Plante toxique pour chat : attention à ces 15 plantes courantes !


7 655 vues 0 commentaire
Plante toxique pour chat : attention à ces 15 plantes courantes ! Plante toxique pour chat : attention à ces 15 plantes courantes !

Vous serez peut-être surpris, mais il existe des dizaines de plantes toxiques pour chat. Nous les cultivons dans nos maisons et jardins, sans connaître leur toxicité pour nos animaux de compagnie… 

Plantes d’intérieur, légumes du potager, plantes ornementales… Certaines sont extrêmement toxiques pour nos félins, avec parfois des risques mortels

Dans cet article, vous trouverez les plantes les plus courantes et toxiques pour les chats. Vous découvrirez également que certains végétaux se retrouvent même dans leur alimentation, alors que leur nocivité est avérée… Il en est de même pour certains “remèdes naturels”. 

Lisez l’article jusqu'au bout pour découvrir comment ne plus vous tromper.

15 plantes toxiques pour chat

15 plantes toxiques pour chat

#1 - L’avocat 

Excellent pour la santé des humains, l’avocat est un véritable poison pour le chat ! 

Toute la plante d’avocat est toxique (les fruits et les noyaux). L’avocat est d’ailleurs répertorié comme toxique par le Centre Antipoison Animal de l’École Nationale Vétérinaire.1

Le plus souvent, les chats s’intoxiquent en mangeant le fruit de l’avocat (parfois en jouant avec). Mais elle peut survenir également si le chat mâchouille les feuilles de l’avocatier (c’est une plante qu’on cultive à l’intérieur, donc prudence !).

Ne laissez donc pas ce fruit ni la plante à la portée de votre matou. 

Sachez que les symptômes de l’intoxication à l’avocat sont les suivants : 

  • Les vomissements
  • La diarrhée 
  • La perte d’appétit
  • Les difficultés respiratoires 
  • Les troubles cardio-vasculaires
  • Des œdèmes et/ou des épanchements (une accumulation des liquides dans les tissus). 

Toutefois, les doses toxiques de l’avocat sont mal connues.Si vous constatez un ou plusieurs de ces symptômes, consultez votre vétérinaire sans tarder et précisez ce que votre chat a ingéré (fruit ou feuilles).

#2 - La pomme de terre

La pomme de terre est également répertoriée comme toxique par le Centre Antipoison Animal.2

En effet, la pomme de terre contient de la solanine qu’on retrouve dans les épluchures, dans les feuilles et dans les pommes de terre pas mûres. Toutefois, les pommes de terre germées ou verdies en contiennent le plus. 

Or, la solanine est un véritable poison pour le chat, en provoquant fortement son tube digestif. Le chat s’intoxique le plus souvent en jouant et mordillant ce tubercule.  

Sachez que les symptômes d’intoxication à la pomme de terre sont les suivants : 

  • Des vomissements
  • Une constipation 
  • Une diarrhée (parfois noirâtre)
  • Une salivation
  • Des tremblements
  • Des pertes d’équilibre
  • Une hypothermie. 

Ils apparaissent entre 2 et 3 heures après l’ingestion de la pomme de terre. 

Si vous constatez un ou plusieurs de ces symptômes, consultez votre vétérinaire sans tarder

Faites particulièrement attention à ne pas laisser l’accès à la pomme de terre à votre chat, car il n’existe aucun antidote et des cas mortels ont déjà été répertoriés.

#3 - L’ail et l’oignon

L’ail et l’oignon sont toxiques pour le chat, car ils contiennent  des dérivés soufrés qui détruisent les globules rouges de l’animal, en provoquant une anémie hémolytique. 

Ils sont d’ailleurs répertoriés comme toxiques par le Centre Antipoison Animal de l’École Nationale Vétérinaire.3

Le plus souvent, le chat peut s’intoxiquer de manière accidentelle (dans la maison, dans un jardin), en mangeant des restes de table ou via un vermifuge naturel pour chat (c’est le cas pour les vermifuges qui contiennent de l’ail). 

Sachez que les symptômes suivants de l’intoxication du chat à l’oignon ou à l’ail sont les suivants : 

  • La fatigue
  • La jaunisse
  • Les urines foncées, de couleur marron
  • Les vomissements
  • La diarrhée
  • Les difficultés à respirer. 

