fbpx
Dermatite et atopie du chien

Mon chien se gratte l’oreille et secoue la tête : QUE FAIRE ?

Votre chien se gratte les oreilles sans arrêt, secoue la tête comme pour se débarrasser de quelque chose… Bien souvent, la première cause évoquée est parasitaire ; votre chien souffrirait de puces.

Pourtant, ce n’est pas toujours le cas. Force est de constater que même en l’absence de parasites, sans puces, nombre de chiens se grattent et secouent la tête malgré tout. Cela est alors le signe probable d’une dermatite ou atopie, de plus en plus courante chez nos compagnons. Comment la traiter efficacement et en débarrasser définitivement votre chien ? Nous vous partageons des conseils précieux, issu de notre expérience d’éleveurs aux Joyeuses Gambades.

La dermatite atopique canine, ou pourquoi mon chien se gratte l’oreille et secoue la tête

La dermatite du chien est une inflammation des couches superficielles de la peau ; la dermatite atopique est une des formes les plus courantes de cette affection. Les termes “dermatite séborrhéique”, ou “dermatite” tout court, sont également souvent utilisé, mais ils se réfèrent en fait à la même affection, en réalité.

Les symptômes les plus courants de la dermatite atopique du chien sont les suivants :

  • Rougeurs et irritations de la peau (érythèmes)
  • Démangeaisons (ou prurit) : le chien se gratte ou se mordille fréquemment
  • Otites fréquentes
  • Chien qui se gratte l’oreille et secoue la tête
  • Apparition de croûtes liées au grattage
  • Peau qui desquame et/ou présente des pellicules
  • Poil gras
  • Zones de dépilation, car le chien se gratte compulsivement
  • Possible apparition de suintements ou de vésicules
  • Éventuellement, épaississement de la peau, qui durcit et change d’aspect à terme.

Vous l’aurez compris : un chien qui se gratte l’oreille et secoue la tête n’est qu’un symptôme révélateur d’une véritable affection, affection qui requiert une prise en charge de bon sens. L’explication de cette réaction est simple : le système auriculaire de votre chien est particulièrement sensible, tout comme la peau de ses oreilles, très fine. Une dermatite atopique peut avoir des conséquences directes sur sa santé auriculaire : outre les démangeaisons qu’elle provoque, les inflammations cutanées peuvent provoquer des otites, gênantes voire douloureuses pour votre compagnon, ce qui explique que vous remarquiez que le chien se gratte l’oreille et secoue la tête.

Bien souvent, si vous vous rendez chez votre vétérinaire pour de tels symptômes, la cause retenue sera allergique. Le traitement afférent est, dans la plupart des cas, le suivant : tests allergiques, croquettes hypoallergéniques, anti-inflammatoires pour soulager l’inconfort lié à l’éruption cutanée et, éventuellement, un traitement de désensibilisation à l’allergène, lorsque effectivement, une allergie particulière a été détectée après tests.

Cependant, la dermatite atopique canine, qui résulte en un chien qui se gratte l’oreille et secoue la tête, et les affections allergiques en général, ont bien souvent une cause insoupçonnée : l’alimentation, notamment lorsque celle-ci est inadaptée aux Besoins Biologiques et Naturels du chien.

L’origine véritable de la dermatite atopique du chien

Cela peut sembler improbable, mais ce qui se trouve dans la gamelle de votre compagnon peut avoir des conséquences directes sur ses grattages d’oreille compulsifs et le fait qu’il secoue la tête sans arrêt.

Car qui dit dermatite, dit affection en lien avec la peau. Or, la barrière cutanée, au même titre que chez les humains, joue un rôle émonctoire. C’est-à-dire qu’en cas d’accumulation de toxines ou substances toxiques dans l’organisme, tout comme les reins, le foie ou les poumons, la peau sert de système d’élimination.

Ainsi, nombre d’affections cutanées chez nos chiens sont liées à une présence anormale de déchets irritants dans son organisme, qui se retrouvent évacués par sa peau.

Lorsqu’une alimentation n’est pas d’assez bonne qualité ou si elle contient des ingrédients irritants voire toxiques, une des conséquences directes est une dégradation de la flore intestinale du chien, menant à une hyperperméabilité intestinale. La flore intestinale ne peut donc plus correctement jouer son rôle de barrière immunitaire, elle devient défaillante, et le système digestif dysfonctionnel, empêchant une élimination normale des toxines. Des molécules toxiques et des molécules non-digérées passent alors dans l’organisme de votre chien, notamment dans son sang et son système lymphatique, avec des conséquences non-anodines à court et moyen terme, voire potentiellement graves sur le long terme.

