fbpx
Alimentation chien / croquettes chienComment nourrir son chienLa meilleure croquette pour chien

Croquette pour chien hypoallergénique : peut-il vraiment GUÉRIR ?

Saviez-vous que ce que contient la gamelle de votre compagnon est intimement lié à ses soucis de démangeaisons et de grattages incessants ? Si vous vous retrouvez sur cet article, sans doute en avez-vous déjà un peu conscience. Mais vous n’imaginez pas combien cela est vrai…

C’est pourquoi bon nombre de propriétaires, comme vous, recherchent pour leur animal la meilleure croquette pour chien hypoallergénique, qui va l’aider à se sortir de ses soucis de dermatite. Comment la choisir ? Laquelle acheter ? Sur quels critères les comparer ? De quoi a réellement besoin le chien qui se gratte ? Réponses ici, pour vous aider à faire des choix éclairés.

De quoi a besoin un chien souffrant de problèmes de peau ?

Pour acheter la meilleure croquette pour chien hypoallergénique, il faut comprendre de quoi votre chien a besoin. Et pour comprendre de quoi votre compagnon a besoin lorsqu’il subit des problèmes dermatologiques, il s’agit d’abord de comprendre d’où viennent ces problèmes. C’est la seule véritable manière de l’aider de manière efficace et intelligente.

La peau est ce que l’on appelle un système émonctoire. Cela signifie que, au même titre que les poumons, les reins ou encore le foie, il aide le chien à se libérer des éléments toxiques contenus dans son organisme (et d’autant plus lorsque les autres organes émonctoires sont saturés). Ainsi, si votre chien se gratte sans puces, c’est bien souvent parce que son organisme rejette, par les pores de sa peau, des toxines, qui créent des démangeaisons lorsqu’elles en sortent.

Mais alors, quels sont et d’où proviennent les éléments toxiques qui peuvent provoquer une telle réaction dermatologique ? Si les médicaments peuvent parfois en être la cause, bien plus souvent, les toxiques en question proviennent de sa gamelle et de l’alimentation qu’elle contient.

On note notamment 3 sources toxiques, qui provoquent les dermatites du chien :

  • D’une part, les légumes, fruits, tubercules et légumineuses. Or ces ingrédients se retrouvent de plus en plus dans l’alimentation de nos chiens. Au-delà du fait d’être inadaptés au régime carnivore de nos compagnons, ces ingrédients induisent une irritation chronique de la flore intestinale et une hyperméabilité des intestins chez le chien. Par conséquence, dans son organisme passent des molécules et des toxines dont il tente de se débarrasser par ses émonctoires, et en particulier par la peau. Voilà qui nous fait comprendre pourquoi plusieurs instances d’État classent ces ingrédients comme dangereux ou potentiellement dangereux, voire toxiques, pour le chien ! C’est le cas du Centre Antipoison Animal de l’École Vétérinaire, qui pointe notamment du doigt la pomme de terre1, l’ail et l’oignon2, et le raisin3, comme tels ; ou de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis, qui signale régulièrement dans ses rapports depuis 2017 un fort lien entre légumes et cardiomyopathies canines.
  • D’autre part, les protéines animales de mauvaise qualité. Et malheureusement, celles-ci sont légion dans la nourriture pour chien actuelle ! On retrouve par exemple dans bon nombre de pâtées et croquettes pour chien des sous-produits animaux45 : il s’agit de tous les bas-morceaux que nous, humains, ne consommons pas, et qui sortent donc du circuit de notre industrie agro-alimentaire. Ainsi, pattes, carcasses, becs, cous, tendons, ou encore cuirs se retrouvent dans les gamelles de nos animaux, et provoquent très souvent chez eux ces dermatites. Et c’est sans compter les pays aux législations bien moins strictes, qui autorisent l’utilisation de viandes avariées recyclées à la Javel dans l’alimentation canine6… législations qui autorisent également la dénomination flatteuse de “viandes fraîches”. La vigilance est donc de rigueur, dans des croquettes, qu’elles soient hypoallergéniques ou non.
  • Enfin, les métaux lourds. Si les deux premiers éléments toxiques sont souvent affichés (plus ou moins clairement) sur les sacheries de croquettes, les métaux lourds ne le sont pas. Et pour cause ! Leurs effets très nocifs pour la santé des chiens, notamment sur leur peau7 (dermite d’irritation, mélanodermie, hyperkératose palmoplantaire, maladie de Bowen, ou cancer de la peau) mais aussi sur leur système nerveux ou leur coeur, dissuaderaient plus d’un propriétaire à choisir ces croquettes. Or, il n’est malheureusement pas peu fréquent que l’on retrouve une grande quantité de métaux lourds, notamment d’Arsenic, pour ne citer que lui, dans la nourriture pour chien. En témoignent deux études (l’une britannique8, l’autre italienne9)) récentes. Tandis que l’une fait cas de taux d’Arsenic qui dépasseraient les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) concernant des limites maximales de sécurité, l’autre fait cas de 24% des échantillons analysés qui dépasseraient les limites légales autorisées en Union Européenne.

