fbpx
Dermatite et atopie du chienSanté du chien

Démodécie du chien : un traitement NATUREL vraiment efficace

Depuis quelques temps, vous trouvez que la peau de votre chien a un aspect étrange. Il perd sérieusement des poils localement, sans raison apparente puisqu’il ne se gratte pas… En vous renseignant quelques instants, ou après un diagnostic vétérinaire fiable, un terme arrive sous vos yeux : la démodécie du chien.

Cet article a pour objectif de vous guider, vous propriétaire soucieux de la santé de votre compagnon, pour détecter les signes de la démodécie chez le chien, et trouver un traitement naturel réellement efficace contre cette maladie.

Qu’est-ce que la démodécie du chien ?

La démodécie, ou encore démodécidose, est une maladie parasitaire, liée à la prolifération d’un parasite du chien : l’acarien de la peau demodex canis. On l’appelle aussi Gale folliculaire du chien. C’est une maladie de peau due à l’infestation des follicules pileux par des demodex.

Si le demodex est présent naturellement sur la peau du chien et dans ses glandes sébacées où il vit, il n’est normalement pas capable de se démultiplier autant, jusqu’à provoquer la maladie qu’est la démodécie. En effet, chez un chien en pleine santé, ces petits acariens font leur travail de “nettoyage” sous la surveillance du système immunitaire de l’organisme du chien. Seulement, lorsque le système immunitaire de l’animal est faible au niveau de sa peau, il ne régule plus leur nombre. Ces petits parasites microscopiques en profitent alors pour se sur-développer dans les follicules pileux, c’est-à-dire à la racine des poils.

Notez que la démodécie du chien n’est pas contagieuse, ni pour les autres animaux ni pour les humains.

La plupart des cas recensés de démodécie canine le sont chez de jeunes chiots, car leur mère leur a transmis l’acarien à la naissance, et leur jeune système immunitaire n’est pas encore prêt à se défendre pour réguler leur prolifération.

Mais on constate également des cas chez les chiens plus âgés, sans toujours être de vieux chiens, qui eux aussi ont un système immunitaire faible. C’est notamment le cas de chiens nourris avec une alimentation non-adaptée à leurs Besoins Biologiques et Naturels, comme vous le découvrirez plus tard dans cet article.

Quels sont les symptômes de la démodécie chez le chien ?

Si votre chien souffre de démodécie ou Gale folliculaire, il est fort probable que vous vous en rendrez rapidement compte.

En effet, les symptômes ne trompent pas :

  • Des zones de dépilation du poil apparaissent. Celles-ci se trouvent souvent sur la tête, mais toute partie du corps peut être atteinte de pelades et s’étendre si on ne réagit pas rapidement.
  • La peau du chien devient grisâtre
  • Des points noirs apparaissent sur la peau
  • Votre chien ne se gratte pas. La démodécidose est rarement prurigineuse, il n’y a pas de démangeaisons (sauf éventuelle surinfection).

Toutefois, si elle n’est pas traitée rapidement, la démodécie du chien peut à terme entraîner une surinfection bactérienne de la peau, provoquant des symptômes plus graves.

Au vu de ces symptômes, vous pensez que votre compagnon souffre d’une infestation de demodex ? Il tient à votre vétérinaire de le vérifier. Pour ce faire, il cherchera à détecter la présence de demodex en trop grande quantité, en effectuant un grattage de peau au chien, qu’il observera ensuite au microscope.

N’hésitez donc pas à vous rendre chez votre vétérinaire dès maintenant si vous soupçonnez une démodécie chez votre compagnon.

Quel est le meilleur traitement contre la démodécie du chien ?

Quelles solutions et traitements pour se débarrasser de la démodécie canine ?

Plusieurs traitements sont en général proposés contre les demodex des chiens. Ces traitements existent sous plusieurs formes différentes. Quels sont ceux qui sont le plus efficaces, mais aussi peut-être les moins dangereux pour la santé de votre compagnon ?

