenu dans la norme. Merci pour vos conseils.
Christelle ROUVIERE
il y a 1 an
Très bien
Très bien! ... Même si je trouve que le produit reste un peu cher pour un petit budget ... Mon chien souffre de mauvais fonctionnement d’un rein, les croquettes amènent une nette amélioration, merci !
Ariane GARRIGUES
il y a 1 an
5/5 – L’EXCELLENCE !!
Très bonnes croquettes! Après avoir essayé plusieurs marques (Toutes aussi mauvaises les unes que les autres), nous avons tenté l'expérience JG et là… MIRACLE! Notre lévrier de quasi 10 mois n'a plus aucun soucis de selles molles, alors qu'il était en diarrhée chronique depuis presque 2 mois… Il ne sent plus aussi mauvais lorsqu'il pète, et il a regagné en vitalité cela n'en fait aucun doute. J'ai seulement une question : Nous aimerions qu'il reprenne du poids, car il a tout de même un peu perdu depuis les épisodes de diarrhées, nous avons tenté de lui donner les croquettes en continue mais il a eu des selles liquides donc nous avons pensé que c'était une erreur de notre part. La quantité de croquettes qu'il mange par jours nous semble "faible", ll est exactement à 186.32 grammes par jours, que nous divisons en deux repas de 93 grammes. Va t-il bien reprendre du poids, avec ces proportions ? Encore merci pour votre travail et votre engagement, notre petite whippet qui arrive chez nous le 08 février sera elle-aussi nourrit avec vos croquettes, les meilleures du marché selon nous. Pour ceux qui critique le prix, il est nécessaire de comprendre qu'il en dépend grandement de la santé de votre animal, et qu'il a besoin d'avoir la meilleure alimentation possible pour pouvoir évaluer, grandir sereinement, sans avoir des multiples troubles digestifs (ou autres)! Prendre un chien, et ne pas vouloir payer le prix pour bien l'alimenter, à mes yeux cela n'est pas tolérable. 5/5 LARGEMENT MERITE !!!!
MF
il y a 1 an
Yorkshire insuffisance rénale
Merci pour vos conseils ............. je suis vos insructions ,il adore ses croquettes j'espère que son bilan rénal sera bien meilleur voir ne pas empiré .
nathalie etaix
il y a 1 an
Bonjour
Bonjour, nous sommes très satisfaits de ce produit. Désormais notre chien a retrouvé son équilibre et sa mobilité mis à mal à cause d’ une alimentation inadaptée eu égard à la pathologie affectant ses reins. Nous vous remercions de votre attention et de vos conseils.
Jean-Paul Bansard
il y a 2 ans
Il les manges bien on verra le résultat…
Il les manges bien on verra le résultat sur ses reins merci cordialement cp
claude péclard

Nous vous partageons nos résultats et vos témoignages (certifiés), source d’espoir pour beaucoup d’autres.

Pourquoi autant d’insuffisance rénale chronique chez le chat ?

Lorsqu’on adopte un chaton, on sait rarement que l’insuffisance rénale chronique du chat est l’une des causes de décès les plus fréquentes chez le chat âgé. 34 Cette maladie silencieuse est certainement méconnue du grand public. En effet, au début de la pathologie, les signes cliniques ou les symptômes sont bien souvent discrets ou totalement absents en raison de la capacité de compensation des reins du chat.

Voici quelques chiffres qui sont pour le moins choquants. Nous ne vous le partageons pas pour être anxiogènes, mais pour vous rendre compte de l’ampleur du phénomène et de la remise en question de nos pratiques, tant personnelles que médicales et alimentaires qui s’imposent.

  • L’insuffisance rénale chronique est la première cause de décès des chats ayant plus de 5 ans selon une étude faite chez les félins au Royaume-Uni.5
  • L’IRC survient plus fréquemment chez les vieux chats : plus de 50 % des chats atteints ont 7 ans ou plus.6 7
  • Le nombre de chats atteint d’insuffisance rénale a une prévalence de 50 à 80 % chez les chats de 15 ans ou plus8 C’est du moins ce que nous apprennent les études scientifiques. Ces chiffres peuvent paraître choquants, mais qui reflètent pleinement la réalité de nos choix et de nos pratiques ces dernières décennies. Dans une étude récente, cette prévalence s’élève même à plus de 90 % chez les sujets de plus de 15 ans, suggérant une sous-estimation des cas de maladies rénales.9

L’insuffisance rénale chronique peut également apparaître chez de très jeunes chats, notamment en cas de malformation,10 mais cela reste bien moins fréquent. Une prédisposition raciale a été démontrée chez certaines races de chats telles que le Maine Coon, l’Abyssin, le Siamois, le Bleu Russe et le Burmese 11

Mais qu’est-ce que l’insuffisance rénale exactement ? Quelles en sont les causes ? Nos chats peuvent-ils en guérir ?

symptomes insuffisance rénale chat

Qu’est-ce que l’insuffisance rénale du chat ?

Notons une distinction entre l’insuffisance rénale aiguë, dont l’apparition est brutale et l’insuffisance rénale chronique, dont l’apparition est progressive. Dans cet article, nous nous concentrerons davantage sur l’insuffisance rénale chronique ou IRC chez le chat.

Les reins ont un rôle vital chez le chat : c’est un filtre vivant dont le rôle est de purifier le sang et donc l’organisme du chat. 

Pour ce faire, les reins doivent nettoyer le sang en éliminant les déchets et les toxines (comme l’urée et la créatinine) pour assurer le bon fonctionnement de l’organisme, maintenir son équilibre en eau, produire les hormones, réguler la tension artérielle ou encore aider à la création des globules rouges. 

 Selon Joseph W. Bartges, vétérinaire et auteur de nombreuses recherches, « L’insuffisance rénale chronique [ou IRC] est définie comme la détérioration structurelle ou fonctionnelle d’un ou des deux reins présente depuis plus de trois mois (…).12

Les reins qui cessent de fonctionner normalement ne peuvent plus assumer ce rôle et exposent donc l’organisme du chat à l’accumulation des toxines et menacent le bon fonctionnement de son organisme. L’urée et la créatinine seront très augmentées dans le sang.
Il est légitime de se poser la question pourquoi nos chats tombent malades depuis quelques années alors que l’insuffisance rénale était si peu répandue il y a encore 30-40 ans ? Qu’est-ce qui a tant changé ces dernières décennies en favorisant la prolifération de cette maladie ? Les traitements ? Les médicaments ? Leur nourriture ?

Les symptômes de l’insuffisance rénale chez le chat

La plus grande difficulté d’un diagnostic précoce tient au fait qu’au début de la maladie, le chat ne manifeste pas de symptômes d’insuffisance rénale. Il ne montre aucun signe de douleur. L’IRC est difficile à détecter de manière précoce, car la partie fonctionnelle du rein parvient à compenser les déficiences de la partie lésée pour évacuer les déchets métaboliques pendant un certain temps.13 14 Cela marque donc l’apparition des premiers symptômes qui apparaissent alors que le rein est déjà bien atteint (souvent à 70 %).  L’IRC est souvent diagnostiquée tardivement lorsque ¾ de la masse fonctionnelle des reins est perdue.15

Cependant, progressivement (généralement à partir du stade 3 de l’insuffisance rénale), se déclenche une série de symptômes d’insuffisance rénale chez le chat :

  • Le chat boit et urine beaucoup : souvent, c’est le premier symptôme observé (polyuro-polydipsie). 
  • Sa litière est plus humide que d’habitude, ce qui est le signe que le chat urine beaucoup plus que d’habitude. 
  • Le chat est abattu (apathie), on observe une baisse de forme générale, il dort beaucoup et son état se dégrade progressivement. 
  • Sa posture est voûtée au niveau lombaire.

