Croquettes junior pour chien : jusqu’à quel âge ?


19 406 vues 0 commentaire

Lorsque votre compagnon est entré dans votre vie, vous vous êtes fait une promesse : vous lui offrirez la meilleure vie possible.

De facto, vous lui avez choisi des croquettes junior pour chien… mais jusqu’à quel âge doit-il les consommer ? À quel moment n’est-il plus considéré comme un chiot, du point de vue de l’alimentation ? Cet article répond à cette question, et vous transmet tout ce qu’il vous faut savoir pour nourrir au mieux votre compagnon.

Croquettes junior pour chien : jusqu’à quel âge sont-elles conseillées ?

La question “jusqu’à quel âge donner des croquettes junior ou puppy à mon chien ?” est tout à fait légitime. En effet, lorsque l’on vient d’adopter un nouveau compagnon, on souhaite lui apporter le meilleur, et ce jusqu’à la fin de sa vie.

Généralement, on vous recommandera des croquettes junior, aussi appelées “puppy”, jusqu’à l’âge où le chien atteint sa taille adulte. En somme, ce ne serait pas une question d’âge, mais de développement physiologique.

Certains vous diront donc qu’il faut donner des croquettes junior ou puppy :

  • À un petit chien jusqu’à 8 à 12 mois
  • À un chien de taille moyenne jusqu’à 12 à 15 mois

Cependant, ces généralités ne prennent pas en compte le fait que chaque chien a une croissance et une morphologie différente… mais surtout que tous les chiens présentent au final et en réalité, les mêmes Besoins Biologiques et Naturels !

S’arrêter donc sur le fait de donner telle ou telle croquette (junior, puppy ou autre) à son chiot ou son chien ne suffit pas. Deux éléments sont beaucoup plus importants que de partir sur une croquette junior ou adulte :

  1. La qualité de cette croquette, et donc de l’alimentation de votre compagnon
  2. La ration journalière que vous fournissez à votre chien

Si ce second point vous intéresse, n’hésitez pas à consulter notre article sur comment calculer la ration journalière de son chien. Mais n’oubliez pas de revenir à la lecture de cet article : car la réflexion cruciale consiste bien à comprendre ce dont a besoin votre chien ou chiot, à tous les âges de sa vie.

Croquette junior pour chien : jusqu'à quel âge lui donner ?

Quelle différence entre croquette pour chiot et pour adulte ?

Pour trouver la nourriture adaptée à votre chiot, et au chien adulte en pleine santé qu’il deviendra bientôt, il est important de comprendre ce qui différencie traditionnellement une croquette pour chien junior d’une croquette pour adulte.

Des différences dans leurs compositions…

En règle générale, on trouve dans une croquette junior plus de calories qu’une croquette pour chien adulte. En effet, on considère que le jeune chiot se dépense plus dans une journée, et a donc besoin d’un apport calorique supérieur, pour souscrire à ses besoins de vitalité.

Certaines marques intègrent également d’autres éléments, tels que des oligoéléments, des vitamines, ou encore des minéraux. La raison derrière cela ? Un soit-disant besoin supérieur en ces éléments, qui l’aideraient à se développer correctement, notamment du point de vue osseux et musculaire.

Plus le chien grandit, plus les marques de croquettes lui proposent des apports caloriques moindres. Arrivé à un âge avancé, bon nombre de fabricants lui proposeront d’ailleurs des croquettes pour chien senior, assorties elles aussi de leur lot de minéraux et vitamines “spéciales senior”.

Toutefois, il faut avouer que tout ceci tient plus du marketing que de réels faits scientifiques sur la nutrition animale. En effet, un chien, dans la nature, ne se tournerait pas plus vers telle ou telle source de minéraux, de protéines ou de vitamines à un âge qu’à un autre.

Le plus important pour votre compagnon est de trouver dans sa gamelle tout ce qui remplit ses Besoins Biologiques et Naturels : ceux que la nature lui a donnés originellement, et qu’il conserve, malgré des millénaires de domestication. Si une croquette junior peut apporter le meilleur à votre compagnon, c’est la bonne ! Cependant, la réalité est malheureusement souvent toute autre…

… et toujours des différences de qualité entre les marques !

Très souvent, la différence entre une croquette pour chien et une autre, junior ou pas, se trouve dans la qualité des ingrédients qu’elle contient. Quel que soit le type de croquette concerné, on constate avec dépit que bon nombre de marques font l’impasse sur les besoins originels des chiens.