Les solutions médicamenteuses anti-demodex

Si votre chien souffre de démodécie, on vous proposera peut-être des traitements anti-demodex sous différents formats :

  • Les pipettes anti-puces. Elles sont certes efficaces contre les puces et les tiques, mais ne le sont généralement beaucoup moins contre les acariens de type Demodex.
  • Les comprimés médicamenteux. Si ceux-ci peuvent avoir un effet sur les demodex, ils nécessitent une attention particulière : nous vous recommandons de toujours lire les notices des médicaments que vous administrez à votre chien. En effet, comme nous allons le voir, leurs effets secondaires ne sont parfois pas anodins.
  • Les produits à diluer, dits aussi “bain anti-demodex”. Ces produits sont la solution la plus efficace à notre sens. Choisissez un produit à base d’Amitraze1, un acaricide et anti-demodex très efficace. Puis appliquez-le en friction sur le corps du chien, 4 fois dans le temps, en laissant passer 3 jours entre chaque bain. On constate généralement une amélioration de la démodécie du chien en 15 jours à 3 semaines.
  • Attention aux traitements à base d’ivermectine chez certains chiens ayant une mutation du gêne MDR1, dont les conséquences peuvent être fatales pour certains chiens. En effet, des cas d’intolérances avec mortalité sont rapportés chez les chiens ayant cette mutation, en particulier les Colleys, Bergers de Shetland, australiens, et blanc suisses, Border et Bearded Collies, Bobtails, Kelpies, Australian Cattle Dog et les races apparentées et croisées234.

Attention aux traitements médicamenteux. Comme tous les médicaments, les comprimés antiparasitaires et pipettes anti-puces et tiques peuvent avoir des effets secondaires potentiels, parfois non-négligeables5, tels que :

– Des effets gastro-intestinaux légers et transitoires (diarrhées, vomissements, inappétence et ptyalisme)

– Pour certains, des cas de prurit, léthargie, anorexie ou des signes neurologiques (convulsions, ataxie et tremblements musculaires), bradycardie, ont été rapportés167.

Quel que soit le traitement que vous choisissez à votre compagnon, veillez à lire les notices, et à privilégier, lorsque cela est possible, la solution la plus naturelle qui soit. Dans le cas de la démodécie du chien, nous recommandons plutôt l’utilisation de bains anti-demodex.

La Terre de Diatomée, pour limiter l’expansion de la maladie

La terre de Diatomée permet de limiter la propagation de la démodécie du chien

Peut-être ne connaissez-vous pas encore la Terre de Diatomée. Il s’agit pourtant d’un arme naturelle très précieuse, qui aide le chien à se débarrasser des parasites qui peuvent l’importuner. Elle est particulièrement efficace contre les puces, tiques et acariens chez le chien.

Il s’agit d’une poudre blanche 100% naturelle, qui contient des squelettes de micro-organismes s’étant accumulés au fil des millénaires sur de la terre volcanique. Elle a pour effet de blesser les carapaces des insectes et d’assécher leurs tubes digestifs, et donc de les éradiquer.

Dans le cas spécifique de la démodécie du chien, la Terre de Diatomée ne pourra pas atteindre les Demodex qui se sont logés dans les follicules pileux. Cependant, il s’agit d’un bon traitement complémentaire aux bains anti-demodex. La poudre s’attaquera en moins de 72h à tous les demodex à la surface de la peau et touchera tous les demodex lorsqu’ils tentent de passer d’un follicule pileux à un autre. Elle limite ainsi naturellement la propagation de la démodécidose.

Pour l’utiliser, rien de plus simple : trois bonne heures après chaque bain anti-demodex, une fois le poil bien séché, saupoudrez-la largement sur votre chien au niveau des zones atteintes. Puis, caressez-le pour faire pénétrer la poudre jusqu’à la racine du poil. Laissez agir 3 jours avant de laver à nouveau votre chien avec le prochain bain anti-démodex.

Pensez également à la saupoudrer dans les lieux où votre chien se repose souvent : les tapis, son panier… La Terre de Diatomée élimine ainsi au maximum la présence du demodex dans l’environnement de votre compagnon.

Rendez-vous sur notre boutique en ligne pour commander de la Terre de Diatomée

Attention ! Si votre chien souffre d’une surinfection, il faudra tout de même la traiter de manière spécifique. C’est pourquoi, si vous observez les symptômes de démodécie chez votre chien, une visite chez votre vétérinaire est essentielle. Il pourra ainsi confirmer ou non la surinfection à l’aide d’un grattage de la peau et d’une analyse microscopique. Il pourra ainsi poser le bon diagnostic, et vous prescrire en plus le bon médicament contre la surinfection qui se surajoute à la démodécie canine.

Vous l’aurez bien compris : en tant qu’éleveurs, nous essayons toujours de trouver une solution alternative et naturelle aux soucis de santé des chiens, lorsqu’elles sont possibles et surtout efficaces. La meilleure équation concernant la démodécie canine que nous ayons trouvée est bien : bain anti-demodex + Terre de Diatomée + une alimentation de qualité pour garder une immunité en pleine santé, comme nous allons de suite le voir !