Ils apparaissent entre 24h et 72 heures après l’ingestion de l’ail ou de l’oignon. 
Soyez particulièrement vigilant, en particulier pour un chaton: compte tenu de son faible poids, la dose d’ail ingérée peut lui être fatale !

Les légumes, les légumineuses et les tubercules dans l’alimentation du chat : ce n’est pas anodin ! 

Depuis quelques années, on constate l’apparition de ces ingrédients dans les croquettes pour chat, comme la pomme de terre, la patate douce, le pois, le pois chiche, les lentilles, le haricot… Effet de mode ou réduction de coûts de production - sachez que si l’alimentation de votre chat contient des légumes, des légumineuses ou des tubercules ont un impact vraiment néfaste sur la santé de votre chat

Sachez que le chat est avant tout un carnivore par nature. Malgré la domestication par l’homme, sa nature n’a pas évolué depuis les millénaires. Il suffit d’observer ses intestins - ils sont trois fois plus courts que ceux de l’homme et sans haustration.

Cela veut dire que votre chat ne peut tout simplement pas digérer ces ingrédients. Pire : ils sont fortement irritants pour son tube digestif et ont des effets délétères pour sa santé. Ainsi, ils peuvent provoquer : 

  • Des diarrhées, des selles molles ou mal formées 
  • Des vomissements de bile
  • Des pancréatites aiguës 
  • Des troubles hépatiques
  • Des démangeaisons et des dermatites. 

Comme vous venez de le lire, certains légumes sont déjà répertoriés comme toxiques par le Centre Antipoison Animal. D’autres autorités tirent la sonnette d’alarme, comme la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis qui alerte sur un fort lien entre l’ingestion de légumes chez le chien et des cas de cardiomyopathies456, une maladie qui touche le muscle cardiaque. 

Méfiez-vous de la présence de légumes dans les croquettes que vous donnez à votre chat. Lisez bien les étiquettes ! 

Vous trouverez d’ailleurs à la fin de cet article nos 5 conseils comment lui choisir des croquettes réellement adaptées à sa nature carnivore.

#4 - Le raisin 

Vous ne le savez sans doute pas, mais le raisin est fortement toxique pour le chat et peut même entraîner sa mort !

Le raisin est d’ailleurs répertorié comme toxique par le Centre Antipoison Animal de l’École Nationale Vétérinaire.7

Les chats peuvent s’intoxiquer en mangeant du raisin frais (sur la table ou dans le jardin) ou bien du raisin sec (qui est d’autant plus concentré en substances toxiques !). 

La dose toxique est de 10 à 50 g par kilo du poids de l’animal. Autant dire que chez les chats, la dose fatale peut vite être atteinte !

Sachez que les signes de l’intoxication du chat au raisin sont les suivants : 

  • les vomissements
  • les nausées
  • la diarrhée
  • les douleurs abdominales
  • l’abattement.

Ils apparaissent dans les heures qui suivent l’ingestion du raisin. 

Attention, car dans les cas graves, le chat peut développer une insuffisance rénale aiguë (en 48 à 72 heures), avec diminution de la production d'urine et augmentation du taux d'urée sanguine. Son pronostic vital est alors engagé. 
Si votre chat a ingéré du raisin, consultez votre vétérinaire en urgence.

#5 - L'églantier

L’églantier est un buisson qu’on retrouve généralement à la campagne ou dans les terrains vagues. Il mesure environ 3 mètres et ses fruits, les cynorhodons sont de couleur rouge. 

L’églantier est d’ailleurs répertorié comme toxique par le Centre Antipoison Animal de l’École Nationale Vétérinaire.8

Si les fruits de l’églantier sont comestibles par l’homme, ils contiennent des graines poilues, responsables des irritations de l’appareil buccal et respiratoire du chat. 

Les symptômes de l’intoxication à l'églantier sont les suivants : 

  • La toux 
  • Les troubles respiratoires
  • Les troubles nerveux. 

Si vous constatez l’un ou plusieurs de ces symptômes chez votre chat, consultez votre vétérinaire.