On retrouve ainsi dans les croquettes des éléments inadaptés à ces besoins, et notamment :

  • Des légumes, fruits, tubercules et légumineuses. Tout dans l’organisme du chien en fait un carnivore, à l’instar de son cousin le loup, et ce même après ces millénaires passés en la compagnie d’humains. Or, en tant que carnivore, votre chien voit son système digestif irrité par ces ingrédients inadaptés. Résultat ? Bien souvent, des diarrhées et vomissements chroniques, voire pire : pancréatites, troubles hépatiques, ou encore dermatites atopiques.
  • Des protéines animales de mauvaise qualité. Les protéines animales sont par définition la première source de vitalité de votre compagnon carnivore. Rogner sur leur qualité, c’est lui retirer l’opportunité de remplir son besoin primordial, et donc de grandir comme il se doit.
  • Un taux de glucides trop élevé. Il est crucial de savoir que les glucides ne sont neutres sur la santé du chien qu’en-dessous de 33% de la composition de l’aliment (soit ⅓ de cette composition). Au-delà, vous ouvrez la porte aux parasitoses intestinales, troubles d’obésité ou encore de diabète du chien.

En somme, vous l’avez compris : la question principale à se poser n’est pas tant “croquette junior : jusqu’à quel âge ?” ou “croquette puppy jusqu’à quel âge” mais plutôt “croquette pour chien : quels bénéfices pour lui ?” Pour vous aider à prendre les meilleures décisions, nous vous transmettons notre expertise de spécialistes de la nutrition animale dès maintenant.

Posez-vous moins la question "croquettes pour chien junior : jusqu'à quel âge ?" que la question "quelle croquette est la meilleure pour lui ?"

Et si vous préfériez tout simplement une croquette qui lui est adaptée par nature ?

Le respect des Besoins Biologiques et Naturels de votre chien : voilà le mot d’ordre que vous devez garder à l’esprit. Ce sont eux qui doivent guider votre choix de nourriture pour lui, de son plus tendre âge de chiot à ses vieux jours.

De ces besoins originels, prouvés par les études et la littérature en vigueur, en tant qu’éleveurs passionnés depuis plus de 30 ans, nous avons tiré 5 critères-clés de qualité alimentaire. Ils vous aideront à faire un choix réfléchi, pour sa santé et son bien-être. Les voici.

1. Une croquette sans aucun fruit, légume, tubercule ou légumineuse

Vous l’avez déjà lu plus haut dans l’article : les fruits, légumes, légumineuses et tubercules sont mauvais et peuvent même se révéler dangereux pour la santé de votre chiot ou chien adulte… et ce, même à très court terme. Provoquant des irritations de son système digestif, ils affaiblissent l’intégralité de son système immunitaire, et laissent place à des soucis de santé plus ou moins graves. Doit-on vraiment s’en étonner ?

Ce n’est donc pas une surprise de retrouver ces ingrédients incriminés par plusieurs instances dont certaines d’État :

  • Le Centre Antipoison Animal de l’École Nationale Vétérinaire, qui classe depuis longtemps déjà la pomme de terre1, le raisin2 et l’ail et l’oignon3 comme toxiques pour nos compagnons
  • La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis, dont de nombreux rapports signalent depuis 2017 un fort lien entre cardiomyopathies du chien et légumes4. Sont notamment incriminés : la pomme de terre, la patate douce, les pois, pois-chiches, lentilles, haricots et l’ensemble de leurs dérivés (amidons, protéines, fibres, …)

Par vigilance et simple principe de bon sens, nous recommandons donc à tous les amoureux des chiens d’éradiquer tous ces ingrédients de leurs gamelles, et ce dès maintenant.

2. Une croquette remplie de protéines animales de qualité

Votre cher carnivore domestique mérite des protéines animales dignes des besoins de son organisme. Malheureusement, la protéine animale étant l’une des composantes les plus onéreuses d’une croquette pour chien, sa qualité est bien souvent négligée dans les aliments disponibles sur le marché.

Pour vous assurer que la croquette de votre chien, junior ou autre, lui soit bénéfique, veillez à ce qu’elle contienne :

  • Aucun sous-produit animal56. Ces ingrédients ne sont ni plus ni moins que les déchets de notre industrie agro-alimentaire. Vous trouverez dedans un mélange de tous les bas-morceaux inaptes à notre propre consommation, tels que des plumes, des becs, des pis, des sabots, des tendons… À éviter à tout prix, donc.
  • Pauvres en protéines végétales, notamment issues des pois, lentilles, pois-chiches et haricots, les 5 légumineuses les plus riches en protéines (environ 25% de protéines végétales).
  • Des viandes agréées à la consommation humaine. Votre chien mérite le meilleur, au même titre que vous.
  • Des viandes à l’origine tracée et fiable. Encore trop de pays ont des législations très laxistes concernant les viandes, comme c’est le cas aux États-Unis, au Canada, ou dans les pays de l’Europe de l’Est, où l’on retrouve souvent des viandes avariées recyclées à la Javel7.