Mais que nous apprennent donc ces constats, dans le cadre de la recherche d’une croquette pour un chien à la peau sensible ? Tout simplement que la meilleure croquette pour chien hypoallergénique est celle qui respecte les Besoins Biologiques et Naturels de votre animal, sans intégrer ces éléments toxiques à son régime, bien souvent à l’origine-même des problèmes de peau chez le chien.

En effet, un chien ayant des problèmes d’allergie alimentaire ou de dermatite issus de son alimentation n’aura pas de besoins spécifiquement différents des autres chiens… hormis dans certains cas d’une attention supplémentaire à sa peau dans les cas de surinfection (bactéries, levures, champignons). Alors quelle croquette pour chien hypoallergénique choisir ? Simplement celle qui n’entretiendra pas l’irritation chronique de ses intestins et l’hyperméabilité intestinale qui en découle.

La viande crue : un coup de pouce pour les cas de dermatites les plus graves et les plus avancés

Parfois, la nature a besoin qu’on lui prête main forte. C’est le cas si votre chien souffre de dermatites avancées, et qu’il se gratte depuis des mois, voire des années.

Dans ce cas, nous recommandons toujours d’intégrer une part de viande crue à sa ration quotidienne, généralement durant 2 à 8 semaines. Ces bonnes protéines (issues de petites proies comme la volaille, le canard, la dinde, l’agneau…) vont aider son organisme à se débarrasser plus vite des éléments toxiques qu’il contient. En somme, en faisant cela, vous gagnez souvent un temps précieux, et votre chien retrouve plus rapidement sa santé et sa joie de vivre !

Vous savez désormais de quoi a besoin votre chien s’il souffre de démangeaisons. Reste à savoir ce que contiennent les croquettes pour chien hypoallergéniques disponibles sur le marché de la PetFood. Et leurs compositions pourraient bien vous surprendre…

Que contiennent les croquettes pour chien hypoallergéniques sur le marché ?

Si vous vous renseignez actuellement sur les croquettes hypoallergéniques pour chien, c’est sans doute parce que vous souhaitez le meilleur pour sa santé. Or, sur le marché actuel, on regrette qu’il ne faille être très vigilant pour ne pas choisir des croquettes qui aggravent encore plus les problèmes de peau des chiens.

Partant d’un bon sentiment, certains fabricants de croquettes pour chien anti-démangeaisons, par cher ou plus chères, rajoutent à leur composition des Oméga 3, des vitamines, et d’autres éléments supposés fortifier la santé du chien.

D’autre part, ils sont nombreux également à réduire le taux de protéines animales dans les croquettes pour chien allergique. Pourquoi donc ? Tout simplement car ils savent que les protéines animales de qualité médiocre peuvent nuire à la santé dermatologique de l’animal.

Pourtant, vous avez découvert plus haut que les protéines animales, lorsqu’elles sont de qualité, peuvent réellement aider les chiens qui souffrent de dermatite. Le fait de réduire le taux de protéines de mauvaise qualité a-t-il donc du sens, quand le simple fait de changer la source protéique pour une protéine animale excellente pour sa santé, dont on connaît l’origine, pourrait être une solution encore plus efficace ?

Malgré cette réflexion de bon sens, on voit encore et toujours certaines croquettes intégrer à leur composition des ingrédients responsables des problèmes dermatologiques des chiens. Légumes, fruits, tubercules et légumineuses, mais également métaux lourds, continuent à être versées dans les gamelles de nos chiens, entretenant le souci.