#6 - L'hortensia

L’hortensia est une plante courante dans nos jardins. Toutefois, elle est toxique pour les chats ! Elle est d’ailleurs répertoriée par le Centre Antipoison Animal.9

Toute la plante est toxique, mais en particulier les feuilles et surtout les bourgeons des fleurs

Les symptômes de l’intoxication sont les suivants : 

  • L’hypersalivation
  • Les vomissements 
  • Les douleurs abdominales
  • La diarrhée 
  • Les troubles cardiaques et nerveux en cas d’ingestion importante
  • L’abattement pouvant aller jusqu’au coma. 

Sachez qu’il n’existe pas d’antidote, mais des traitements symptomatiques
Si votre chat a ingéré de l’hortensia, consultez rapidement votre vétérinaire qui le fera vomir pour évacuer les éléments toxiques.

#7 - Le buis 

Le buis est un arbuste couramment planté dans les jardins, notamment pour les haies. Il est également répertorié comme toxique par le Centre Antipoison Animal de l’École Nationale Vétérinaire.10

Le buis est dangereux pour le chat, car il contient des alcaloïdes, qui peuvent provoquer une paralysie. Sa toxicité est particulièrement élevée, car quelques grammes suffisent pour entraîner la mort du chat

Les symptômes de l’intoxication sont les suivants : 

  • Les vomissements
  • La diarrhée (parfois avec du sang dans les selles
  • Les troubles nerveux 
  • L’abattement
  • Les convulsions
  • La paralysie. 

Si vous constatez l’un ou plusieurs de ces symptômes, consultez votre vétérinaire sans tarder.

#8 - Le cycas 

Les Cycas sont des petits palmiers, cultivés dans les jardins ou comme plantes d’intérieur. Ils sont répertoriés comme toxiques par le Centre Antipoison Animal de l’École Nationale Vétérinaire.11

Le chat peut s’intoxiquer en mangeant des graines ou des feuilles des cycas qui contiennent des substances toxiques pour son foie

Leur toxicité est particulièrement élevée : une seule graine peut entraîner la mort du chat

Les symptômes de l’intoxication sont les suivants : 

  • Les vomissements
  • La diarrhée (parfois avec du sang dans les selles
  • Les douleurs abdominales
  • Les tremblements 
  • L’affaiblissement de l’animal
  • Les troubles de coordination. 
  • Le jaunissement de l’œil et de la bouche
  • Des saignements.  

Ils apparaissent généralement entre 1 heure et 2-3 jours après ingestion.
Si votre chat a ingéré les graines ou les feuilles de cycas, consultez votre vétérinaire en urgence, car son pronostic vital peut être réservé en raison d’une toxicité élevée pour le foie.

#9 -  Le lys 

Le lys est l’une des plantes les plus dangereuses pour le chat. En effet, le parfum de ses fleurs attire le chat qui peut mâchouiller la plante ou lécher son pollen, notamment après s’être frotté à la plante. 

Le lys est également répertorié comme toxique par le Centre Antipoison Animal de l’École Nationale Vétérinaire12

Sa toxicité est particulièrement élevée :  il suffit que le chat ingère une seule feuille pour entraîner sa mort. Il y a également un risque d'insuffisance rénale.  

Les symptômes de l’intoxication sont les suivants : 

  • Les vomissements 
  • Une perte d’appétit
  • L’abattement 
  • L’hypersalivation
  • L’insuffisance rénale aiguë (il se peut que le chat n’urine plus). 

Sachez qu’il n’existe pas d’antidote, mais seulement un traitement symptomatique. C’est pourquoi une prise en charge rapide par un vétérinaire est primordiale.

#10 - Le gui 

Le gui est une plante qui se développe dans les arbres (chênes, peupliers…). Ses baies et ses feuilles contiennent de la viscotoxine, une substance toxique pour les chats. 

Le gui est également répertorié comme toxique par le Centre Antipoison Animal de l’École Nationale Vétérinaire.13

Le plus souvent, le chat peut s’intoxiquer pendant les périodes de fêtes de fin d’année, en ingérant les baies sur le gui suspendu dans la maison.  