Lorsque les reins du chat ne filtrent plus suffisamment le sang, les toxines, dont l’urée, commencent à sérieusement s’accumuler. Le chat développe alors de nouveaux symptômes :

  • Perte d’appétit dans les insuffisances rénales avancées (lorsque l’urée du chat est déjà bien augmentée, soit supérieure à 2 g par litre de sang (ou 200 mg/dl).
  • Mauvaise haleine (halitose)
  • Vomissements et diarrhées fréquents 
  • Amaigrissement avec fonte musculaire
  • Déshydratation
  • Inflammation de la muqueuse buccale (stomatite) avec ulcères buccaux, voire une hypersalivation.

Ces symptômes sont signe d’urgence et témoignent d’une insuffisance rénale déjà bien installée chez le chat.

D’autres symptômes peuvent éventuellement être présents :

  • Une hypertension artérielle, parfois détectable par l’observation d’hémorragies du fond d’œil appelée rétinopathie hypertensive. 
  • Une anémie (baisse du nombre de globules rouges sanguins) – dans les cas les plus sévères, cela se traduira par une teinte claire des muqueuses
  • Des démangeaisons (prurit) liées à l’accumulation de toxines dans le sang,
  • Un œdème lié à la rétention hydrique et sodée.

Contrairement à l’insuffisance rénale aiguë (IRA), les signes cliniques de l’Insuffisance rénale chronique apparaissent progressivement sur plusieurs mois, voire plusieurs années. En revanche, il arrive fréquemment qu’une insuffisance rénale chronique soit mise en évidence suite à une brusque dégradation des symptômes et signes cliniques (crise d’Insuffisance rénale aiguë sur fond d’IRC). Elle devient ainsi flagrante pour le maître du chat.

Les causes de la maladie rénale chez le chat

Pour pouvoir bien prendre en charge l’IRC, il faut bien déterminer l’origine de l’insuffisance rénale chronique. Or, comme nous le verrons plus loin, la question de la cause est rarement posée par la médecine moderne.

#1 – Médicaments et néphrites interstitielles aiguës (NIA)

Les effets secondaires de ces médicaments ne sont pas une cause majeure de l’insuffisance rénale chez le chat, cependant cette origine doit absolument être éliminée avant d’aller plus loin pour aider votre chat.

En effet, certains médicaments administrés pour traiter d’autres pathologies peuvent affecter le bon fonctionnement des reins de votre chat. Ainsi, certains médicaments peuvent causer indirectement les néphrites interstitielles aiguës (NIA).

Selon Dr Thierry Gauthier et le Pr Jean-Pierre Wauters (Division de néphrologie, Département de médecine CHUV de Lausanne), « Les néphrites interstitielles aiguës (NIA) forment un groupe hétérogène d’affections dont la plupart sont d’origine médicamenteuse (…) Dans les formes d’insuffisance rénale d’origine médicamenteuse, l’éviction précoce de la substance responsable est le principal déterminant du pronostic. »16

Certains médicaments courants, comme les antibiotiques17 ou encore les anti-inflammatoires non stéroïdiens18 (dont l’aspirine), peuvent favoriser l’apparition d’insuffisances rénales aiguës voire directement en être à l’origine.19

Pour savoir si un médicament peut être à l’origine de l’insuffisance rénale de votre chat, lisez attentivement la notice des médicaments avant de les administrer. Dans le cas de certains médicaments, les risques d’atteinte rénale ou d’insuffisance rénale aiguë sont spécifiquement mentionnés dans la liste des effets secondaires. 

Faites attention également à la provenance du médicament : les réglementations diffèrent d’un pays à l’autre et il se peut que certains traitements disponibles en France soient interdits dans d’autres pays et inversement. En effet, certains médicaments par exemple utilisés dans l’arthrose des chats sont interdits dans une grande partie des pays européens et extraeuropéens en raison de leurs potentiels effets sur la santé rénale, mais sont pourtant encore autorisés et largement prescrits en France.
La bonne nouvelle est que l’insuffisance rénale d’origine médicamenteuse est en général réversible : il est primordial d’arrêter l’administration du médicament nocif à votre chat et d’adopter une stratégie, notamment alimentaire, adaptée à sa pathologie.

croquette-chat-insuffisance-renale

#2 – Alimentation et protéines inadaptées à la santé du chat

Aujourd’hui, l’alimentation inadaptée et l’apport en protéines de mauvaise qualité sont de loin la cause principale de l’insuffisance rénale chronique du chat.

En effet, l’excès de protéines de mauvaise qualité qui peut composer l’alimentation humide (pâtée) et sèche (croquettes) pour chat est aujourd’hui responsable de ce fléau qui est l’insuffisance rénale chronique.

Les sous-produits animaux, les protéines dont on ignore la provenance et la qualité, les viandes reconstituées, avariées ou recyclées… Toutes les législations nationales n’imposent pas les mêmes d’exigences quant à la transparence de la composition de l’alimentation féline. Il est souvent difficile de voir clair dans les étiquettes présentes sur les croquettes et les boîtes pour chat.

Aujourd’hui, face à la flambée de l’IRC chez le chat depuis quelques années, il est légitime de s’interroger sur leur lien avec l’alimentation préparée.

Contrairement aux croquettes pour chien, les aliments pour chat ont bien souvent un taux de protéines plus élevé. Les protéines ne sont pas mauvaises en soi, mais c’est bien leur qualité qui est en question. Or, les protéines provenant de la viande de bonne qualité sont coûteuses : ne devrait-on pas s’interroger sur le lien entre ces protéines de mauvaise qualité et les problèmes d’insuffisance rénale ?

Le Dr vétérinaire Jutta Ziegler fait ce constat : « Un véritable cocktail empoisonné pour des chats qui sont par nature de purs carnivores et que l’on rend activement malades ! » Pour Dr Ziegler, une bonne partie de nourriture industrielle a une « teneur bien trop faible en protéines [et sont] fabriquées non pas à partir de viande, mais de sous-produits animaux. » Elle ajoute « d’autre part, on utilise des protéines végétales que l’organisme du chat absorbe très mal ou pas du tout. La teneur en protéines inscrite sur les boîtes et les emballages ne renseigne pas sur leur qualité.“ 

Selon le Dr Ziegler, le lien entre la mauvaise alimentation et la croissance fulgurante des IRC, mais aussi des maladies du rein et de la vessie chez le chat est clair. Les IRC augmentent parallèlement à l’utilisation de nourriture industrielle de mauvaise qualité et non adaptée aux besoins du chat. 

Cette vétérinaire a également constaté que les chats à qui on donnait peu ou pas de nourriture industrielle, mais de la viande fraîche ou des aliments préparés de bonne qualité n’avaient pas ou très peu de problèmes rénaux.

Outre les protéines de mauvaise qualité, l’alimentation industrielle de mauvaise qualité et non testée en laboratoire peut receler des métaux lourds toxiques pour les reins du chat. Parmi les plus fréquents, on peut citer quelques métaux lourds comme le cadmium, le plomb et le mercure.

Une alimentation avec les protéines de bonne qualité, avec les ingrédients dont la traçabilité est assurée et qui est testée en laboratoire est indispensable pour assurer la bonne santé rénale de votre chat.

À noter également que l’équilibre minéral de l’alimentation est lui aussi essentiel à la bonne santé des reins du chat. Les chercheurs recommandent notamment un rapport calcium/phosphore (Ca/P) optimal de 1,2 a 1,4 / 1 pour la santé de votre chat.

#3 – Des ingrédients contaminés dont vous ne connaissez pas l’origine

Malheureusement, dans la course de production de l’alimentation animale à grande échelle, la sécurité alimentaire des ingrédients utilisés n’est pas toujours au rendez-vous. Parfois, cela a des conséquences massives et désastreuses sur la santé de nos animaux domestiques. En 2007, le scandale du gluten de blé d’origine chinoise contaminé a provoqué des insuffisances rénales fatales de milliers de chiens et de chats.20 De nombreuses marques américaines ont dû procéder à un rappel de leurs produits en Amérique du Nord, en Europe et en Afrique du Sud. Le lien entre cet ingrédient contaminé et l’insuffisance rénale a été confirmé par plusieurs recherches scientifiques.21

Après plusieurs semaines d’enquête et un mois après le rappel initial, une plus large contamination de l’exportation chinoise a été découverte, avec des concentrés de protéines de riz contaminé, du gluten de maïs contaminé, de la farine de gluten de maïs contaminé, des protéines de riz, des sous-produits protéiques de soja, des protéines de haricots…22

Loin d’être un fait anodin, la FDA (U.S. Food and Drug Administration) a enregistré plusieurs milliers de décès des chiens et chats après avoir mangé des aliments contaminés.23

Hélas, l’origine, la traçabilité et la qualité des ingrédients composant les croquettes et les pâtés sont rarement communiquées de manière transparente, alors qu’elle joue un rôle primordial dans la santé de nos animaux. 