Quel traitement anti-demodex pour renforcer son immunité naturelle ?

D’où viennent les faiblesses immunitaires de votre chien ?

Allons droit au but : cela fait plus de 15 ans que nous n’avons plus jamais eu de cas de démodécidose au sein de notre élevage et voici pourquoi.

Nous l’avons vu : les demodex sont naturellement présents en quantité raisonnable sur la peau du chien. Ce qui va mener à la maladie qu’est la Gale folliculaire ou démodécie du chien, via la prolifération incontrôlée de demodex, c’est bien l’affaiblissement immunitaire de l’animal. De quoi vous faire comprendre toute l’importance du système immunitaire de votre compagnon !

Mais d’où peut venir cet affaiblissement de son immunité ? On repère globalement deux raisons à cela.
D’une part, les traitements ayant des effets immunosuppresseurs sur la peau. C’est par exemple le cas de la cortisone, et plus globalement tous les anti-inflammatoires, mais aussi de certains anti-puces, anti-tiques, et de bien d’autres médicaments dont on est parfois trop peu avertis des potentiels effets secondaires.
D’autre part, la qualité de son alimentation. En effet, c’est dans la gamelle de nos compagnons que l’on trouve, bien trop souvent malheureusement, la réponse à leurs problèmes cutanés.

Voilà des années maintenant que les nourritures disponibles sur le marché contiennent de plus en plus d’ingrédients inadaptés aux Besoins Biologiques et Naturels de nos carnivores domestiques.

On y trouve de plus en plus souvent des quantités alarmantes d’ingrédients ayant des effets nocifs sur leur santé cutanée, tels que :

  • Les légumes, fruits, tubercules et légumineuses. Ces ingrédients, totalement inadaptés aux besoins originels du chien, viennent irriter son système digestif de manière chronique et notamment ses intestins, plaque tournante de l’immunité du chien, qui s’en retrouve fortement affectée. Ainsi, avec leur consommation, les chiens souffrent de plus en plus de dermatites et d’autres problèmes cutanés, mais aussi de vomissements et diarrhées chroniques, de pancréatites ou de troubles hépatiques. Il n’est ainsi pas choquant de voir déjà apparaître certains de ces ingrédients comme “toxiques” dans les listes du Centre Antipoison Animal, comme la pomme de terre8, le raisin9 ou l’ail et l’oignon10. La FDA quant à elle alerte depuis 2017 sur la présence de pomme de terre, patate douce, pois, pois-chiches, lentilles et haricots, ainsi que tous leur dérivés (amidon de…, protéines de… , fibre de…), qui font déjà l’objet de nombreux rapports1112.
  • Les protéines et graisses animales de mauvaise qualité. Alors même que ces ingrédients sont la source principale de vitalité du chien, leur qualité est souvent négligée dans les pâtées et croquettes pour chien. On y retrouve très souvent des sous-produits animaux dans lesquels on retrouve les bas-morceaux sortis du circuit destiné à la consommation humaine, tels que des viscères, des pis, des sabots, des plumes, des becs…1314 On y trouve également des viandes issues de pays dont les législations sont bien plus laxistes. parmi elles, les viandes dites “reconstituées” à partir de farines animales, de graisses et d’eau, mais aussi les viandes avariées qui sont recyclées à la Javel ou à l’acide15, et que l’on retrouve tout de même avec l’estampille “viande fraîche” dans des croquettes pour chien. Résultat ? Des ingrédients qui affaiblissent le système immunitaire de nos compagnons.
  • Les métaux lourds. Il n’est pas rare de retrouver ces éléments chimiques dans des quantités particulièrement élevées dans les pâtées et croquettes pour chien ou chat, et notamment de l’Arsenic comme le montrent aujourd’hui plusieurs études officielles16. Une autre étude a même permis depuis 2017 de commencer à tirer la sonnette d’alarme auprès des autorités de l’Union Européenne17). Or, ces éléments sont reconnus comme étant à l’origine de nombreux problèmes dermatologiques, tels que les dermatites, mais également des cancers de la peau18. Ils sont eux aussi à l’origine de l’abaissement des défenses immunitaires des animaux et ne sont clairement pas à prendre à la légère ces dernières années, avec la surindustrialitation des aliments pour chiens et chats.

Mais alors, dans cette offre pléthorique de nourriture pour chien, à quels critères se fier pour choisir une croquette qui évitera les soucis de santé de votre compagnon ?