Les symptômes de l’intoxication sont les suivants : 

  • L’hypersalivation
  • Les vomissements
  • La diarrhée (parfois avec du sang).
  • Le chat urine et boit beaucoup 
  • L’hypotension
  • La fatigue
  • Les troubles neurologiques, tels que la dilatation des pupilles, les troubles de la coordination, les troubles de l’équilibre, l’irritabilité…
  • La paralysie et le coma dans les cas les plus graves.  

Soyez très vigilants, car l’ingestion des baies du gui par le chat peut être mortelle

Sachez qu’il n’existe pas d’antidote, c’est pourquoi il est urgent de consulter le vétérinaire si votre chat s’intoxique avec les baies de cette plante.

#11 - Le laurier rose 

Le laurier rose est très répandu dans les jardins. Mais il est extrêmement toxique pour les chats. Toutes les parties de la plante sont toxiques (feuilles, fleurs, graines, sève et bois).

Il est également répertorié comme toxique par le Centre Antipoison Animal de l’École Nationale Vétérinaire.14 

Le plus souvent, le chat s’intoxique en mâchant les feuilles, les fleurs, les branches ou les graines du laurier. 

Sa toxicité est particulièrement élevée : 2 feuilles peuvent tuer un chat

Les symptômes de l’intoxication sont les suivants : 

  • Les nausées 
  • Les vomissements 
  • Les douleurs abdominales 
  • L’hypersalivation
  • La diarrhée (avec parfois du sang dans les selles)
  • L'abattement
  • Une perte d’équilibre
  • Des convulsions ou des tremblements. 
  • Le coma. 

Le laurier rose est particulièrement toxique, car il peut entraîner rapidement la mort du chat. Il n’y a pas de traitement disponible, c’est pourquoi c’est une véritable urgence vétérinaire

Pour prévenir l’intoxication au laurier, pensez à empêcher l’accès de l’animal à la plante et ne laissez jamais à leur disposition des feuilles ou de branches coupées.

#12 - Le ficus 

Le ficus est une plante d’intérieur très courante et très populaire. Toutefois, elle est toxique pour le chat et est également répertorié comme tel par le Centre Antipoison Animal de l’École Nationale Vétérinaire.15

Le plus souvent, le chat s’intoxique en mangeant ou en mâchonnant la plante. Sachez que la sève de ficus est également fortement irritante pour les yeux du chat et peut provoquer une atteinte de la cornée.

Les symptômes de l’intoxication au ficus sont les suivants : 

  • Les vomissements 
  • La diarrhée 
  • Les irritations buccales
  • L’hypersalivation 
  • L’œdème de la face 
  • Une atteinte rénale.

Si vous constatez un ou plusieurs de ces symptômes, contactez votre vétérinaire qui décidera de la conduite à tenir. 

En cas de projection de la sève dans l'œil du chat, vous pouvez utiliser le sérum physiologique pour rincer abondamment l'œil touché.

#13 - Le muguet 

Très présent dans les jardins et dans les sous-bois, le muguet présente pourtant une toxicité mortelle pour le chat ! Il est également répertorié comme toxique par le Centre Antipoison Animal de l’École Nationale Vétérinaire.16

Sachez que toutes les parties de la plante sont toxiques, y compris l’eau du vase, en raison de la présence de substances irritantes pour le tube digestif (saponosides) et des dérivés toxiques pour le cœur (hétérosides cardiotoxiques).

Les symptômes de l’intoxication au muguet sont les suivants : 

  • Une diarrhée, avec parfois du sang dans les selles
  • Les douleurs abdominales
  • Les troubles nerveux (convulsions, tremblements, troubles de coordination)
  • Les perturbations ou le ralentissement du rythme cardiaque
  • Une augmentation du volume des urines. 

Attention, l’intoxication au muguet est une véritable urgence vétérinaire, car le pronostic vital du chat peut être engagé. Ne tardez donc pas et contactez rapidement votre vétérinaire si votre chat a ingéré du muguet.

#14 - Le rhododendron et l’azalée 

Le rhododendron et l”azalée sont des arbustes courants dans nos jardins. Cependant, ils sont toxiques pour les chats et sont à ce titre répertoriés comme tels par le Centre Antipoison Animal de l’École Nationale Vétérinaire17.