Le processus d’urgence d’élimination des toxines par voie cutanée qui se met alors en marche entraîne donc prurit et démangeaisons chez votre chien, ainsi que des otites, et donc des phénomènes de grattage d’oreille et de secouements de tête.

Mais d’où proviennent donc ces éléments toxiques qui gênent votre chien, au point où il souhaite s’en débarrasser par tous les moyens, et notamment par les pores de sa peau ? Voici trois éléments d’origine alimentaire souvent responsables de la dermatite atopique chez le chien :

  • La quantité et la qualité des protéines animales. C’est la source première de nutrition chez le chien, carnivore par nature et tout domestiqué qu’il soit. Les protéines et leur qualité doivent donc être au centre de son équilibre alimentaire. Or, bon nombre de pâtées et croquettes pour chien intègrent des qualités des protéines animales plus ou moins controversées dans leur composition. C’est notamment le cas de celles qui intègrent ce que l’on appelle des sous-produits animaux12. Qu’est-ce donc ? Tout simplement les déchets des viandes que nous, humains, ne consommons pas. Les sous-produits animaux sont définis comme “impropres à la consommation humaine”. Vous trouverez dans ces sous-produits des carcasses, des viscères, des tendons, des plumes, becs, cuirs, pattes, têtes et autres bas-morceaux non-destinés à la consommation humaine. Or, ces ingrédients sont hautement irritants pour le système digestif du chien, qui s’en libère en produisant les symptômes de la dermatite. Ils sont donc à éviter à tout prix dans la gamelle de votre compagnon ! Et ici nous ne parlons même pas des viandes reconstituées à base de farines animales, de graisses et d’eau, dont la composition reste très floue, ou encore des viandes avariées recyclées à la Javel estampillées “viandes fraîches” et que la législation de certains pays Outre-Atlantique permet. Il s’agit de pratiques très fréquentes, c’est pourquoi l’origine des ingrédients et aliments est importante.
  • La présence de fruits, légumes et/ou tubercules. L’organisme du chien, similaire à celui du loup, son cousin, n’est pas fait pour digérer de telles ingrédients, qu’il ne consommerait d’ailleurs pas dans la nature. Hautement irritantes pour son système digestif, ils sont à l’origine d’un grand nombre de cas de dermatites aujourd’hui, et même lorsqu’ils sont intégrés en petite quantité à un aliment. Plus inquiétant encore : certains d’entre eux sont enregistrés au Centre Antipoison Animal (pomme de terre3, raisin4, ail et oignon5), tandis que d’autres (ainsi que leurs dérivés : amidon de…, fibres de…, protéine de…) sont suspectés depuis longtemps, dans plusieurs rapports de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis6, de mener à des cas de cardiomyopathies chez le chien : patates douces, pois, lentilles, pois-chiches, haricots…
  • Les métaux lourds, tels que l’Arsenic. Ceux-ci ne sont bien sûr pas mentionnés lorsque présents dans la nourriture animale et rare sont les marques à pratiquer des tests faits en laboratoires. Or, bon nombre d’études récentes78 pointent du doigt le fait qu’on les retrouve, parfois en quantités dépassant les limites légales, dans les aliments pour chien… Conséquences : des soucis dermatologiques, du plus superficiel comme des dermatites légères, aux plus graves, comme des cancers de la peau ou des mélanodermies9.
L'alimentation peut aider mon chien qui se gratte l'oreille et secoue la tête

Notre solution durable contre la dermatite du chien

Aux Joyeuses Gambades, nous avons à cœur de préserver la santé de tous les chiens, et avons ainsi élaboré un programme alimentaire au plus près de leurs Besoins Biologiques et Naturels. Par expérience, la majorité des affections canines, dont les démangeaisons, peuvent être définitivement guéries par une alimentation adaptée.

Bien sûr lorsqu’il y a présence d’une surinfection cutanée avec un champignon, une bactérie ou une levure, il faudra également traiter en parallèle par un médicament spécifique et adéquat (voir fin de l’article).