Pour être sûr de la qualité de l’alimentation que vous donnez à votre chat, privilégiez la fabrication française avec les ingrédients français.  

Sachez que chez CROQ’ la Vie, nous sommes sans concession sur l’origine et la traçabilité de nos ingrédients.

#4 – Les AGE : des toxines dangereuses pour les reins du chat

Lorsque les protéines qui composent l’alimentation animale préparée sont cuites à très haute température, elles libèrent des substances particulièrement toxiques pour la santé des reins de votre chat.

Ce sont les AGE (Advanced Glycated End Products) qui sont impliqués dans les modifications structurelles des néphropathies progressives telles que la glomérulosclérose, la fibrose interstitielle et l’atrophie tubulaire et qui mènent fatalement à l’insuffisance rénale. 24 25

Faites donc attention à la qualité, au procédé de cuisson et à l’origine des protéines qui composent dans les croquettes et pâtées de votre chat !

#5 – Autres maladies rénales

L’insuffisance rénale chronique du chat peut apparaître également suite à une infection du rein ou pyélonéphrite, qui peut suivre une cystite ou une lithiase urinaire (calculs). Parfois, mais beaucoup plus rarement, l’IRC résulte directement du cancer du rein
L’IRC peut apparaître également suite à un épisode d’insuffisance rénale aiguë (IRA) qui se manifeste par une baisse extrêmement importante ou à un arrêt du fonctionnement rénal, par exemple suite à :

  • Une anesthésie générale : entraînant aujourd’hui 2 à 3 décès sur 1000 anesthésies de chats.26 27 28 29 (Bon à savoir : bien des anesthésies générales peuvent être évitées, notamment dans la très grande majorité des détartrages ou de simples compléments naturels font extrêmement bien leur travail).
  • Une intoxication avec du raisin (enregistré au Centre antipoison animal de l’École nationale Vétérinaire). 30
  • Ou suite à certains médicaments.

Les infections urinaires chez le chat sont très souvent liées à une alimentation bien trop riche en légumes ou céréales. Or, comme nous l’explique le Centre d’Urologie de la Faculté de Médecine vétérinaire de Montréal : « un animal dont la ration est surtout composée de céréales ou de légumes [que cela soit dans ses croquettes ou en ration ménagère,] aura un pH alcalin » des urines.31 Cette modification du pH laisse la porte ouverte à toutes les infections urinaires et potentiels risques rénaux qui peuvent en découler. Ce sont aussi ces modifications du pH urinaire qui sont à l’origine de cristaux minéraux formant les calculs ou lithiases. Ce que confirme également l’expérience de certains vétérinaires : « Les principales causes des calculs vésicaux sont en réalité la modification du pH des urines ainsi que leur concentration anormale. »32

Quoi qu’il en soit, ces diverses pathologies sont indirectement, mais intimement liées à une alimentation inadaptée, de mauvaise qualité, voire toxique.

Comment diagnostiquer une IRC chez le chat ?

Le diagnostic d’une insuffisance rénale chronique doit être posé par le vétérinaire, à l’aide de plusieurs examens.

Examen clinique

L’examen clinique se base principalement sur les signes cliniques. Le vétérinaire pratique alors une palpation rénale pour évaluer la taille, la forme ou la consistance des reins du chat. Toutefois, cet examen réalisé seul est très peu fiable comme en attestent certaines études.33 Il doit donc être complété avec les examens en imagerie.

Radiographie et échographie

L’imagerie permet de détecter une éventuelle modification de taille des reins, une opacité rénale ou une position anormale de ces derniers. La radiographie permet parfois de mettre en évidence certains types de lithiases urinaires (calculs urinaires). 

L’urographie intraveineuse, par injection d’un produit de contraste dans la circulation sanguine, permet quant à elle de visualiser les voies urinaires. Cet examen est particulièrement indiqué pour la recherche d’une obstruction des voies urinaires, comme pour un calcul par exemple. 34

L’échographie, quant à elle, permet de mieux visualiser le parenchyme rénal et peut également mettre en évidence d’éventuels kystes rénaux, des malformations, lésions inflammatoires, tumorales ou encore des calculs (urolithiases). 

L’écho Doppler permet en plus d’une échographie simple de mettre en évidence d’éventuelles anomalies vasculaires.

La biopsie rénale est rarement pratiquée sur le chat atteint d’une IRC, car elle est délicate chez un chat déjà bien affaibli.

Prise de sang

La prise de sang réalisée par le vétérinaire sert à mettre en évidence l’urée et la créatinine augmentées dans le sang, ainsi que la diminution de globules rouges. L’analyse du taux de phosphore sanguin est également un facteur intéressant à mesurer.

Lorsque l’urée (l’urémie) et la créatinine dans le sang ont une valeur élevée, cela indique alors une insuffisance du débit de filtration glomérulaire des reins. Les déchets s’accumulent dans l’organisme du chat, tant pour les toxines urémiques que pour le phosphore notamment. Le taux de phosphate sanguin est quant à lui fréquemment élevé (hyperphosphatémie fréquente).

La norme de référence de créatinine et d’urée chez le chat est :

  • Urée norme chez le chat : 0.2 à 0.5 g/L (20 à 50 mg/dl)
  • Créatinine norme chez le chat : 5.5 mg/L à 14 mg/L (0,55 à 1,40 mg/dl)

Ces valeurs peuvent varier selon le laboratoire et selon la technique d’analyse.

Il arrive cependant chez le chat que l’urée soit élevée, mais la créatinine normale. Si c’est le cas, le diagnostic d’insuffisance rénale ne peut pas être posé clairement. En effet, il peut s’agir d’un signe d’une future insuffisance rénale, tout comme il peut s’agir d’une hémorragie gastro-intestinale ou d’une destruction de globules rouges dont l’origine sera bien sûr à déterminer.

Depuis peu, on utilise un autre marqueur dans les analyses sanguines : la SDMA (Symetric Dimethyl Arginine). Elle est présente dans toutes les protéines des cellules nucléées et est excrétée dans les urines. Comme la créatinine, elle est un bon indicateur du débit de filtration glomérulaire.35

Un examen hématologique peut également montrer dans une IRC avancée, une diminution du nombre de globules rouges (érythrocytes) et donc de l’hématocrite.36

Analyse d’urine du chat

Pratiquée par le vétérinaire, l’analyse d’urine par le vétérinaire sert à détecter la présence de protéines (augmentation de la protéinurie) ou de sucres (augmentation de la glycosurie) qui sont signe d’une mauvaise filtration des reins.

Stades, espérance de vie, euthanasie ou guérisons : comment évolue l’IRC chez le chat ?

L’International Renal Interest Society (IRIS) a défini différents stades de l’insuffisance rénale chez le chat. Ces stades ont été adaptés par la Société européenne de néphrologie et urologie vétérinaire en quatre stades principaux. Comme vous le constaterez, la concentration de créatinine dans le sang en est le principal critère.