Toutes les parties de ces plantes sont toxiques (tiges, feuilles, fleurs), parce qu’elles contiennent de l’andromédotoxine, qui agit directement sur le système nerveux. 

Les symptômes de l’intoxication au rhododendron ou à l’azalée sont les suivants : 

  • L’hypersalivation
  • Les vomissements de l’eau
  • Les diarrhées 
  • Les coliques
  • Les troubles de la coordination
  • Les difficultés respiratoires
  • Les troubles cardiaques
  • Les convulsions 
  • La paralysie
  • Le coma. 

Si votre chat a ingéré du rhododendron ou de l’azalée et que vous constatez un ou plusieurs de ces symptômes, contactez votre vétérinaire rapidement.

#15 - Le pommier d'amour

Le pommier d’amour est une plante habituellement cultivée en pot. Le chat est le plus souvent attiré par ses baies colorées. Cette plante est toxique et répertoriée comme telle par le Centre Antipoison Animal de l’École Nationale Vétérinaire.18

Toutes les parties de la plante sont toxiques en raison de la présence de la solanine

Les signes de l’intoxication au pommier d’amour sont les suivants : 

  • Les vomissements 
  • L’abattement
  • La diarrhée 
  • La salivation
  • Les troubles de coordination
  • Les vertiges
  • L'hypothermie
  • La paralysie des membres postérieurs
  • Les conclusions. 

Attention, en cas d’ingestion importante, l’intoxication peut être mortelle pour le chat. C’est pourquoi il est essentiel de consulter votre vétérinaire sans tarder si votre chat a ingéré n’importe quelle partie de la plante.

Et les huiles essentielles ?

Rappelons que les huiles essentielles contiennent de très fortes concentrations des principes actifs d’une plante. Si elles sont couramment utilisées pour soigner les différents maux des humains, elles peuvent être un véritable poison pour le chat

Tel est le cas par exemple de l'huile essentielle de gaulthérie (répertoriée comme toxique par le Centre antipoison animal de l’École vétérinaire19). Si cette plante est faiblement toxique en tant que telle, sachez que son huile essentielle contient une forte concentration de salicylate de méthyle, hautement toxique pour le chat. Ainsi, l’ingestion de cette huile provoque des symptômes tels que : 

  • Les convulsions
  • Le coma
  • La paralysie respiratoire
  • Les vomissements
  • Les diarrhées 
  • Les saignements. 

Sachez que la dose mortelle pour le chat est de 5 ml de cette huile essentielle. 

Très souvent, les huiles essentielles sont présentées comme un anti-puce naturel pour chat. Toutefois, sachez que non seulement leur efficacité contre les puces n’a pas été démontrée2021, mais elles peuvent avoir des effets délétères sur la santé de votre chat.

Cependant, de nombreux produits anti-puces, disponibles dans le commerce, intègrent dans leur composition des huiles essentielles, comme la lavande, alors qu’elles sont toxiquesutilisées en application sur la peau du chat.2223

Ainsi, de nombreux produits anti-puces à base d’huiles essentielles contiennent du géraniol, un biocide destiné à tuer les parasites externes du chat. Prudence cependant, car les produits qui contiennent du géraniol ne bénéficient pour le moment, et ce jusqu’en 2023, que d’une autorisation “transitoire” délivrée par l’Union européenne242526. Cela veut dire donc que ces biocides sont toujours en période d’évaluation et qu’on ne mesure pas encore toutes leurs conséquences sur la santé des chiens et des chats.27

Les huiles essentielles peuvent provoquer des effets indésirables graves, même en l’absence de surdosage28. Soyez donc particulièrement vigilant quant à l’utilisation de ces huiles pour enlever les puces de votre chat.  

Soyez donc particulièrement vigilant quant à leur utilisation pour soigner les maux de votre chat !

Les 5 clés d’une alimentation vraiment adaptée aux besoins de votre chat 

Comme vous l’avez lu au début de cet article, certains végétaux ont une toxicité certaine pour la santé du chat. Malheureusement, depuis quelques années, l’industrie de l’alimentation animale intègre les légumes, les tubercules et les légumineuses dans la composition des croquettes pour chat… 

La présence de ces ingrédients n’est pas le seul paramètre à prendre en compte pour choisir une alimentation réellement adaptée à la nature carnivore de votre chat. 