L'alimentation joue un rôle crucial dans la lutte contre la démodécie du chien

Alors quelle alimentation choisir à son compagnon pour préserver sa santé ?

La réponse semble simple, en soi, et part du bon sens : la nourriture qui préserve les chiens de soucis de santé est celle qui s’approche au mieux de leurs besoins originels.

Vous avez déjà découvert 3 des éléments qui peuvent nuire, dans la gamelle de votre compagnon, à sa santé. Mais voici les 5 critères-clés de qualité alimentaire à suivre à tout prix, pour une nourriture qui participera à soigner votre chien et à préserver sa santé tout au long de sa vie :

  • Zéro légume, fruit, légumineuse ou tubercule. Ils sont à proscrire absolument.
  • Uniquement des protéines animales et graisses de qualité. Sur ce point-ci, privilégiez des aliments contenant des protéines et graisses venant de viandes issues d’abattoirs agréés à la consommation humaine, et si possible originaires de pays aux législations strictes, comme la France.
  • Des tests effectués en laboratoires contre les métaux lourds, mais aussi contre les OGM et mycotoxines. Bon nombre de marques ne font pas cette démarche qui, en tant qu’éleveurs, nous semble pourtant primordiale, pour une véritable transparence. Nous voyons trop de scandales de nos jours, et nous estimons que la transparence est un signe de sérieux et de réelle qualité.
  • Un taux de glucides limité au minimum possible. Si les glucides n’influencent pas directement les soucis de démodécie du chien, ils perdent leur caractère neutre sur sa santé dès lors qu’ils dépassent la limite de 33% (⅓ de la composition de l’aliment). Veillez donc à choisir des croquettes restant en-dessous de ces limites, sans pour autant intégrer de légumes, fruits, tubercules ou légumineuses.
  • Une cuisson à basse température. Lorsqu’ils sont cuits à très haute température, certains ingrédients créent des AGE (Advanced Glycated End products) aux effets nocifs sur les reins du chien, et d’autres des acrylamides, aux effets cancérigènes. Une cuisson douce, à basse température, prémunit votre compagnon de ces soucis.

En somme, soigner la démodécidose du chien durablement, c’est à la fois lui trouver le traitement anti-demodex le plus pertinent, mais aussi soigner son système immunitaire, grâce à une nourriture adaptée à ses réels besoins de carnivore domestique.

C’est pour lutter contre ce type de maladies, et bien d’autres, qui proviennent d’une nourriture peu adaptée à nos compagnons, que nous avons décidé de devenir nos propres artisans depuis plus de 15 ans.

Ainsi sont nées les croquettes CROQ’ la Vie : de la passion des animaux associée à la philosophie de la Santé par l’Alimentation©.
Elles contiennent tout ce qu’il faut pour garder votre chien en pleine santé immunitaire, et pour qu’il lutte contre de nombreux soucis de santé. Avec 72% d’ingrédients d’origine animale, 23% de glucides seulement, aucun fruit, légume, tubercule ou légumineuse, et des tests effectués en laboratoires, elles accompagnent votre chien tout au long de sa vie.
Leur “petit plus” ? Des ingrédients sourcés uniquement en France, lui conférant une qualité et une saveur inégalées.

Vous souhaitez recevoir plus de nos conseils pour aider votre chien à lutter contre la démodécie ou Gale folliculaire ? Ou tout simplement un accompagnement vis-à-vis de sa santé ? N’hésitez pas à nous contacter dans les commentaires ci-dessous, ou par email directement. Nous vous partagerons avec grand plaisir notre expérience, des conseils simples et de bon sens, qui font souvent toute la différence.