Éleveurs depuis plus de 30 ans aux Joyeuses Gambades, nous croyons dur comme fer au fait qu’une vraie croquette hypoallergénique pour chien se focalise avant tout sur ses Besoins Biologiques et Naturels. Celle-ci ne peut se passer d’ingrédients de qualité, adaptés à ses besoins originels, tel qu’il en aurait besoin dans la nature.

La meilleure croquette hypoallergénique pour chien est celle qui répond à ses besoins originels

Choisissez une croquette véritablement adaptée contre les dermatites

Vous l’aurez compris : le fait de soulager votre chien de ses problèmes de dermatite tient à votre capacité à faire les bons choix, notamment en guettant ce que disent les sacheries de ses croquettes, qu’il s’agisse de croquettes hypoallergéniques ou non.

Mais alors, comment s’y retrouver dans toute cette jungle alimentaire, qui contient des aliments potentiellement toxiques pour lui et mauvais pour la santé de sa peau ? Lorsqu’on nous pose cette question légitime, nous avons pour habitude de répondre qu’il faut surveiller 5 critères alimentaires-clés, signes d’une croquette vraiment adaptée à sa santé. Les voici.

  1. Une croquette pour chien sans légumes, fruits, tubercules ou légumineuses. Vous le savez désormais : ces ingrédients font partie des premiers à incriminer dans les cas de dermatite atopique, dermatose, ou allergie alimentaire. Ils sont donc à proscrire de sa gamelle dès à présent. En effet, s’ils sont présents, il ne faut bien souvent pas aller chercher beaucoup plus loin.
  2. Une croquette n’intégrant que des protéines animales de qualité et dont vous connaissez l’origine. Là encore, vous êtes désormais expert, et savez repérer sur les sachets la mention “sous-produits animaux”, pour l’éviter à tout prix. Prenez le temps de lui choisir des croquettes pour chien intégrant des protéines et graisses animales issues de viandes sortant d’abattoirs destinés à la consommation humaine, à l’origine tracée depuis un pays à la législation stricte, comme la France.
  3. Une croquette testée contre les métaux lourds, mais aussi contre les OGM et les mycotoxines. On ne peut considérer qu’une croquette est réellement hypoallergénique que si ses fabricants ont pris soin de la faire tester contre ces éléments, potentiellement toxiques pour la peau. En effet, la détection de métaux lourds, d’OGM et de mycotoxines ne peut se faire qu’en laboratoire spécialisé ; et la démarche tient d’une transparence dont tout fabricant, à notre sens, devrait faire preuve.
  4. Une croquette qui limite au minimum possible son taux de glucides. Les glucides, s’ils ne participent pas aux démangeaisons du chien, peuvent toutefois être nocives pour sa santé si elles dépassent la limite de 33% (soit ⅓ maximum) de la composition de l’aliment. Veillez à lui trouver une croquette pour chien qui respecte cette limite, sans pour autant intégrer les autres ingrédients toxiques pour sa santé.
  5. Une croquette cuite à basse température. Cette cuisson est nécessaire pour éviter la formation d’acrylamides10 (des éléments cancérigènes) et d’Advanced Glycated End products11 (AGE, des éléments nocifs pour ses reins), qui se forment à très haute température. Elle préserve également l’intégrité nutritionnelle des aliments les plus importants : protéines, graisses animales, vitamines, oligo-éléments, … et votre chien se régale d’autant plus !

Toute croquette, qu’elle se proclame hypoallergénique ou non, devrait intégrer ces critères de qualité pour réellement être bénéfique pour la santé de votre compagnon.

Voilà plus de 15 ans que, chez CROQ’ la Vie, nous avons pris le parti de devenir nos propres artisans, et de nous engager pour la santé animale. Plus exactement, nous suivons la philosophie de la Santé par l’Alimentation© : c’est ce qui nous permet aujourd’hui de proposer un aliment proche des besoins originels des chiens et d’avoir autant de répercussions bénéfiques sur leur santé et notamment la santé de leur peau.

Dans les croquettes CROQ’ la Vie, vous trouverez tout ce qu’il faut à votre chien pour maintenir sa santé, dermatologique et générale. 72% d’ingrédients d’origine animale, issus de viandes d’abattoirs destinés à la consommation humaine, 23% de glucides seulement, zéro fruit, légume, tubercule ou légumineuse, et des tests en laboratoires affichés fièrement sur notre site web.