  • Stade 1 : la créatinine est inférieure à 140 µmol/l (< 1,6 mg/dl ou 16 mg/L)
  • Stade 2 : la créatinine se situe entre 140 et 248 µmol/l (1,6–2,8 mg/dl ou 16-28 mg/L)
    À ce stade de l’IRC, les symptômes sont faibles ou encore absents.
  • Stade 3 : la créatinine se situe entre 250 et 442 µmol/l (2,9–5 mg/dl ou 29-50 mg/L)
    Les symptômes sont visibles et nets. Les reins n’arrivent plus à compenser, environ 25 % des reins sont encore fonctionnels.
  • Stade 4 (stade terminal) : la créatinine est supérieure à 442 µmol/l (> 5 mg/dl ou 50 mg/L). Les symptômes et signes cliniques sont nombreux et très importants, la fonction rénale résiduelle est < 10%

Dans les cas de phase ou stade 3 de l’insuffisance rénale, il est compliqué d’estimer l’espérance de vie du chat avec de la médication, car aucun traitement médicamenteux ne prend en compte directement à l’origine de l’IRC.

Un diagnostic et une prise en charge précoces avec des conseils réellement adaptés sont essentiels. Il s’agit non seulement de ralentir la progression de la maladie rénale, d’en diminuer les symptômes et d’augmenter l’espérance de vie du chat atteint d’insuffisance rénale : des conseils d’hygiène de vie ont déjà permis à de nombreux chats de guérir de la maladie.

Contre toute attente, il a été observé chez de nombreux chiens et chats une amélioration notable, voire une guérison de l’insuffisance rénale en stade 3 ! Un grand nombre d’IRC pris à temps peuvent être réversibles pour le chien et le chat.

Ce n’est pas une simple affirmation : ce sont les témoignages certifiés et les analyses sanguines réalisées chez le vétérinaire qui le prouvent. Vous pourrez lire ces témoignages dans le chapitre suivant.

Regardez ce témoignage – certes, il concerne un chien, mais la problématique de l’IRC chez le chien et le chat reste très similaire.

Vous êtes déjà des centaines à avoir eu de réels résultats sur la santé rénale de votre animal. Votre participation est déterminante pour aider davantage de chiens et chats et faire comprendre au monde entier qu’il ne s’agit pas d’une pathologie irréversible. C’est pourquoi nous vous encourageons à nous envoyer votre témoignage vidéo. . Contactez-nous.

Ce bouvier bernois était condamné, diagnostiqué avec une IRC au stade 3. Pourtant, la maladie a progressivement disparu !

Nous sommes régulièrement contactés par les propriétaires des chats et des chiens atteints d’une IRC au stade 3. Après avoir exclu l’origine médicamenteuse ou d’autres origines possibles, nous revenons presque systématiquement à l’alimentation du chien ou du chat.

En adoptant une alimentation réellement adaptée (viande crue, puis alimentation élaborée avec des protéines de réelle qualité), l’IRC peut être réversible dans un grand nombre de cas !

En stade 3 ou en phase terminale de l’insuffisance rénale du chat et lorsque les traitements conventionnels n’ont pas d’effet, il est souvent conseillé l’euthanasie du chat. Doit-elle être pratiquée ou est-ce que votre chat a encore une chance de vivre grâce à une autre alternative ? Nous rédigerons prochainement un article sur l’insuffisance rénale du chat et l’euthanasie. L’objectif est de vous donner toutes les informations possibles afin d’être certain de prendre la décision en toute connaissance de cause.

Traitements de l’insuffisance rénale du chat habituellement proposés

Tous les traitements habituels partent du principe que l’insuffisance rénale du chat est irréversible… Le traitement médicamenteux de la maladie n’a donc pas de visée curative. C’est l’état actuel de la littérature médicale. À défaut de pouvoir proposer un traitement qui pourrait restaurer la fonction rénale, le but est alors de ralentir l’évolution de la maladie et de traiter au mieux les symptômes

Cependant, notons que de plus en plus de vétérinaires remettent en question cette manière de penser et appliquent d’autres principes. Ces praticiens sont conscients que la fonction rénale peut souvent être restaurée en partie. Nous allons le voir dans la prochaine partie. Ces conseils sont d’ailleurs très proches de ceux que nous recommandons personnellement et qui nous permettent d’avoir de tels résultats.

Voici les traitements actuellement disponibles :

  • Les traitements de l’hypertension artérielle et glomérulaire : avec des inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (IECA). Parmi ces médicaments on y retrouve le Benazepril, l’Énalapril et le Ramipril qui ont pour objectif de potentiellement faire ralentir l’évolution de la maladie jusqu’au stade III.37 Au stade IV, ces médicaments sont relativement contre-indiqués de façon en raison du risque d’hypotension brutale.10 Le Bénazépril est le plus utilisé et il est commercialisé sous les noms suivants : Nelio®, Fortekor®, Novartis – Benefortin®, Sogeval. 
  • La supplémentation, notamment en fer pour combattre au mieux l’anémie. 
  • Le traitement des déséquilibres phosphocalciques :  le carbonate de calcium (comme IPAKITINE) est largement utilisé dans les insuffisances rénales du chat pour abaisser le taux de phosphore. Toutefois, ces traitements peuvent conduire à terme à une hyperkaliémie (l’excès de potassium). Ils doivent donc être correctement dosés et nécessitent un suivi régulier par le vétérinaire. 
  • Les antibiotiques en présence d’une infection urinaire. 
  • La perfusion et la dialyse : à noter que la dialyse est peu pratiquée en raison de son coût important. 
  • Les aliments pauvres en protéines et en phosphate : aujourd’hui, bien des aliments ne sont pas équilibrés en minéraux, notamment en ce qui concerne le rapport phosphocalcique. Cette démarche est donc bonne : en effet, il est essentiel d’apporter ces minéraux de manière équilibrée pour ne pas aggraver l’état des reins, d’autant plus que l’équilibre phosphocalcique est perturbé par le dysfonctionnement rénal du fait que le phosphore n’est plus assez évacué du sang.

Cependant, le fait de « modérer le contenu en protéines » dans certaines croquettes pour chat spéciales insuffisance rénale est une théorie qui repose aujourd’hui sur une vieille croyance, encore apprise à l’université, mais qui n’est pas fondée scientifiquement, car n’ayant pas de résultats significatifs, et encore moins de reproductibilité. L’expérience du terrain contredit totalement cette théorie. Certains vétérinaires le confirment en insistant sur la bonne qualité des protéines.
Dr Vétérinaire Jutta Ziegler : « Des études américaines ont clairement montré depuis longtemps qu’un apport réduit en protéines ne permet pas de remédier aux maladies rénales. Bien au contraire : le plus important, qu’il s’agisse de chats en bonne santé ou de chats malades des reins, est de leur donner des protéines de qualité […] »38

Au final, la question importante à se poser relève du simple bon sens est : ces traitements ou pratiques touchent-ils à la cause de l’insuffisance rénale ? 

Sont-ils à eux seuls la meilleure solution ? C’est ce que nous allons voir dans la dernière partie sur le traitement naturel de l’insuffisance rénale du chat.