Voici 5 critères indispensables pour bien choisir. 

  1. Choisissez des croquettes riches en protéines animales (mais de qualité !)

    Les protéines animales doivent être la première source d’apport d’énergie pour votre petit carnivore domestique, mais pas n’importe lesquelles ! Soyez vigilant quant à leur provenance et quant à leur qualité. Méfiez-vous des protéines issues de certains sous-produits animaux29. Non seulement elles ont un intérêt nutritionnel faible, mais elles peuvent avoir un impact néfaste sur la santé de votre chat. C’est pourquoi il est important de privilégier des protéines issues de petites proies telles que la volaille et le canard.
  2. Vérifiez le taux de glucide

    Sachez que les croquettes trop riches en glucides favorisent la prise de poids et peuvent même conduire à d’autres problèmes de santé, comme le diabète ou les infections urinaires chroniques.30 Même si les glucides ne sont pas mauvais en soi et nécessaires à la formation d’une croquette sèche, ils ne doivent pas venir en remplacement de protéines.
  3. Bannissez les tubercules, légumes et légumineuses

    Vous savez maintenant à quel point la pomme de terre, la patate douce, les pois, les pois chiches, les lentilles ou les haricots secs peuvent être nocifs pour la santé de votre chat et même provoquer certaines maladies chroniques du système digestif, urinaire et dermatologique, voire bien pire… Assurez-vous que ses croquettes n’en contiennent pas !
  4. Choisissez les croquettes cuites à la bonne température

    Sachez que les croquettes cuites à une très haute température, non seulement elles perdent en qualité, mais ils libèrent aussi des éléments toxiques3132. Il est donc très important pour la santé de votre chat de choisir une alimentation cuite à basse température. 
  5. Exigez de la transparence

    Lorsque vous achetez de la nourriture pour votre chat, la moindre des choses serait que les fabricants soient transparents avec vous, n’est-ce pas ? Ainsi, vérifiez si les croquettes ont été testées contre la présence d'éléments nocifs, tels que les OGM et les métaux lourds. 

NE PRENEZ PLUS SON ALIMENTATION À LA LÉGÈRE


Téléchargez dès maintenant l’infographie ci-dessous et suivez bien ces 5 critères pour être sûr de ne pas faire d’erreur. Ces 5 critères ont déjà permis à de nombreux maîtres d’aider leur chat à préserver sa bonne santé.

Pour la santé de votre chat, CROQ’ la Vie a décidé d’aller encore plus loin

CROQ’ la Vie ne se contente pas seulement de faire de bonnes croquettes. C’est pour cela que lorsque nous fabriquons nos croquettes, non seulement nous appliquons strictement ces 5 critères, mais nous allons au-delà ! 

Pourquoi nos croquettes font-elles vraiment la différence : 

  1. Zéro tubercules, légumineuses, ou autre légumes et fruits
  2. 70 % d’ingrédients d’origine animale, provenant d’abattoirs agréés à la consommation humaine
  3. 21 % de glucides seulement… un des taux les plus bas du marché !
  4. Une cuisson basse température
  5. Des ingrédients français, pour une traçabilité optimale
  6. Des tests menés en laboratoires indépendants, dont vous pouvez consulter les résultats ici

Nous sommes la seule marque de croquettes à publier les résultats, car nous pensons, comme vous, que la transparence c’est un gage de confiance !

Une alimentation vraiment adaptée à ses besoins lui permettra de rester en bonne santé toute sa vie. 

Si CROQ’ la Vie devient progressivement la référence en matière d’alimentation santé et bien-être pour vos chats et chiens c’est d’abord grâce à VOUS ! En effet, les milliers de témoignages et de remerciements que vous nous faites parvenir à propos des effets bénéfiques de nos croquettes sur la santé et le bien-être de vos compagnons sont notre fierté. 

Et parce que CROQ’ la Vie vous prend au sérieux, Trustpilot certifie tous vos avis.