Voici nos 5 critères-clés de qualité, pour une nourriture plus proche des besoins originels de votre compagnon :

  • Zéro légume ou fruit, légumineuse ou tubercule. Comme vous le savez désormais, les aliments irritants perturbent l’équilibre digestif de votre chien, ce qui participe pleinement de l’entretien de dermatites et démangeaisons récurrentes, voire en est aussi souvent directement l’origine.
  • Exit les protéines et graisses animales de mauvaise qualité. Ils permettent de faire des économies sur le prix de la viande… mais ces protéines, graisses et sous-produits animaux ne sont que les déchets du circuit agroalimentaire, aux origines bien souvent inconnues. Par ailleurs, dans d’autres croquettes, provenant notamment de pays Outre-Atlantique, on constate l’utilisation de viandes avariées, traitées à la Javel10 ou de “viandes” reconstituées, dont la composition reste bien sûr assez floue… Il est plus que recommandé de choisir des produits intégrant des protéines et graisses animales issues de viandes agréées à la consommation humaine et traçables, dont vous connaissez l’origine, si possible française.
  • Le moins de glucides possible. Les glucides sont nécessaires à la constitution d’une croquette sèche. En revanche, elles ne devraient pas dépasser un tiers de la composition totale de l’aliment pour chien, soit 33% maximum. Au-delà, leur effet n’est plus neutre sur leur organisme. Respecter cette limite maximale est un acte d’amour pour lui et pour sa santé !
  • Une cuisson à basse température. Les cuissons à haute ou très haute température dans le processus de création des croquettes sont répandues, car plus rentables. Mais cela dénature les propriétés nutritionnelles des aliments et libère, par réaction chimique, des AGE (Advanced Glycated End Products)11, des particules très toxiques pour l’organisme de votre chien, ainsi que des acrylamides12, des éléments reconnus comme cancérigènes, qui sont bien évidemment à limiter au maximum. Une cuisson à basse température garantit la préservation de l’intégrité nutritionnelle des aliments, notamment des protéines et graisses animales mais aussi des vitamines et oligo-éléments essentiels à la santé du chien.
  • Des tests réalisés en laboratoire contre les métaux lourds, mais également contre les OGM et mycotoxines. Ces éléments demeurent invisibles sur les sachets d’aliments pour chien, tant que le fabricant n’a pas fait preuve d’une transparence totale. Demandez des preuves !

Quand l’Arsenic dépasse les limites légales dans 24% des croquettes…

Une étude Italienne publiée en 2017 et pratiquée sur 200 échantillons d’aliments pour chien et chat importés en Italie, tire la sonnette d’alarme auprès des autorités de l’Union Européenne. En 4 ans de contrôles officiels, les auteurs de cette étude ont constaté que 47 échantillons d’aliments pour animaux de compagnie (soit 24% des échantillons analysés) contenaient des concentrations totales d’Arsenic dépassant la limite légale fixée par la directive 2002/32 /CE !13)

Forts d’une expérience de près de 30 ans en tant qu’éleveurs, nous ne sommes que trop conscients des besoins intrinsèques de nos carnivores domestiques et des résultats d’études sur la sécurité alimentaire. Parce que nous voulions garantir le meilleur à nos chiens comme au vôtre, nous n’avons eu d’autre choix que d’élaborer nos propres croquettes CROQ’ la Vie.

Non contents de répondre seulement aux 5 critères de qualité précédemment cités, nous poussons l’exigence plus loin, en vous garantissant :

  • 72% d’ingrédients d’origine animale de qualité. Ces protéines, graisses et minéraux sont issus de viandes traçables et françaises, agréées à la consommation humaine, pour un risque zéro et une nutrition optimale. C’est l’élément constitutif premier de nos croquettes, ce qui correspond parfaitement aux Besoins Biologiques et Naturels du chien.
  • Un produit garanti sans OGM et testé contre les mycotoxines et métaux lourds pour une vraie tranquillité d’esprit et la santé de nos animaux. Les tests de nos croquettes ont été réalisés par des laboratoires indépendants, et vous pouvez en consulter les résultats en toute transparence ici.
  • Des produits 100% français. Nous avons choisi de faire appel à des fournisseurs français, régionaux et locaux pour nos produits, qui respectent nos critères de qualité.
  • Seulement 23% de céréales. Nous avons réduit la quantité de glucides dans nos croquettes au plus bas, si bien que nous sommes actuellement bien en-deçà de la limite recommandée de 33% maximum : un autre point gagnant pour la santé de votre chien.

Vous avez maintenant les clés pour choisir en toute sécurité le meilleur régime alimentaire pour votre chien. Cependant, pour un traitement d’attaque en cas de symptômes importants et récurrents, ou si votre chien continue de se gratter l’oreille et de secouer la tête malgré une réadaptation alimentaire, nous vous conseillons d’intégrer une part de viande crue (type volaille) à son alimentation pendant quelques jours, afin de l’aider momentanément davantage à “détoxifier” son organisme.
N’hésitez pas à nous contacter car il est probable qu’il y ait également une surinfection de la peau ou des oreilles. Dans ce cas, tout en continuant de donner une bonne alimentation qui assure la bonne régénération de la peau de votre chien, faites pratiquer par votre vétérinaire un grattage des zones lésées de la peau afin d’avoir rapidement un bon diagnostic, et détecter ce qui était resté probablement caché jusqu’alors : une surinfection bactérienne, à levure, ou à champignon.