Si nous n’indiquons pas “croquettes hypoallergéniques” ou “croquette pour chien atopique” sur nos sachets, c’est pour une raison simple, qui tient du bon sens : notre croquette est foncièrement adaptée à tous les chiens, à tous les stades de leur vie, parce qu’elle suit de près les Besoins Biologiques et Naturels de nos animaux.

Vous avez besoin d’être renseigné sur l’alimentation de votre chien, ou souhaitez des conseils pour l’aider à se sortir de sa dermatite ? N’hésitez pas à nous contacter, par email ou dans les commentaires ci-dessous. C’est toujours un plaisir pour notre équipe de vous prodiguer des conseils, souvent simples mais de bon sens, pour accompagner les chiens vers le mieux-être !


Références


  1. [] Toxicité digestive et nerveuse de la Pomme de terre – Centre antipoison Animal de l’Ecole Nationale Vétérinaire : https://www.centre-antipoison-animal.com/pomme-terre.html
  2. [] L’ail et l’oignon :, enregistrés au Centre Antipoison Animal, Chapitre “plantes toxiques” : https://www.centre-antipoison-animal.com/oignon.html
  3. [] Le raisin : enregistré au Centre Antipoison Animal, Chapitre “plantes toxiques” : https://www.centre-antipoison-animal.com/raisin.html
  4. [] RÈGLEMENT (CE) No 1069/2009 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL – du 21 octobre 2009 – établissant des règles sanitaires applicables aux sous-produits animaux et produits dérivés non destinés à la consommation humaine et abrogeant le règlement (CE) no 1774/2002 (règlement relatif aux sous-produits animaux) : https://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2009:300:0001:0033:FR:PDF
  5. [] SIFCO (Syndicat des Industries Françaises des Coproduits Animaux) – Valorisation des sous-produits ou co-produits animaux : https://www.sifco.fr/valorisation#coproduits
  6. [] Viandes avariées recyclées aux Etats Unis et en Europe : https://www.amisdelaterre.org/communique-presse/tafta-ttip-la-viande-a-la-javel-s-approche-de-nos-assiettes/
  7. [] Effets secondaires Arsenic : R. Garnier, J. Poupon, A. Villa – Arsenic et dérivés inorganiques – Centre antipoison et de toxicovigilance de Paris, Hôpital Fernand Widal, France, 31/03/2008 ; [16-002-A-30] – Doi : 10.1016/S1155-1925(08)50377-6 : https://www.em-consulte.com/article/135054/arsenic-et-derives-inorganiques
  8. [] ANALYSE CROQUETTE + ARSENIC : 48 marques analysées au Royaume Unis : minéraux, Arsenic dans croquettes : M. Davies , R. Alborough , L. Jones , C. Davis , C. Williams , et DS Gardner, (2017) : Mineral analysis of complete dog and cat foods in the UK and compliance with European guidelines “Analyse minérale d’aliments complets pour chiens et chats au Royaume-Uni et conformité aux directives européennes.” : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5719410/#CR5
  9. [] Squadrone S , Brizio P , Simone G , Benedetto A , Monaco G , Abete MC – “Presence of arsenic in pet food : a real hazard ?” (Présence d’arsenic dans les aliments pour animaux de compagnie : un danger réel ?) – Vet Ital. 29 décembre 2017; 53 (4) : 303-307. doi : 10.12834 / VetIt.530.2538.2. : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29307124 (Version entière au format PDF : http://www.izs.it/vet_italiana/2017/53_4/VetIt_530_2538_2.pdf
  10. [] FRC (Fédéraction Romande des Consommateurs) – Croquettes pour chat : la gamelle qui rend malade : https://www.frc.ch/croquettes-pour-chat-la-gamelle-qui-rend-malade/
  11. [] Bohlender JM (Klinik für Innere Medizin III, Universitätsklinik Jena, Erlanger Allee 101, Jena, Germany), Franke S, Stein G, Wolf G : Advanced glycation end products and the kidney – Am J Physiol Renal Physiol. 2005 Oct;289(4):F645-59 : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16159899
Afficher plus
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page