Avec de bonnes protéines animales, votre chien est parti pour une vie pleine de santé.

3. Une croquette qui limite au maximum son taux de glucides

Retenez-bien le chiffre de 33% : il s’agit du maximum qu’il faut fournir à votre chien en termes de glucides dans sa croquette. Aujourd’hui on peut largement former une croquette avec moins de ⅓ de glucides (amidons) dans une croquette. Au-delà de ce seuil maximal, votre compagnon risque des soucis de santé sur le long terme.

Cependant, avoir une croquette ayant le taux de glucides le plus bas du marché n’est pas la solution ultime. Bon nombre de croquettes (croquettes sans céréales ou avec céréales) qui se focalisent sur ce taux de glucides intègrent des légumes, fruits, tubercules ou légumineuses pour abaisser ce taux à l’extrême ; or, ces derniers sont encore plus toxiques qu’un taux de glucides légèrement plus élevé. Là aussi il faut savoir faire preuve de bon sens et ne pas tomber dans l’excès.

Les croquettes pour chien junior sont adaptées à votre compagnon, uniquement si elle contient tout ce dont il a besoin originellement

4. Une croquette cuite à basse température

Moins connu encore, ce 4ème critère de qualité alimentaire est pourtant crucial pour la santé canine. Il faut savoir qu’à très haute température, certains ingrédients (tels que les légumes, mais aussi les céréales) libèrent des éléments toxiques, tels que :

  • Des Advanced Glycated End Products (AGE)8, qui ont pour effet de fragiliser les reins de votre chien de manière inquiétante
  • Des acrylamides9, dont l’effet cancérigène est prouvé, même sur notre propre alimentation humaine

Privilégiez donc des croquettes pour chien cuites à basse température. Le petit plus ? Un enrobage à froid d’une graisse animale naturelle, qui donnera une saveur authentique à l’aliment, très alléchante pour votre chien.

5. Une croquette testée en laboratoires (OGM, mycotoxines et métaux lourds)

Dernier critère-clé à retenir dans votre quête de la croquette pour chien idéale : la certitude que celle-ci a été testée par des laboratoires, en quête de la présence d’OGM, de mycotoxines et de métaux lourds.

En effet, les études les plus récentes1011 alertent toutes des méfaits de ces éléments sur la santé de nos compagnons. Or, ces études expliquent également qu’on les retrouve, parfois en quantité inquiétante, dans l’alimentation quotidienne des chiots et chiens, comme dans les croquettes et pâtées contenant des poissons à haute teneur en Arsenic. Les mycotoxines, salmonelles et métaux lourds peuvent se retrouver dans toutes les croquettes, qu’il s’agisse de croquettes avec ou sans céréales.

C’est d’ailleurs pour cela que, chez CROQ’ la Vie, nous avons tenu à jouer la carte de la transparence la plus totale. Vous trouverez ainsi sur notre site Internet les résultats d’analyses menées en laboratoires indépendants, sous contrôle d’huissier de justice.

MAIS PEUT-ON EN FAIRE ENCORE D’AVANTAGE POUR LA SANTÉ DE VOS ANIMAUX ?

En créant nos croquettes CROQ’ la Vie, nous avons voulu rétablir la vérité à propos des besoins naturels des chiens, selon la philosophie de la Santé par l’Alimentation©.

  1. 73% d’ingrédients d’origine animale
  2. zéro fruit, légume, tubercule ou légumineuse
  3. 23% de glucides seulement

Un concentré de bonnes choses pour votre chien, qu’il soit encore un chiot ou qu’il soit maintenant adulte.

Grâce à elles, données en quantité appropriée à votre compagnon, vous n’aurez plus à vous poser la question “croquette junior pour chien : jusqu’à quel âge ?”. Ces croquettes-ci l’accompagneront tout au long de sa vie, dans les étapes de son développement, pour son bien-être avant tout.

POUR UNE CROISSANCE SAINE, D’ABORD UNE ALIMENTATION ADAPTÉE 

Téléchargez maintenant l’infographie ci-dessous et gardez-là près de vous. Grâce à elle, retenez bien tout ce dont votre chiot à vraiment besoin pour grandir en pleine forme. Accompagnez-le sereinement tout au long de sa vie, comme le font déjà de nombreux maitres grâce à ces 5 critères. 

VOUS AVEZ UNE QUESTION ?