Vous avez des questions ou besoin de conseils sur la santé de votre compagnon ? N’hésitez pas à nous écrire un commentaire en bas de cet article, ou à nous envoyer directement un email. Nous ne manquerons pas de vous répondre et de vous faire profiter de solutions issues du bon sens, testées et approuvées sur le terrain, et qui font souvent toute la différence.


Références


  1. [] SIFCO (Syndicat des Industries Françaises des Coproduits Animaux) – Valorisation des sous-produits ou co-produits animaux : https://www.sifco.fr/valorisation#coproduits
  2. [] RÈGLEMENT (CE) No 1069/2009 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL – du 21 octobre 2009 – établissant des règles sanitaires applicables aux sous-produits animaux et produits dérivés non destinés à la consommation humaine et abrogeant le règlement (CE) no 1774/2002 (règlement relatif aux sous-produits animaux) : https://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2009:300:0001:0033:FR:PDF
  3. [] Toxicité digestive et nerveuse de la Pomme de terre – Centre antipoison Animal de l’Ecole Nationale Vétérinaire : https://www.centre-antipoison-animal.com/pomme-terre.html
  4. [] Le raisin : enregistré au Centre Antipoison Animal, Chapitre “plantes toxiques” : https://www.centre-antipoison-animal.com/raisin.html
  5. [] L’ail et l’oignon : enregistrés au Centre Antipoison Animal, Chapitre “plantes toxiques” : https://www.centre-antipoison-animal.com/oignon.html
  6. [] FDA (U.S. Food and Drug Administration) : FDA Investigation into Potential Link between Certain Diets and Canine Dilated Cardiomyopathy / Enquête de la FDA sur le lien possible entre certains régimes et la cardiomyopathie dilatée canine – Mis à jour le 27 juin 2019 : https://www.fda.gov/animal-veterinary/news-events/fda-investigation-potential-link-between-certain-diets-and-canine-dilated-cardiomyopathy
  7. [] ARSENIC : 48 marques analysées au Royaume Unis : minéraux, Arsenic dans croquettes : M. Davies , R. Alborough , L. Jones , C. Davis , C. Williams , et DS Gardner, (2017) : Mineral analysis of complete dog and cat foods in the UK and compliance with European guidelines “Analyse minérale d’aliments complets pour chiens et chats au Royaume-Uni et conformité aux directives européennes.” : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5719410/#CR5
  8. [] Squadrone S , Brizio P , Simone G , Benedetto A , Monaco G , Abete MC – “Presence of arsenic in pet food : a real hazard ?” (Présence d’arsenic dans les aliments pour animaux de compagnie : un danger réel ?) – Vet Ital. 29 décembre 2017; 53 (4) : 303-307. doi : 10.12834 / VetIt.530.2538.2. : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29307124 (Version entière au format PDF : http://www.izs.it/vet_italiana/2017/53_4/VetIt_530_2538_2.pdf
  9. [] R. Garnier, J. Poupon, A. Villa – Arsenic et dérivés inorganiques – Centre antipoison et de toxicovigilance de Paris, Hôpital Fernand Widal, France, 31/03/2008 ; [16-002-A-30] – Doi : 10.1016/S1155-1925(08)50377-6 : https://www.em-consulte.com/article/135054/arsenic-et-derives-inorganiques
  10. [] Viandes avariées recyclées aux Etats Unis et en Europe : https://www.amisdelaterre.org/TAFTA-TTIP-la-viande-a-la-Javel-s.html
  11. [] Bohlender JM (Klinik für Innere Medizin III, Universitätsklinik Jena, Erlanger Allee 101, Jena, Germany), Franke S, Stein G, Wolf G : Advanced glycation end products and the kidney – Am J Physiol Renal Physiol. 2005 Oct;289(4):F645-59 : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16159899
  12. [] Croquettes pour chat : la gamelle qui rend malade : https://www.frc.ch/croquettes-pour-chat-la-gamelle-qui-rend-malade/
  13. [] Squadrone S , Brizio P , Simone G , Benedetto A , Monaco G , Abete MC – “Presence of arsenic in pet food : a real hazard ?” (Présence d’arsenic dans les aliments pour animaux de compagnie : un danger réel ?) – Vet Ital. 29 décembre 2017; 53 (4) : 303-307. doi : 10.12834 / VetIt.530.2538.2. : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29307124 (Version entière au format PDF : http://www.izs.it/vet_italiana/2017/53_4/VetIt_530_2538_2.pdf
Afficher plus
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page