Références


  1. [] [] Résumé des Caractéristiques Produits (RCP) de l’Amitraze – Traitement curatif des infections cutanées causées par Demodex canis : http://www.ircp.anmv.anses.fr/rcp.aspx?NomMedicament=ECTODEX
  2. [] RCP Ivermectine (Résumé des caractéristiques produits) par l’ANSES – Index des Médicaments vétérinaires autorisés en France : http://www.ircp.anmv.anses.fr/rcp.aspx?NomMedicament=IVOMEC
  3. [] Hopkins KD, Marcella KL, Strecker AE, “Ivermectin toxicosis in a dog.” – Journal of the American Veterinary Medical Association, 01 Jul 1990, 197(1):93-94 : https://europepmc.org/article/med/2370228
  4. [] Houston DM, Parent J, Matushek KJ “Ivermectin toxicosis in a dog.” – Journal of the American Veterinary Medical Association, 01 Jul 1987, 191(1):78-80 : https://europepmc.org/article/med/3610784
  5. [] Kim Charlotte Amédée SCHUHMACHER : Etude rétrospective des déclarations d’effets indésirables graves lors d’utilisation d’antiparasitaires externes chez le chat et le chien, 8 décembre 2016 à la la faculté de médecine de créteil : http://theses.vet-alfort.fr/telecharger.php?id=2138
  6. [] RCP (Résumé des Caractéristiques du Produit) du Fluralaner en tant qu’antiparasitaire pour chien et chat : https://www.ema.europa.eu/en/documents/product-information/bravecto-epar-product-information_fr.pdf
  7. [] RCP (Résumé des Caractéristiques du Produit) de l’afoxolaner en tant qu’antiparasitaire pour chien et chat : https://www.ema.europa.eu/en/documents/product-information/nexgard-epar-product-information_fr.pdf
  8. [] Toxicité digestive et nerveuse de la Pomme de terre – Centre antipoison Animal de l’Ecole Nationale Vétérinaire : https://www.centre-antipoison-animal.com/pomme-terre.html
  9. [] Le raisin : enregistré au Centre Antipoison Animal, Chapitre “plantes toxiques” : https://www.centre-antipoison-animal.com/raisin.html
  10. [] L’ail et l’oignon :, enregistrés au Centre Antipoison Animal, Chapitre “plantes toxiques” : https://www.centre-antipoison-animal.com/oignon.html
  11. [] FDA (U.S. Food and Drug Administration) – Questions & Answers: FDA Center for Veterinary Medicine’s Investigation into a Possible Connection Between Diet and Canine Heart Disease – June 27, 2019 : https://www.fda.gov/animal-veterinary/animal-health-literacy/questions-answers-fda-center-veterinary-medicines-investigation-possible-connection-between-diet-and
  12. [] FDA (U.S. Food and Drug Administration) – FDA Investigation into Potential Link between Certain Diets and Canine Dilated Cardiomyopathy – June 27, 2019 : https://www.fda.gov/animal-veterinary/news-events/fda-investigation-potential-link-between-certain-diets-and-canine-dilated-cardiomyopathy
  13. [] RÈGLEMENT (CE) No 1069/2009 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL – du 21 octobre 2009 – établissant des règles sanitaires applicables aux sous-produits animaux et produits dérivés non destinés à la consommation humaine et abrogeant le règlement (CE) no 1774/2002 (règlement relatif aux sous-produits animaux) : https://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2009:300:0001:0033:FR:PDF
  14. [] SIFCO (Syndicat des Industries Françaises des Coproduits Animaux) – Valorisation des sous-produits ou co-produits animaux : https://www.sifco.fr/valorisation#coproduits
  15. [] Viandes avariées recyclées aux Etats Unis et en Europe : https://www.amisdelaterre.org/communique-presse/tafta-ttip-la-viande-a-la-javel-s-approche-de-nos-assiettes/
  16. [] ARSENIC : 48 marques analysées au Royaume Unis] M. Davies , R. Alborough , L. Jones , C. Davis , C. Williams , et DS Gardner, (2017) : Mineral analysis of complete dog and cat foods in the UK and compliance with European guidelines “Analyse minérale d’aliments complets pour chiens et chats au Royaume-Uni et conformité aux directives européennes.” : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5719410/#CR5
  17. [] Arsenic : 200 échantillons d’aliments pour chiens et chats analysés] Squadrone S , Brizio P , Simone G , Benedetto A , Monaco G , Abete MC – “Presence of arsenic in pet food : a real hazard ?” (Présence d’arsenic dans les aliments pour animaux de compagnie : un danger réel ?) – Vet Ital. 29 décembre 2017; 53 (4) : 303-307. doi : 10.12834 / VetIt.530.2538.2. : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29307124 (Version entière au format PDF : http://www.izs.it/vet_italiana/2017/53_4/VetIt_530_2538_2.pdf
  18. [] R. Garnier, J. Poupon, A. Villa – Arsenic et dérivés inorganiques – Centre antipoison et de toxicovigilance de Paris, Hôpital Fernand Widal, France, 31/03/2008 ; [16-002-A-30] – Doi : 10.1016/S1155-1925(08)50377-6 : https://www.em-consulte.com/article/135054/arsenic-et-derives-inorganiques
Afficher plus
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page