Traitement naturel de l’insuffisance rénale du chat : vos témoignages

il y a 5 mois
Mon beauceron de 8 ans adore
Mon beauceron de 8 ans, suite à un début d'insuffisance rénale , a dü changer d'alimentation. Il n'a eu aucun problème à changer de croquettes, au contraire, il adore et sa gamelle ne traine plus. Il aura une prise de sang dans 2 mois, afin de voir si son taux de creatinine a baissé. Au bout d'une semaine, j'ai déjà remarqué que son poil est plus brillant. Très contente des conseils reçus par email. Expédition rapide.
Marie L
il y a 6 mois
Une qualité exceptionnelle
Une qualité exceptionnelle, mes deux chiens n'accepte rien d'autre et ça a résolu complétement le problème de reins de ma malinoise. Si vous hésitez encore, que dire de plus ...
Christophe Tramas
il y a 6 mois
Depuis février 2019
Depuis février 2019, mes Cairns sont passées aux croquettes "super premium" site découvert sur internet, suite à une anaplasmose en juillet 2018 (malgré une pipette), ma Cairn a déclaré une insuffisance rénale, il y aura 2 ans en octobre, Le site est de très bon conseil Merci
GUY LOIZEAUX
il y a 6 mois
Croquettes commandées pour mon chat qui…
Croquettes commandées pour mon chat qui a un problème de reins. Il les adore ! Merci pour vos précieux conseils et de votre réactivité.
Mme VALERIA
il y a 6 mois
Mes chiens adorent et plus de…
Mes chiens adorent et plus de croquettesdifferentes pour les insuffisances rénales!!!
laurence mounier
il y a 7 mois
Excellentes croquettes, approuvées par notre petit Oslo ( insufisant rénal très difficile)
A la suite d'une pyélonéphrite et la découverte d'une insuffisance rénale chronique en juin 2019, nous avons fait des recherches sur Internet et découvert le site de Mr et Mme Ross. Depuis un an donc, nous donnons à Oslo notre jeune berger allemand des croquettes Croq' La Vie. Je sors aujourd'hui de chez le vétérinaire. Ses taux de créatinine et d'urée continuent de se dégrader (CREA: 7,5 mg/dl, BUN: 134,6 mg/dl) et il a perdu de nouveau 2 kg. Cependant son examen clinique est excellent. Oslo est en forme, il mange ses croquettes croq' la vie avec appétit, il joue et se comporte comme un jeune chien de 2 ans en bonne santé... On a vraiment du mal à croire qu'il est en fait très très malade. Notre vétérinaire, ne sait pas expliquer comment Oslo fait pour supporter de tels taux. Ce que je crois en tous cas, c'est que son changement d'alimentation a joué et continue de jouer un rôle essentiel. S'il avait eu une alimentation rénale sans protéines, telle que préconisée par les industriels et notre ancien véto, il aurait refusé de manger et son état se serait dégradé à vitesse grand V. Nous ne savons pas combien de temps il nous est accordé de garder notre adorable Oslo et cela me déchire le ventre d'y penser, mais nous sommes profondément heureux qu'il puisse avoir une vie normale et une alimentation qui lui plait et qui lui donne l'énergie dont il a besoin. Je ne sais pas pour combien de temps, mais nous avons un chien heureux. Sans Croq' La Vie, je crois qu'il ne serait plus avec nous aujourd'hui. Merci à Mr et Mme Ross et à toute l'équipe pour leur soutien et leurs conseils... Enfin, livraison par GLS impeccable depuis toujours.
Anne G-D et fabien D
il y a 7 mois
Excellentes croquettes
Excellentes croquettes. Mon chien Anakine a toujours eu des problèmes gastriques (il a 4 ans) depuis 3 semaines avec CROQ'LA VIE, son comportement a complétement changé dans le sens positif. Ses flatulences ont diminué de 90%, il mangeait beaucoup d'herbes tous les jours aujourd'hui diminué à 90%, il est plus joyeux. J'ai fait l'expérience de lui proposer dans une main une ancienne croquette et l'autre main une croquette CROQ'LA VIE sans hésitation il a pris la nouvelle croquette. De plus, les explications sur le site sont excellentes, cela m'a permis d'ouvrir les yeux et de constater que certains gros industriels dans le monde vous font croire au miroir aux alouettes en vous expliquant que les légumes et les fruits sont très bon pour la santé de votre animal. C'est faux, depuis 3 semaines Anakine n'a plus de problème gastrique. Je recommande CROQ'LA VIE pour la bonne santé de votre animal et en plus vous ferez des économies de frais vétérinaire. Un seul bémol, le prix peut être un frein pour certains propriétaires. Je suis convaincue à 1000%.
Michelle Gaudré
il y a 7 mois
Un vieux chien reprend goût au repas
Ayant un "Patou" des Pyrénées âgé de 10 ans, castré et souffrant d'une insuffisance rénale, j'appréhendais les conséquences de mon choix, à savoir les croquettes les plus riches en viande de canard. J'ai opté pour une ration de 2 fois 175 gr. Alors qu'il renâcle à finir ses croquettes actuelles, classiques, à bas de légumes et de céréales, il se régale avec CROQ'La Vie.
Jacques DANZON
il y a 7 mois
Depuis que notre chien mange des…
Depuis que notre chien mange des croquettes 'Croq'La Vie notre petite Lilou n'a plus d'eczéma. Ces problèmes gastriques vont beaucoup mieux suite au changement de vétérinaire. La vétérinaire qui la suivait depuis 4 ans avait bien diagnostiqué le problème mais ne la jamais traitée comme il le fallait. Notre petite Lilou souffrait tellement que j'ai demandé à celle-ci, si notre chienne n'avait des crises de coliques néphritiques ?elle ne disposait pas d'appareil pour faire une échographie, nous avons du la conduire ailleurs. Ce vétérinaire a effectué une échographie rénale et nous a demandé de l'amener de nouveau le lendemain pour une endoscopie. Elle pouvait souffrir vu l'état de son estomac !!! Actuellement elle va de mieux en mieux, elle est sous traitement jusqu'à fin décembre avec des contrôles réguliers. J'ai montré l'emballage des croquettes CROQ'LA VIE au nouveau vétérinaire sa réponse "ne changez pas je n'ai rien de mieux' Merci à CROQ'La Vie Salutations
Michele DEVILLE
il y a 8 mois
Premier sac de croquettes acheté…
Premier sac de croquettes acheté récemment ( il n’est pas encore finis) J’ai essayé car celle que j’utilisais donnait beaucoup de diarrhée et ma chienne avait beaucoup de flatulences très nauséabondes, l’avis des utilisateurs m’a convaincu dans ma décision d’achat car le prix me freinait. Les diarrhées ont cessé et les flatulences aussi pour le moment je suis entièrement satisfaite, seul bémol le conditionnement je le trouve trop grand car il prend beaucoup de place et devant partir en vacances ça va être très encombrant.
PILON64
il y a 8 mois
Bonjour croquettes croq la vie
Bonjour Ma petite chienne moitié York/Lhassa apso de 15 ans a développé une insuffisance rénale. Elle a été mise sous croquettes renal par le vétérinaire. Mais son état de dégradait : vomissements, fatigue, agressivité... J'ai lu les avis sur les croquettes croq la vie et j ai tenté. J ai retrouvé ma petite chienne ! Coquine, joueuse, pleine de vitalité pour un chien de15 ans. J ai même arrêté le médicament bénéfortin prescrit par le vétérinaire. Je me suis rendue compte que j' avais empoisonné ma chienne depuis des années et cela me fend le cœur. C'est donc en toute objectivité que je recommanderais vos croquettes. Cordialement
Lydia
il y a 8 mois
Excellentes croquettes et bons conseils expérimentés
Suite à un constat de début d'insuffisance rénale sur notre chien âgé, nous avons changer l'alimentation sous les conseils du vétérinaire avec des croquettes spéciales "insuffisance rénale". Il s'en est suivi de 3 mois de galère avec diarrhées parfois aiguës et plusieurs retours chez le véto. Le tout s'est soldé par une hospitalisation pour pancréatite. À l'issue de l’hospitalisation nous avons tout de suite opté pour les conseils Croq' la Vie soit : moitié viande crue volaille et moitié croquettes Croq' la Vie. Cela fait 1 mois et demi que le chien n'a plus de diarrhée et les mixions sont plus régulières même s'il encore a moins d’entrain aux promenades, il semble se rétablir peu à peu.
Serge Brouillard
il y a 10 mois
Les croquettes semblent de très bonne…
Les croquettes semblent de très bonne qualité. Notre chien âgé, souffrant d'insuffisance rénale, a retrouvé de la vitalité. Il est plus actif. Nous espérons que malgré ses soucis d'appétit dus à l'insuffisance rénale il continue à les manger comme jusqu'ici (il les mange depuis plus de 3 semaines alors qu'il refusait la nourriture rénale au bout de 48h). Je tiens à remercier l'équipe des Joyeuses Gambades pour leurs conseils et leur patience face à mes nombreuses interrogations et inquiétudes (mon chien allait très mal).
CELINE
il y a 10 mois
Très bien
Très bien, les croquettes sont bien acceptées par mon chien insuffisant rénal
Nathalie Watkins
il y a 11 mois
Très bonne nourriture qui préserve la santé de nos animaux
Bonjour, Je viens d'écrire un long avis qui malheureusement n’apparaît pas concernant mon chien Doc. Pour être bref, les croquettes sont parfaites, mon chien Doc retrouve une certaine énergie (tumeur à un rein), ses selles sont mieux et plus de sang dans les urines. Merci infiniment pour tous les conseils que j'ai pu obtenir.
Valérie DUMAS
il y a 1 an
Mon chien Orson, insuffisant rénal
Mon chien, un bouvier bernois de 18 mois, avait perdu l’appétit et donc du poids. Après analyse, nous avons compris que son taux de créatinine était trop élevé. J’ai eu un long échange téléphonique avec le responsable éleveur et créateur des croquettes qui m’a Conseillé dans un premier temps de lui donner de la viande blanche crue durant 15 jours puis de la mélanger avec les croquettes joyeuses gambades (croc la vie) . Puis dernière étape, que des croquettes. Cela fait maintenant 2 mois que mon chien est au croquettes seules. Il a repris du poids et surtout son taux de creatinine est revenu dans la norme. Merci pour vos conseils.
Christelle ROUVIERE
il y a 1 an
Très bien
Très bien! ... Même si je trouve que le produit reste un peu cher pour un petit budget ... Mon chien souffre de mauvais fonctionnement d’un rein, les croquettes amènent une nette amélioration, merci !
Ariane GARRIGUES
il y a 1 an
5/5 – L’EXCELLENCE !!
Très bonnes croquettes! Après avoir essayé plusieurs marques (Toutes aussi mauvaises les unes que les autres), nous avons tenté l'expérience JG et là… MIRACLE! Notre lévrier de quasi 10 mois n'a plus aucun soucis de selles molles, alors qu'il était en diarrhée chronique depuis presque 2 mois… Il ne sent plus aussi mauvais lorsqu'il pète, et il a regagné en vitalité cela n'en fait aucun doute. J'ai seulement une question : Nous aimerions qu'il reprenne du poids, car il a tout de même un peu perdu depuis les épisodes de diarrhées, nous avons tenté de lui donner les croquettes en continue mais il a eu des selles liquides donc nous avons pensé que c'était une erreur de notre part. La quantité de croquettes qu'il mange par jours nous semble "faible", ll est exactement à 186.32 grammes par jours, que nous divisons en deux repas de 93 grammes. Va t-il bien reprendre du poids, avec ces proportions ? Encore merci pour votre travail et votre engagement, notre petite whippet qui arrive chez nous le 08 février sera elle-aussi nourrit avec vos croquettes, les meilleures du marché selon nous. Pour ceux qui critique le prix, il est nécessaire de comprendre qu'il en dépend grandement de la santé de votre animal, et qu'il a besoin d'avoir la meilleure alimentation possible pour pouvoir évaluer, grandir sereinement, sans avoir des multiples troubles digestifs (ou autres)! Prendre un chien, et ne pas vouloir payer le prix pour bien l'alimenter, à mes yeux cela n'est pas tolérable. 5/5 LARGEMENT MERITE !!!!
MF
il y a 1 an
Yorkshire insuffisance rénale
Merci pour vos conseils ............. je suis vos insructions ,il adore ses croquettes j'espère que son bilan rénal sera bien meilleur voir ne pas empiré .
nathalie etaix
il y a 1 an
Bonjour
Bonjour, nous sommes très satisfaits de ce produit. Désormais notre chien a retrouvé son équilibre et sa mobilité mis à mal à cause d’ une alimentation inadaptée eu égard à la pathologie affectant ses reins. Nous vous remercions de votre attention et de vos conseils.
Jean-Paul Bansard
il y a 2 ans
Il les manges bien on verra le résultat…
Il les manges bien on verra le résultat sur ses reins merci cordialement cp
claude péclard