MERCI !

Découvrez la marque CROQ’ la Vie et ses valeurs ! 

Une question peut-être ? N’hésitez pas à nous la poser dans les commentaires ci-dessous où directement par email. Votre confiance est précieuse pour nous, c’est pour cela qu’on vous écoute, attentivement et on vous conseille, vraiment.   

retrouver tous les commentaires de cet article

Références

  1. [] Centre antipoison animal - Avocat https://www.centre-antipoison-animal.com/avocat.html
  2. [] Centre antipoison animal - la pomme de terre https://www.centre-antipoison-animal.com/pomme-terre.html
  3. [] Plantes Toxiques pour les chats (oignon et ail) selon le centre Anti-poison Animal de l’Ecole Nationale Vétérinaire (France) : https://www.centre-antipoison-animal.com/oignon.html
  4. [] FDA (U.S. Food and Drug Administration) : FDA Investigation into Potential Link between Certain Diets and Canine Dilated Cardiomyopathy / Enquête de la FDA sur le lien possible entre certains régimes et la cardiomyopathie dilatée canine – Mis à jour le 27 juin 2019 : https://www.fda.gov/animal-veterinary/news-events/fda-investigation-potential-link-between-certain-diets-and-canine-dilated-cardiomyopathy
  5. [] FDA (U.S. Food and Drug Administration) - Questions & Answers: FDA Center for Veterinary Medicine’s Investigation into a Possible Connection Between Diet and Canine Heart Disease - June 27, 2019 : https://www.fda.gov/animal-veterinary/animal-health-literacy/questions-answers-fda-center-veterinary-medicines-investigation-possible-connection-between-diet-and
  6. [] Tous les rapports de DCM : Dilated Cardiomyopathy in Dogs & Cats : Complaints Submitted to FDA-CVM - January 1, 2014 – April 30, 2019 : https://www.fda.gov/media/128303/download
  7. [] Plantes Toxiques pour les chats (le raisin) selon le centre Anti-poison Animal de l’Ecole Nationale Vétérinaire (France) : https://www.centre-antipoison-animal.com/raisin.html
  8. [] Plantes Toxiques pour les chats (églantier) selon le centre Anti-poison Animal de l’Ecole Nationale Vétérinaire (France) : https://www.centre-antipoison-animal.com/l-eglantier.html
  9. [] Plantes Toxiques pour les chats (hortensia) selon le centre Anti-poison Animal de l’Ecole Nationale Vétérinaire (France) :  https://www.centre-antipoison-animal.com/hortensia.html
  10. [] Plantes Toxiques pour les chats (le buis) selon le centre Anti-poison Animal de l’Ecole Nationale Vétérinaire (France) : https://www.centre-antipoison-animal.com/buis.html
  11. [] Plantes Toxiques pour les chats (le cycas) selon le centre Anti-poison Animal de l’Ecole Nationale Vétérinaire (France) : https://www.centre-antipoison-animal.com/cycas.html
  12. [] Plantes Toxiques pour les chats (le lys) selon le centre Anti-poison Animal de l’Ecole Nationale Vétérinaire (France) : https://www.centre-antipoison-animal.com/le-lys.html
  13. [] Plantes Toxiques pour les chats (le gui) selon le centre Anti-poison Animal de l’Ecole Nationale Vétérinaire (France) : https://www.centre-antipoison-animal.com/le-gui.html
  14. [] Plantes Toxiques pour les chats (le laurier rose) selon le centre Anti-poison Animal de l’Ecole Nationale Vétérinaire (France) : https://www.centre-antipoison-animal.com/laurier-rose.html
  15. [] Plantes Toxiques pour les chats (le ficus) selon le centre Anti-poison Animal de l’Ecole Nationale Vétérinaire (France) : https://www.centre-antipoison-animal.com/ficus.html
  16. [] Plantes Toxiques pour les chats (le muguet) selon le centre Anti-poison Animal de l’Ecole Nationale Vétérinaire (France) : https://www.centre-antipoison-animal.com/le-muguet.html
  17. [] Plantes Toxiques pour les chats (le rhododenron) selon le centre Anti-poison Animal de l’Ecole Nationale Vétérinaire (France) : https://www.centre-antipoison-animal.com/le-rhododendron.html