Une question ou peut-être un doute qui persiste à propos de sa santé ou de son alimentation ? Contactez-nous directement via les commentaires ci-dessous ou directement par email. L’équipe du Conseil Santé de CROQ’ la Vie est là pour vous, elle vous écoute, attentivement, et vous répond, vraiment.

Si CROQ’ la Vie, s’érige progressivement au rang de référence en matière d’aliments pour la santé de vos animaux de compagnie, c’est d’abord grâce à vous !

MERCI

retrouver tous les commentaires de cet article

Références

  1. [] Toxicité digestive et nerveuse de la Pomme de terre – Centre antipoison Animal de l’Ecole Nationale Vétérinaire : https://www.centre-antipoison-animal.com/pomme-terre.html
  2. [] Le raisin : enregistré au Centre Antipoison Animal, Chapitre “plantes toxiques” : https://www.centre-antipoison-animal.com/raisin.html
  3. [] L’ail et l’oignon :, enregistrés au Centre Antipoison Animal, Chapitre “plantes toxiques” : https://www.centre-antipoison-animal.com/oignon.html
  4. [] FDA (U.S. Food and Drug Administration) : FDA Investigation into Potential Link between Certain Diets and Canine Dilated Cardiomyopathy / Enquête de la FDA sur le lien possible entre certains régimes et la cardiomyopathie dilatée canine – Mis à jour le 27 juin 2019 : https://www.fda.gov/animal-veterinary/news-events/fda-investigation-potential-link-between-certain-diets-and-canine-dilated-cardiomyopathy
  5. [] SIFCO (Syndicat des Industries Françaises des Coproduits Animaux) – Valorisation des sous-produits ou co-produits animaux : https://www.sifco.fr/valorisation#coproduits
  6. [] RÈGLEMENT (CE) No 1069/2009 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL – du 21 octobre 2009 – établissant des règles sanitaires applicables aux sous-produits animaux et produits dérivés non destinés à la consommation humaine et abrogeant le règlement (CE) no 1774/2002 (règlement relatif aux sous-produits animaux) : https://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2009:300:0001:0033:FR:PDF
  7. [] Viandes avariées recyclées aux Etats Unis et en Europe :https://www.amisdelaterre.org/communique-presse/tafta-ttip-la-viande-a-la-javel-s-approche-de-nos-assiettes/
  8. [] Bohlender JM (Klinik für Innere Medizin III, Universitätsklinik Jena, Erlanger Allee 101, Jena, Germany), Franke S, Stein G, Wolf G : Advanced glycation end products and the kidney – Am J Physiol Renal Physiol. 2005 Oct;289(4):F645-59 : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16159899
  9. [] FRC (Fédéraction Romande des Consommateurs) – Croquettes pour chat : la gamelle qui rend malade : https://www.frc.ch/croquettes-pour-chat-la-gamelle-qui-rend-malade/
  10. [] Squadrone S , Brizio P , Simone G , Benedetto A , Monaco G , Abete MC – “Presence of arsenic in pet food : a real hazard ?” (Présence d’arsenic dans les aliments pour animaux de compagnie : un danger réel ?) – Vet Ital. 29 décembre 2017; 53 (4) : 303-307. doi : 10.12834 / VetIt.530.2538.2. : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29307124 (Version entière au format PDF : http://www.izs.it/vet_italiana/2017/53_4/VetIt_530_2538_2.pdf
  11. [] Étude portant uniquement sur les régimes vétérinaires : de nombreux régimes contaminés par les espèces de Fusarium et les mycotoxines pour chiens et chats : Witaszak, N .; Stępień, Ł .; Bocianowski, J .; Waśkiewicz, A. Fusarium Espèces et mycotoxines contaminant les régimes vétérinaires pour chiens et chats. Microorganismes 2019 , 7 , 26. : https://www.mdpi.com/2076-2607/7/1/26

Partagez cet article

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Imprimer

Vous aimerez lire aussi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cocher cette case pour accepter notre Politique de confidentialité

Davy Ros

Né à l’Elevage des Joyeuses Gambades (meilleur élevage de France dès 1998), j’ai très tôt compris et admis l’impact largement sous-estimé de l’alimentation sur le développement des maladies contemporaines des chiens et chats.

C’est pourquoi en 2014, après mes études médicales, j’ai décidé de consacrer tout mon temps à la recherche et à la santé animale.

Aujourd’hui, les résultats que vous obtenez sont notre fierté !

Davy Ros

Président Fondateur de CROQ’ la Vie
Chercheur en santé et en nutrition animale

+ de conseils

sur notre chaine Youtube

Découvrir