Alors, existe-t-il vraiment un traitement naturel de l’insuffisance rénale du chat ? Est-il efficace ? 

Plus qu’un traitement naturel, nous pouvons parler d’une approche naturelle qui prend en compte le respect de la nature et des besoins biologiques du chat en tant que carnivore domestique

À l’élevage de Joyeuses Gambades, nous avons plusieurs chats depuis plus de 15 ans. Depuis notre prise de conscience sur l’alimentation, aucun d’entre eux n’a développé d’insuffisance rénale, car ils sont nourris depuis toujours avec des aliments réellement adaptés à leur régime originel et avec des ingrédients de qualité dont on connaît l’origine.

L’histoire de Nini 

L’une de nos chattes, qui vit à l’Élevage des Joyeuses Gambades, souffrait d’une insuffisance rénale chronique (IRC) depuis son plus jeune âge.
Elle était nourrie depuis plusieurs années avec des pâtées standard. 
Un jour nous avons eu un chien en convalescence à la maison pendant 2 mois. 

Après ces 2 mois, notre petite Nini n’urinait plus sans cesse et buvait normalement… Nous avons donc pratiqué à nouveau une analyse de sang et l’insuffisance rénale avait disparu… Vous vous demandez pourquoi ? À cet instant, nous nous le demandions aussi. 

Nini avait mangé durant 2 mois dans la même gamelle que notre chien en convalescence. Nous ne nous en étions presque pas rendu compte, car tous nos chats mangeaient dans la même gamelle. Ce sont les croquettes CROQ’ la Vie de notre chien qui lui avaient pleinement profité pour retrouver une santé rénale !

Depuis, ce sont plusieurs centaines de chiens et des dizaines de chats que nous avons aidés à inverser la maladie, grâce à ces quelques conseils simples.

Vous pourrez également télécharger notre résumé de ces 4 étapes essentielles dans le PDF téléchargeable à droite de l’article ou ci dessous.

Insuffisance rénale chronique du chat et alimentation

C’est souvent au moment où l’IRC est diagnostiqué chez le chat qu’on se pose la question du changement de son alimentation. Souvent, il est conseillé de choisir une alimentation pour l’insuffisance rénale chronique du chat.

Cette alimentation spécifique, ce sont les croquettes spéciales « insuffisance rénale » : leur spécificité est de contenir moins de protéines pour ne pas surcharger les reins du chat.  

Or, comme nous avons pu le voir plus haut, le seul fait de diminuer les protéines ne règle pas le problème d’insuffisance rénale chronique. Ce qui compte, c’est un apport en protéines et en graisses animales de bonne qualité, c’est-à-dire pas celles obtenues à partir des viandes reconstituées ou sous-produits animaux (ou, disons-le clairement, des déchets de l’industrie de la viande). 

En outre, une alimentation adaptée c’est aussi celle qui respecte la nature carnivore du chat : cela veut dire qu’elle ne doit contenir ni de fruits, ni de légumes, peu de céréales, aucune source animale de mauvaise qualité et avoir un bon équilibre minéral. Les chercheurs recommandent un rapport calcium/potassium (Ca/P) optimal de 1,2 a 1,4 / 1. 

Pour ce qui est de la nourriture sèche (croquettes), elle doit être cuite à basse température, pour préserver la qualité nutritionnelle de ses ingrédients et pour éviter la création d’AEG toxiques pour les reins de votre chat. 
Il existe également un autre élément perturbateur dont on parle peu dans l’alimentation animale : c’est la présence de métaux lourds dont l’intoxication peut avoir des effets néfastes sur les reins de votre chat. Malheureusement, peu de nourritures animales sont réellement testées en laboratoire pour détecter la présence de ces métaux lourds. En réalité, les marques faisant ces tests se comptent sans doute sur les doigts d’une seule main. C’est pourquoi CROQ’ la Vie s’est engagé dans une démarche de totale transparence, en testant tous nos aliments en laboratoire (voir nos résultats d’analyses).