  18. [] Plantes Toxiques pour les chats (le pommier d’amour) selon le centre Anti-poison Animal de l’Ecole Nationale Vétérinaire (France) : https://www.centre-antipoison-animal.com/pommier-amour.html
  19. [] Plantes Toxiques pour les chats (gaulthérie) selon le centre Anti-poison Animal de l’Ecole Nationale Vétérinaire (France) :  https://www.centre-antipoison-animal.com/gaultherie.html
  20. [] Collart, M.G. & Hink, W.F. (1986) Sublethal effects of D-limonene on the cat flea, Ctenocephalides felis. Entomologia Experimentalis et Applicata, 42, 225–229.https://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.1570-7458.1986.tb01026.x
  21. [] Hink, W.F. & Fee, B.J. (1986) Toxicity of D-limonene, the major component of citrus peel oil, to all life stages of the cat flea, Ctenocephalides felis (Siphonaptera, Pulicidae). Journal of Medical Entomology, 23, 400–404. https://academic.oup.com/jme/article-abstract/23/4/400/2220505
  22. [] Michael K. Rust, Recent Advancements in the Control of Cat Fleas, Department of Entomology, University of California, Riverside, CA 92521, USA, Insects 2020, 11(10),  https://doi.org/10.3390/insects11100668
  23. [] Addie DD, Boucraut-Baralon C, Egberink H, Frymus T, Gruffydd-Jones T, Hartmann K, Horzinek MC, Hosie MJ, Lloret A, Lutz H, Marsilio F, Pennisi MG, Radford AD, Thiry E, Truyen U, Möstl K; European Advisory Board on Cat Diseases. Disinfectant choices in veterinary practices, shelters and households: ABCD guidelines on safe and effective disinfection for feline environments. J Feline Med Surg. 2015 Jul;17(7):594-605, DOI: 10.1177/1098612X15588450
  24. [] ANSES-“Transitional period”, DPR Biocides, 01.06.2021, https://www.helpdesk-biocides.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=102&Itemid=208&lang=en
  25. [] ECHA (European Chemicals Agency) - Autorisation des produits biocides - https://echa.europa.eu/fr/regulations/biocidal-products-regulation/authorisation-of-biocidal-products
  26. [] Le géraniol est en cours d'évaluation et sous régime transitoire. Le régime transitoire est défini par l’Article 89 du Règlement (UE) n° 528/2012, https://www.helpdesk-biocides.fr/
  27. [] ANSES - L’évaluation des produits biocides, comment ça marche? https://www.anses.fr/fr/content/l%C3%A9valuation-des-produits-biocides-comment-%C3%A7a-marche
  28. [] Genovese, A.G., McLean, M.K. and Khan, S.A. (2012), Adverse reactions from essential oil-containing natural flea products exempted from Environmental Protection Agency regulations in dogs and cats. Journal of Veterinary Emergency and Critical Care, 22: 470-475. https://doi.org/10.1111/j.1476-4431.2012.00780.x
  29. [] https://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2009:300:0001:0033:FR:PDF Ce règlement inclut dans les sous-produits animaux les carcasses, têtes, cuirs, cornes, pieds, pattes, plumes, sang, placenta, laine, poils, sabots
  30. [] Faculté de Médecine Vétérinaire de Montréal – Service diagnostic – Urology : https://www.medvet.umontreal.ca/servicediagnostic/materiel_pedagogique/urologie/uro_chimie.html
  31. [] FRC (Fédéraction Romande des Consommateurs) - Croquettes pour chat : la gamelle qui rend malade : https://www.frc.ch/croquettes-pour-chat-la-gamelle-qui-rend-malade/
  32. [] Bohlender JM (Klinik für Innere Medizin III, Universitätsklinik Jena, Erlanger Allee 101, Jena, Germany), Franke S, Stein G, Wolf G : Advanced glycation end products and the kidney - Am J Physiol Renal Physiol. 2005 Oct;289(4):F645-59 : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16159899

Partagez cet article

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Imprimer

Vous aimerez lire aussi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cocher cette case pour accepter notre Politique de confidentialité