La philosophie de CROQ’ la Vie est la santé par l’alimentation. Nous nous sommes attachés directement aux causes de la dégradation de la santé de nos chats qui vient en grande partie de l’alimentation inadaptée et de mauvaise qualité. C’est pourquoi nous sommes intransigeants avec la qualité et la provenance de nos ingrédients. Nous avons élaboré des croquettes qui se rapprochent le plus des besoins biologiques naturels du chat afin qu’il reste en bonne santé toute sa vie.

Un seul repas par jour pour soulager son organisme

Il est malheureusement souvent recommandé de prendre 3 à 5 petits repas par jour chez les chats souffrant d’insuffisance rénale… Une théorie qui, au-delà de ne jamais avoir fait ses preuves sur leur santé, empêche surtout votre chat de régénérer ses reins.

Nous disons « malheureusement », car ceux qui recommandent un grand nombre de petits repas sont également en général très pessimistes face à cette maladie dont ils ont appris qu’elle était totalement irréversible. Et pour cause … tout dépend des choix que nous prenons. 

Notre expérience personnelle nous a appris que non, l’insuffisance rénale est souvent réversible, dès lors que l’on fait les bons choix.

Avec une telle pratique, la digestion du chat est pleinement sollicitée de manière continue, son organisme ne peut alors se concentrer sur une élimination efficace des toxines. De plus, et c’est ici un point très important à comprendre, son organisme ne peut alors pas non plus se concentrer sur la régénération de ses organes. En quelque sorte ce serait comme demander à une personne de bien manger et d’aller ensuite courir un marathon. Tous les sportifs savent que cela sera totalement impossible. 
Il s’agit ici de faire preuve de bon sens. Non, manger un seul repas par jour ne va pas surcharger les reins de votre chat et oui cela va grandement aider son organisme à éliminer et à régénérer ses reins, sous couvert d’avoir éliminé l’origine du mal et que votre chat ait encore l’appétit. Attention donc à ne pas laisser sa gamelle à sa disposition toute la journée et à ne pas donner de friandise en dehors de ces repas.

Le jeûne : une aide parfois déterminante

Un chat qui souffre d’insuffisance rénale chronique peut présenter une forte perte d’appétit, voire une perte d’appétit totale, dès lors que le taux d’urée dans le sang (urémie) est trop élevé. Lorsque votre chat est souffrant, il peut donc refuser de s’alimenter. Cela peut paraître inquiétant, mais lui permettre de jeûner est une bonne chose pour permettre de soulager son organisme

L’organisme du chat est loin de ne pas savoir ce qu’il fait et l’humain aurait beaucoup de mérite à lui faire davantage confiance pour lutter contre la maladie. 

Les bienfaits du jeun ne sont plus à prouver : il permet de purifier le sang, apaise les reins, active le système immunitaire et permet une réparation profonde. 

Le fait de mettre à jeun un chat qui n’a plus d’appétit permet de bloquer l’augmentation de l’urée et de la créatinémie. Chez des chiens beagle mâles, après 16 h de jeûne, il a été observé que leurs taux d’urée, de calcium et de phosphore inorganique (IP) avaient diminué de manière significative.39 Ces résultats vont largement dans le sens d’une purification efficace du sang et d’un réel soulagement des reins qui peuvent accroître leur potentiel fonctionnel.

Vous pouvez donc intégrer un premier jeûne pendant 24 heures s’il n’a pas faim et même le compléter à nouveau de 24 ou 48h lorsque votre chat n’a pas encore retrouvé l’appétit. Cette pratique doit être mise en place dès le premier symptôme de perte d’appétit. Pris tardivement, certains chats perdent souvent l’appétit durant plusieurs jours, voire peuvent ne pas le retrouver en raison d’une insuffisance rénale bien trop avancée.

Nous entendons souvent dire : “s’il ne mange pas, il va mourir”, “il a déjà perdu beaucoup de poids”, “il faut absolument qu’il reprenne du poids” … Il est normal de s’inquiéter de la perte de poids de votre chat, mais forcer votre chat à manger revient à forcer son organisme à digérer et donc le sursolliciter, au détriment de ses reins. 

La perte de poids n’est qu’un symptôme : la priorité est de se focaliser sur le fonctionnement rénal, sans surcharger l’organisme de votre chat d’une digestion forcée qu’il ne peut pas supporter.  L’important est que ses reins aillent mieux, car sans reins, même s’il reprend du poids, l’issue sera tragique. Le chat dans ces conditions ne peut pas correctement digérer et le forcer à s’alimenter pourrait bien lui faire plus de mal que de bien.

Viande crue : parfois une réelle nécessité

Si votre chat a été diagnostiqué en phase 3 ou en phase 4 d’insuffisance rénale et que son pronostic vital est en jeu, il n’y a pas à polémiquer. Notre longue pratique nous a montré que remplacer son alimentation directement par une bonne part de viande crue (comme le poulet) durant quelques semaines peut être réellement déterminant (ne lui donnez pas de porc ou de bœuf qui ne seront pas du tout adaptés à sa santé !). 

En effet, la viande crue sera non seulement la plus appétente au moment où il n’a pas d’appétit, mais aussi la plus digeste pour lui parce qu’elle correspond parfaitement à sa nature carnivore (attention, n’ajoutez en aucun cas des huiles, légumes, fruits ou autres).

Si vous avez besoin de conseils sur la santé ou l’alimentation de votre chat, nous sommes là pour vous. Nous partageons gratuitement notre expérience et nos conseils sur la santé animale à tous ceux qui recherchent une réelle alternative pour leur santé. 


Contactez-nous dans les commentaires ci-dessous, ou par email directement. Nous avons à cœur de vous répondre, en vous transmettant des conseils, souvent simples, basés sur le bon sens, mais qui, bien mis en application, font parfois toute la différence !

retrouver tous les commentaires de cet article

Références

  1. [] Andrew H Sparkes, Sarah Caney, Serge Chalhoub et Jonathan Elliott, « ISFM Consensus Guidelines on the Diagnosis and Management of Feline Chronic Kidney Disease », Journal of Feline Medicine and Surgery, vol. 18, no 3,‎ mars 2016, p. 219–239 (ISSN 1098-612X et 1532-2750,DOI 10.1177/1098612×16631234, lire en ligne
  2. [] Christina L Marino, B Duncan X Lascelles, Shelly L Vaden et Margaret E Gruen, « Prevalence and classification of chronic kidney disease in cats randomly selected from four age groups and in cats recruited for degenerative joint disease studies », Journal of Feline Medicine and Surgery, vol. 16, no 6,‎ 11 novembre 2013, p. 465–472 (ISSN 1098-612X et 1532-2750, 10.1177/1098612×13511446, lire en ligne
  3. [] G. F. Grauer, « Early detection of renal damage and disease in dogs and cats. », Vet Clin Small Animal, vol. 35,‎ 2005, p. 581–596
  4. [] A. M. Wolf, « Chronic Progressive Renal Disease in the Cat: Recognition and Management : Small Animal Edition », North American Veterinary Conference Orlando, NAVC Proceedings, vol. 20,‎ 2006, p. 701–703
  5. []  Dan G O’Neill, David B Church, Paul D McGreevy et Peter C Thomson, « Longevity and mortality of cats attending primary care veterinary practices in England », Journal of Feline Medicine and Surgery, vol. 17, no 2,‎ 12 juin 2014, p. 125–133 (ISSN 1098-612X et 1532-2750, 10.1177/1098612×14536176,lire en ligne
  6. []  Thierry Francey et Ariane Schweighauser, « Klinische Epidemiologie von Nierenerkrankungen bei der Katze. », Vet. Focus, vol. 28,‎ 2008, p. 2–7 (ISSN 0965-4593
  7. [] R. E. Jepson et al., « Evaluation of predictors of the development of azotemia in cats. », J. Vet. Intern. Med., vol. 23,‎ 2009, p. 806–813 (ISSN 0891-6640, PMID 19566846
  8. [] « IRIS Kidney – Education – Risk Factors », sur www.iris-kidney.com
  9. []  Christina L Marino, B Duncan X Lascelles, Shelly L Vaden et Margaret E Gruen, « Prevalence and classification of chronic kidney disease in cats randomly selected from four age groups and in cats recruited for degenerative joint disease studies », Journal of Feline Medicine and Surgery, vol. 16, no 6,‎ 11 novembre 2013, p. 465–472 (ISSN 1098-612X et 1532-2750, 10.1177/1098612×13511446, lire en ligne
  10. [] [] Thierry Francey et Ariane Schweighauser, « Klinische Epidemiologie von Nierenerkrankungen bei der Katze. », Vet. Focus, vol. 28,‎ 2008, p. 2–7 (ISSN 0965-4593
  11. [] D. J. Polzin al., « Chronic renal failure. », dans S. J. Ettinger et E. C. Feldmann, Textbook of Veterinary Internal Medicine., Philadelphia, Saunders, 2000 (ISBN 0-7216-7256-6), partie II, p. 1634–1662.
  12. []  Bartges JW. Chronic kidney disease in dogs and cats. Vet Clin North Am Small Anim Pract. 2012;42(4):669-vi. doi:10.1016/j.cvsm.2012.04.008 : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22720808
  13. []  D. J. Chew, « The role of phosphorus in feline chronic renal disease. », ESFM Feline Congress : Scientific Proceedings, Édimbourg,‎ 2008, p. 59–65
  14. []  R. Heine, « Labordiagnostik bei felinen Nierenerkrankungen », Veterinary Focus, vol. 18,‎ 2008, p. 16–22 (ISSN 0965-4593
  15. []  « IRIS Kidney – Education – Early Diagnosis », sur www.iris-kidney.com
  16. []  Th. Gauthier, J.-P. Wauters, Les néphrites interstitielles aiguës, Rev Med Suisse 2000, volume 4.20361 : https://www.revmed.ch/RMS/2000/RMS-2289/20361
  17. []  Cryst C, Hammar SP. Acute granulomatous interstitial nephritis due to co-trimoxazole. Am J Nephrol 1988 ; 8 : 483-8. : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/3265285/
  18. []  Whelton A. Nephrotoxicity of nonsteroidal anti-inflammatory drugs : Physiologic foundations and clinical implications. Am J Med1999 ; 106 : 13S-24S. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/10390124/
  19. []  Alexopoulos E. Drug-induced acute interstitial nephritis. Ren Fail 1998 ; 20 : 809-19.
  20. []  2007 aliments pour animaux rappelle – 2007 pet food recalls : https://fr.qwe.wiki/wiki/2007_pet_food_recalls
  21. []  Roy L. M. Dobson, Safa Motlagh, Mike Quijano, R. Thomas Cambron, Timothy R. Baker, Aletha M. Pullen, Brian T. Regg, Adrienne S. Bigalow-Kern, Thomas Vennard, Andrew Fix, Renate Reimschuessel, Gary Overmann, Yuching Shan, George P. Daston, Identification and Characterization of Toxicity of Contaminants in Pet Food Leading to an Outbreak of Renal Toxicity in Cats and Dogs (Identification et caractérisation de la toxicité des contaminants dans les aliments pour animaux de compagnie entraînant une épidémie de toxicité rénale chez les chats et les chiens), Toxicological Sciences, Volume 106, Issue 1, November 2008, Pages 251–262, https://doi.org/10.1093/toxsci/kfn160. Lien PDF de l’étude : https://watermark.silverchair.com/kfn160.pdf
  22. []  U.S. Food and Drugs Administration (FDA) – Melamine Pet Food Recall of 2007 : https://www.fda.gov/animal-veterinary/recalls-withdrawals/melamine-pet-food-recall-2007
  23. []  2007 aliments pour animaux rappelle – 2007 pet food recalls : https://fr.qwe.wiki/wiki/2007_pet_food_recalls
  24. [] Bohlender JM (Klinik für Innere Medizin III, Universitätsklinik Jena, Erlanger Allee 101, Jena, Germany), Franke S, Stein G, Wolf G : Advanced glycation end products and the kidney – Am J Physiol Renal Physiol. 2005 Oct;289(4):F645-59 : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16159899
  25. [] Gentzel JB (2013) Does contemporary canine diet cause cancer ? ; A review, Vet World 6(9):632-639, DOI:10.14202/vetworld.2013.632-639, Version PDF de l’étude :   http://www.veterinaryworld.org/Vol.6/Sept-2013/10.pdf
  26. []  DC Brodbelt, DU Pfeiffer, LE Young, JLN Wood, Facteurs de risque de mort anesthésique chez le chat: résultats de l’enquête confidentielle sur les décès périopératoires de petits animaux (CEPSAF), BJA: British Journal of Anesthesia , Volume 99, Numéro 5, novembre 2007, Pages 617–623, https://doi.org/10.1093/bja/aem229
  27. []  Dodman NH. Feline anaesthetic survey. J Small Anim Pract1977; 10: 653–8
  28. []  Dodman NH, Lamb LA. Survey of small animal anesthetic practice in Vermont. J Anim Hosp Ass1992; 28: 439–45
  29. []  Gaynor JS, Dunlop CI, Wagner AE, Wertz EM, Golden AE, Demme WC. Complications and mortality associated with anesthesia in dogs and cats. J Anim Hosp Ass1994; 35: 13–7
  30. []  Le raisin. Plantes Toxiques pour les chiens (oignon et ail) selon le centre Anti-poison Animal de l’Ecole Nationale Vétérinaire (France) : https://www.centre-antipoison-animal.com/raisin.html
  31. []  Faculté de Médecine Vétérinaire de Montréal – Service diagnostic – Urology : https://www.medvet.umontreal.ca/servicediagnostic/materiel_pedagogique/urologie/uro_chimie.html
  32. []   Dr Vétérinaire Jutta Ziegler – Toxic Croquettes – Édition  Broché – 22 mai 2014, chapitre 1
  33. []  Anne-Sophie Bua, Marilyn E. Dunn et Pascaline Pey, « Respective associations between ureteral obstruction and renomegaly, urine specific gravity, and serum creatinine concentration in cats: 29 cases (2006-2013) », Journal of the American Veterinary Medical Association, vol. 247, no 5,‎ 1er septembre 2015, p. 518–524 (ISSN 1943-569X, PMID 26295557, 10.2460/javma.247.5.518,lire en ligne
  34. []  Deniz Seyrek-Intas et Martin Kramer, « Bild gebende Diagnostik der Niere bei Katzen. », Vet. Focus, vol. 18,‎ 2008, p. 23–30 (ISSN 0965-4593
  35. []  « IRIS CKD Guidelines Updates 2014 – 2015 »
  36. []  Reto Neiger, « Chronische Niereninsuffizienz », dans Marian C. Horzinek al., Krankheiten der Katze., Enke, 2005, p. 404–412
  37. []  Mizutani H, Koyama H, Watanabe T, Kitagawa H, Nakano M, Kajiwara K, King JN. Evaluation of the clinical efficacy of benazepril in the treatment of chronic renal insufficiency in cats. J Vet Intern Med. 2006 Sep-Oct;20(5):1074-9. doi: 10.1892/0891-6640(2006)20[1074:eotceo2.0.co;2. PMID: 17063698.
  38. []  Dr Vétérinaire Jutta Ziegler – Toxic Croquettes – Édition  Broché – 22 mai 2014, chapitre 1
  39. [] Matsuzawa, T., Sakazume, M. Effects of fasting on haematology and clinical chemistry values in the rat and dog. Comp Haematol Int 4, 152–156 (1994). https://doi.org/10.1007/BF00798356

Partagez cet article

Vous aimerez lire aussi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cocher cette case pour accepter notre Politique de confidentialité

QUI EST À L’ORIGINE DU BLOG CROQ LA VIE ?

Davy Ros :

Ostéopathe D.F.O. et Hygiéniste, spécialisé en nutrition animale à l’élevage Joyeuses Gambades.

NOS ALIMENTS ET NOTRE BOUTIQUE SANTÉ

La boutique

lecture du mémo en 1 minute

Alimentation : 5 points essentiels dans l'insuffisance rénale

Découvrir